Genèse 16-18

 

 

Il a sans aucun doute semblé à Abraham qu’il avait tout perdu, car Lot avait choisi tout le bassin du Jourdain (Genèse 13:11).

Mais personne n’est perdant en donnant la première place à Dieu dans leur vie - jamais! Et Abraham déplaça son camp et vint

s’installer aux chênes de Mamré, près d’Hébron; il y construisit un autel au Seigneur (13:18).

 

Vingt-cinq ans avaient passé depuis qu’Abraham avait répondu à l’appel de Dieu de quitter Our de Babylonie, et il avait reçu

une promesse du Seigneur à l’effet qu’Il rendrait ses descendants (comme) les grains de poussière sur le sol (13:16). Mais

à mesure que les années passaient, Abraham demeurait sans enfant.

 

Ceci était le plus grand soucis d’Abraham, puisque Dieu avait dit que ses descendants hériteraient du pays (13:15). Mais où

était son héritier? Eventuellement, Abraham a prié et demandé au Seigneur si son serviteur fidèle Éliézer de Damas était

celui qui serait son héritier, et Dieu lui a répondu: “Regarde le ciel et compte les étoiles si tu le peux.” Et il ajouta:”

Comme elles, tes descendants seront innombrables” (15:5).

 

Souvent, quand notre foi est éprouvée, nous essayons d’aider Dieu à accomplir Ses promesses en utilisant la sagesse et la

force humaine, des plans et des manipulations ingénieuses qui ne sont pas en harmonie avec ce qui est connu comme étant la

volonté parfaite de Dieu. Et Abraham ne faisait pas exception. Plus de temps a passé, et il n’y avait toujours pas d’enfant,

alors Sarah a dit à Abraham: “Tu vois, le Seigneur m’a empêché d’avoir des enfants. Je pourrai peut-être avoir un fils grâce

à mon esclave. Passe la nuit avec elle.” Abraham à cette occasion, n’a pas prié comme il le faisait auparavant, mais il accepta

la proposition de Saraï (16:2). Malgré le fait qu’Abraham ait reçu un fils, Ismaël, par Agar, il est évident que ceci n’est

pas l’accomplissement de la promesse de Dieu.

 

Treize ans avaient passés depuis la naissance d’Ismaël (16:16; 17:1) quand Dieu a parlé à nouveau à Abraham en lui disant:

“Je suis le Dieu tout-puissant, Va toujours en ma présence et sois irréprochable...On ne t’appellera plus Abram mais Abraham,

car je ferai de toi l’ancêtre d’une foule de nations...Ne donne plus à ta femme le nom de Saraï car désormais son nom est

Sara. Je vais la bénir et te donner par elle un fils. Je la bénirai et elle deviendra l’ancêtre de nations entières” (17:1-19).

 

A ce moment, Abraham avait déjà 99 ans et Sarah en avait 90. Humainement parlant, il était impossible pour eux d’avoir un

enfant. Mais Dieu n’est pas pressé d’exécuter Ses plans. Abraham et Sara étaient peut-être trop vieux pour avoir des enfants,

mais Dieu allait nous enseigner que ce qui est impossible pour l’homme est possible pour Dieu (Luc 18:27).

 

Tous les croyants dans le Christ sont des enfants spirituels d’Abraham et deviennent la vraie Israël de Dieu. Ce n’est pas

parce qu’ils sont des descendants par le sang - mais à ceux à qui la promesse s’applique, ils seront comptés comme étant

“les vrais descendants d’Abraham...ceux qui vivent selon la foi...Dieu bénira toutes les nations de la terre à travers toi...tous

ceux qui suivent cette règle dans leur vie je dis: Que la paix et la bonté de Dieu soient avec eux - avec eux et avec l’ensemble

du peuple de Dieu” (Galates 3:7-8,14; 6:16; aussi Romains 9:6-8).

 

Le Christ révélé:Comme descendant d’Isaac (Genèse 17:19). Le Christ était un descendant d’Isaac (Luc 3:34; Hébreux 11:18).