L'ÉDUCATION RELIGIEUSE DES ENFANTS #3 sur 3 - LA MÉTHODE DIVINE



Nous avons déjà montré l'importance de l'éducation religieuse précoce et la nécessité de sa
prise en charge par les parents et par l'Église. Il nous reste à remarquer la méthode divine dans la poursuite de cette œuvre. Il nous semble que rien
ne peut être plus vrai - et c'est notre conviction depuis des années - que  le caractère religieux formé par l'éducation précoce est plus fort et meilleur que celui qui
ne devient croyant que par la conversion. Considérée comme une éducation pour la vie pratique, elle est bien meilleure et plus digne de confiance. L'amour de Dieu doit être
une affection naturelle et une obéissance à la loi du Christ, la loi commune de la maison. Pour utiliser un chiffre tiré des transactions foncières, les enfants doivent
être préemptés pour Dieu, dès le début de leur vie.
Avec la masse de l'humanité, telle que nous la trouvons actuellement, la conversion, c'est-à-dire le passage du péché à la sainteté, et de Satan à Dieu, est absolument nécessaire,
pour le bonheur présent ou futur. Mais toute la théorie et la pratique de la conversion soulignent le fait prodigieux que "tous ont péché", et que tous sont  privé de la gloire de Dieu. Il est facile de dire que cet état de choses ne devrait pas être ainsi ; mais comment l'empêcher maintenant, ou comment l'avoir empêché
d'abord, seule l'intelligence infinie et suprême de Dieu peut y répondre. La méthode divine, qui exige la formation précoce et l'éducation des enfants à une vraie foi et une obéissance à Dieu, est, sans aucun doute, la seule vraie méthode. La foi religieuse doit être faite des l'éveils des premiers instincts des enfants, devenir la loi de leur vie morale et intellectuelle.
La mère doit être « une grande enseignante » envoyée de Dieu ; car c'est elle, plus que toutes les autres, qui tient entre ses mains la destinée éternelle de son enfant,
La famille, comme un globe de lumière entièrement arrondi, devrait être la sphère brillante d'où provient la lumière la plus pure et la plus sereine pour le chemin terrestre, et pour
la terre de l'immortalité, devrait rayonner. La relation parentale doit être reconnue comme une tutelle religieuse, et tout enseignement, par le père ou la mère,
devrait imprimer la leçon de révérence envers Dieu. Une telle famille serait pour ses enfants une source de vie, un éloignement des pièges de la mort.
Une mère serait "comme les navires marchands, elle lui apporte de loin la nourriture".
Quand une telle méthode est poursuivie dans la famille, alors la cause du Christ cessera de languir, et Sion sera remplie du parfum de ses roses éclatantes.
La sincérité prendrait la place de l'insincérité, la simple formalité de la religion cesserait et la vie spirituelle, qui est sa vie pratique, apparaîtrait. Notre jeune
les hommes deviendraient nos hommes religieux, et nos filles grandiraient, dans leur jeunesse et leur beauté, à l'ombre des colonnes polies du temple de Dieu.


Pascal Cusson

www.sondezlesecritur.com