(verset réflectif)
(verset réflectif)
VERSET :  « Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes »
(1 Corinthiens 1:27 LSG)
RÉFLEXION :  À première vue, il semble incroyable que notre Dieu qui décida de s’incarner en la chair, choisisse un symbole aussi offensant que la Croix
pour nous démontrer Son amour infini ! Il semble également impensable qu’Il accepta la mortalité (du moins temporairement), la souffrance physique, la
soumission aux caprices de ses bourreaux ! Il semble totalement absurde qu’il ait accepté volontairement de supporter l’indignité et l’inhumanité du supplice
de la Croix !
Incroyable, mais vrai ! Les incroyans jugeront tout ceci comme une folie, mais il n’en est rien ! Pour que l’Évangile s’accomplisse, il fallait qu’il en
aille ainsi, que Jésus-Christ (Dieu incarné), accepta volontairement de mourir sur l’infâme bois pour la rémission de nos péchés et pour que, par notre
foi en lui et en son sacrifice, nous puissions à nouveau communiquer directement avec Dieu le Père et puissions un jour avoir le privilège de vivre éternellement
en Sa divine présence !
De par la grâce de Dieu, la folie de la Croix devint sagesse, source inépuisable de félicités innombrables pour nous et de la manifestation éclatante de
Son amour infini pour le genre humain qui ne le mérite même pas !
PRIÈRE :  Mon cher Père céleste. Merci pour le don ineffable de votre divin Fils pour le rachat de mes fautes ! D’un misérable pécheur comme moi, vous
avez daigné, dans votre mensuétude, faire l’un de vos enfants adoptifs ; mille fois merci pour m’avoir fait passer du statut de créature indigne à celui
de fils du Roi des rois ! Gloire à vous au siècle des siècles ! Au nom de Jésus, amen !