Faux miracle du Coran, L'embryon


C’est avec la même conviction qu’ils parlent de miracle concernant sourate
23:12 à 14, où on lit :

« Nous avons, certes créé l’homme d’un extrait d’argile, puis nous en
fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, nous avons
fait du sperme un alaqat et de la alaqat, nous avons créé un embryon,
puis de cet embryon, nous avons créé des os ; et nous avons revêtu les
os de chair. Ensuite nous l’avons transformé en une toute autre création
».

Alaqat a pour racine le verbe arabe « aliqat », qui signifie suspendre,
accrocher, adhérer. Des traductions plus consciencieuses rendent alaqat par
adhérence : « Il en fait une adhérence », ou encore : « chose suspendue »

En effet, le fœtus est accroché par le cordon ombilical, via le placenta, à
l’utérus ; d’où le terme « alaqat » qui a été utilisé. L’arabe est très malléable,
très plastique, un mot peut revêtir plusieurs significations. Alaqat est
également le terme pour désigner une sangsue ; probablement du fait qu’il
s’agrippe et lâche difficilement prise. Mais ces versets, contrairement à ce que
certains leur font dire dans leurs conférences, ne font aucune comparaison
dans la ressemblance entre le fœtus et une sangsue. Traduire alaqat par
« caillot de sang semblable à une sangsue », est volontairement trompeur.

Par ailleurs, à aucun moment du processus, l’embryon n’est un caillot de
sang. Le fœtus ne s’est jamais transformé en un caillot de sang, ou alaqat ;
c’est le spermatozoïde qui pénètre dans l’ovule. L’œuf fécondé va alors se
subdiviser, tout en se différenciant, pour créer nos différents organes. Tout
au long de son évolution, il n’a jamais été un caillot de sang. Cette fausse
idée permet encore aujourd’hui de pratiquer l’avortement sans le moindre
remord, en prétendant que le fœtus n’est qu’un caillot de sang.

Mahomet ne fait que décrire des connaissances de son époque. Néanmoins,
pour les apologistes du Coran ses propos étaient avant-gardistes. Or, on
savait depuis Adam que sans l’ensemencement par le mâle, le nouveau-né ne
pouvait pas venir au monde, que la brebis était dans une enveloppe
protectrice, et que sur les os qu’on faisait cuire il y avait de la chair et des
muscles. Il n’y a rien d’extraordinaire dans ce texte.

Malgré tout, contrairement à ce que pensait Mahomet, les os ne se sont pas
formés avant les muscles. Les cartilages des fœtus ne sont pas des os. Ils se
forment parallèlement aux muscles. Avant l’apparition des os, il y a déjà des
contractions musculaires. Les os commencent à se former à la fin du second
mois. Des atomes de calcium commencent alors à se déposer sur des
cartilages en différents points pour devenir des os. Peu à peu la majeure
partie du cartilage disparaîtra et sera remplacé par des os.

On trouve du cartilage aux lobes des oreilles, dans les cloisons nasales, dans
les articulations, à l’extrémité des côtes ainsi que les deux côtes flottantes. Les
requins et les raies sont faits essentiellement de cartilages. Mais rassurez-
vous ; le cartilage n’est pas de l’os. Il est formé de cellules de forme arrondie,
qu’on appelle les chondrocytes. Il est constitué de glycosaminoglycanes, qui
sont des macromolécules glucidiques, et surtout, les cartilages sont faits de
collagène.

Je ne vois pas où se situe le miracle dans les propos de Mahomet. Prétendre
que les os sont formés avant les parties molles n’est même pas une vérité.
Pourtant ces défenseurs du Coran en ont fait un point fort pour convertir les
autres et renforcer la foi des musulmans dans un livre dans lequel je ne
trouve absolument rien d’inspiration divine.

Même lorsque leurs propos semblent cohérents, quand vous les examinez à
la lumière de ce que dit réellement la Bible et de ce que montrent les faits
scientifiques, on se rend compte qu’il s’agissait encore de la taqiya. Mais
pour un musulman qui ne lit pas la Bible et qui comprend mal les choses
scientifiques, c’est tout simplement imparable ! La vérité n’est plus la priorité
de ces gens-là ; seule compte la tromperie comme en temps de guerre.