Quelques textes du Coran conformes à l’évangile :




Sourate 10 : « Si Dieu le voulait, tous les hommes de la terre croiraient.
Veux-tu contraindre les hommes à devenir croyants ? »

Sourate 16:63 déclare : « Si Dieu voulait châtier les hommes de leur
perversité, il ne laisserait aucune créature vivante sur la terre ; mais Il
leur accorde un délai jusqu’au terme marqué. (...) »

Ces paroles sont conformes à celles trouvées dans les Évangiles. De ce fait,
nous n’avons pas le droit de prendre les armes pour forcer qui que ce soit à
adopter notre croyance. Le Diable ne peut contraindre physiquement les
humains à prendre position pour lui. Par équité, Dieu non plus ne force
personne à Le servir. Le Coran n’est pas cohérent en enseignant tout et son
contraire.

La sourate de l’Abeille dit que « Le jour viendra où toute âme plaidera
pour elle-même, et où elle sera rétribuée selon ses œuvres… » Sourate
16:111.

Cela suppose que la personne a été libre de son choix. Pourtant dans la
pratique, personne n’est libre de son choix religieux dans l’islam. Celui qui
est né dans cette religion en devient la propriété jusqu’à sa mort. Dieu n’agit
pas ainsi.

Les évangiles partagent avec le judaïsme et l’islam le monothéisme. Mais
nous devons malgré tout être vigilants, car l’idolâtrie peut être très
sournoise, voire imperceptible sans l’aide de Dieu. En Jean 4 Jésus fit
comprendre à une femme samaritaine que Dieu cherchait les vrais
adorateurs, ceux qui n’ont nul besoin d’aller dans un lieu spécifique pour
l’adorer.

De ce fait, tourner notre face où que nous soyons, pour nous prosterner en
direction d’un bâtiment ou d’une ville, peut constituer un piège. Nous
croyons nous prosterner devant Dieu ? Eh bien non.

Un autre point commun

La Bible donne ce conseil : « Éprouvez les paroles inspirées pour voir si
elles proviennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis
dans le monde ».



Bien qu’étant consciente du danger que représentent les faux prophètes, la
Bible ne nous demande pas de boycotter quiconque prétend parler au nom
de Dieu. Ce serait faire peu de cas du Créateur Lui-même. Elle nous conseille
tout simplement d’examiner avec attention ce qu’ils avancent, pour voir si
leurs paroles viennent effectivement de Dieu. Elle n’encourage pas non plus
à croire en quiconque se déclare prophète. Elle fait confiance à notre
discernement. Quant au Coran il déclare :

« Ne repousse point ceux qui invoquent le Seigneur le soir et le matin et
qui désirent ses regards. Il ne t’appartient pas de juger de leurs
intentions, comme il ne leur appartient pas de juger les tiennes. Si tu
les repoussais, tu agirais comme les méchants. » Sourate 6:52.

Ces paroles du Coran sont-elles respectées ? Les chrétiens, sont-ils libres de
parler de Dieu dans les pays musulmans ? Ou, au contraire, se font-ils arrêter,
amender, emprisonner pour prosélytisme et parfois condamner à mort ?
Pourquoi enfreignent-ils cet ordre clairement stipulé d’Allah en interdisant la
prédication ordonnée par le Christ ? Si vous montrez ce texte à un imam, il
vous dira peut-être que ce texte a été abrogé. Mais comment savoir ce qui
est véridique dans ce livre ? Comment peuvent-ils contraindre physiquement
les autres à obéir au Coran S’ils ne le respectent pas eux-mêmes ? Or sourate
2:85 déclare :

« …Croyez-vous donc en une partie du livre et rejetez-vous le reste ?
Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie
dans cette vie, et au jour de la résurrection, ils seront refoulés au plus
dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites. »

Ce livre est bizarre. Le Coran est une montagne de contradictions. Lorsque
deux textes s’opposent diamétralement, on fait un choix et on classe l’autre
dans la catégorie des abrogés. Le Coran déclare : « Si Allah avait voulu, il
aurait fait de nous une seule communauté… » (Sourate 16:93).

Mais alors, pourquoi les musulmans sont-ils envoyés par Allah pour
conquérir le monde par les armes et en faire une seule religion, une seule
communauté ? Ce livre est incohérent. Il ne peut pas venir de Dieu. Même si
tous les hommes, aidés des djinns, se réunissaient pour créer un livre plus
contradictoire et plus désordonné, y parviendraient-ils ? Je me le demande.



Faire abroger des textes, alors que le Coran n’était même pas encore un
livre, signifie que son auteur s’était trompé et que ce n’était pas ce qu’il
voulait écrire dans son livre. Mais si ce n’est pas le cas, c’est beaucoup plus
grave ; car cela signifie que ces versets ont été ajoutés plus tard. On raconte
aussi que Mahomet pouvait dire quelque chose aujourd’hui et l’invalider
plus tard par un autre texte. Un célèbre écrivain égyptien a rapporté le
commentaire d’un grand penseur musulman, Saïd El Kemeny, dans son livre
Islameyat :

« Ici, il se pose une question : comment la révélation peut-elle être
changée, voire altérée ? Est-ce que cela ne contredit pas la sainteté de
la parole de Dieu ? (…) Ce phénomène avait bien été perçu par les
Koraïchites, puisqu’ils disaient : ’Ne voyez-vous pas que Muhammad
apporte un commandement à ses convertis, puis il l’annule et leur enjoint
de faire autre chose ? Aujourd’hui il dit une chose, demain il l’annule »
(…) C’est ce que disaient aussi les juifs de Yatrib. »

Les musulmans ne sont pourtant pas sans savoir qu’un grand nombre de
versets sont nés de la volonté de Mahomet de se sortir d’une situation
embarrassante, de répondre dans l’immédiat à une question, ou de résoudre
un problème sociétal. Cela ne les empêche pourtant pas de croire à l’histoire
de l’ange Gabriel qui lui communique des versets par la pensée, et d’un livre
descendu du ciel en une nuit dans le ciel inférieur. Quelle crédulité !

Ces textes abrogés trouvent leur explication dans le fulgurant essor militaire
de l’armée islamique. Dès lors que les musulmans sont devenus plus
puissants, il n’était plus question de tolérer les autres religions. Les textes sont
devenus intolérants et agressifs. La dominance religieuse s’est alors érigée en
parole divine, contredisant les premiers versets. Le problème, c’est qu’on se
retrouve en fin de compte avec des textes qui s’opposent. Mais ce que les
occidentaux reprochent à l’islam, c’est que ce sont toujours les textes les plus
agressifs qui l’emportent.

Aujourd’hui, il semble y avoir un consentement tacite des guides religieux
musulmans à ne pas signaler ces textes, alors qu’ils ne servent à rien.
Pourquoi ? Parce qu’on peut s’en servir pour prouver que l’islam est une
religion tolérante et pacifique. Cela ne constitue pas une falsification, certes,
mais quand on tombe sur un verset qui exprime le contraire de ce qui doit
être fait, cela est susceptible d’induire en erreur le lecteur peu averti. Cette
religion est orientée toute entière vers la tromperie.



Le but de nos précédents textes  est aussi de montrer combien Jésus et Mahomet étaient
différents. La manière d’agir de Jésus est de tout temps. Cela veut dire que si
nous transposions ses actes et ses paroles au vingt et unième siècle et plus
loin encore, ils seraient conformes aux lois établies, à part l’interdiction de
participer aux guerres.

En revanche, l’enseignement et les actes de Mahomet ne sont pas
compatibles avec notre époque. Une religion ne fait pas la guerre aux autres
religions parce qu’elle leur est militairement supérieure, ou pour leur faire
payer un tribut. On ne peut pas tuer de sang-froid nos prisonniers de guerre
ainsi que ceux qui ne sont ni juifs ni chrétiens et qui refusent de se convertir à
l’islam.

Personne aujourd’hui n’encouragerait à enlever les enfants et les femmes des
autres groupements religieux pour les vendre, ou pour en faire des esclaves
sexuelles. Nos sociétés civilisées condamnent même le viol des femmes en
temps de guerre. C’est une injustice à leur endroit. Vous aimeriez
certainement que votre mère, votre sœur, ou votre femme soit épargnée de
ces actes en temps de guerre, sachez que Dieu aussi.




www.sondezlesecritur.com


NOTE DU BLOGMASTER DE SONDEZ LES ÉCRITURES
Le taux de visites sur mon blog a dramatiquement baissé depuis que j'ai suspendu mon publi-postage sur ma première page Facebook. J'ai fais cela car malgré mon avertissement aux abonnés de ne poster que des textes chrétiens et de belles pensées, plusieurs s'en sont moqué et y ont posté des publicités pour des articles de consommation, des blagues grossières ainsi que du contenu pornographique. Outré par leur attitude, j'ai tout arrêté sur cette page Facebook, car le prédicateur que je suis ne tient pas à être associé à de telles pratique. Mais du coup, le blog Sondez Les Écritures est en perte de vitesse et de fréquentation. Je demande donc aux quelques lecteurs fidèles qui me reste, de publier sur les murs de leurs divers plate-formes de partage, de publier les liens menant vers mon blog directement sur la page générale ou vers leurs articles préférés figurant sur mon blog. Vous pouvez aussi envoyer les liens à vos contacts par l'intermédiaire de vos messageries électroniques et leurs demander de les faire circuler auprès de leurs propres contacts. Vous pouvez en parler également sur des forums ou des mailinglist chrétiens auxquels vous êtes abonnés, ou même inclure le URL www.sondezlesecritur.com dans la signature électronique de vos messageries électroniques en mentionnant que ce blog est l'un de vos préférés. Vous pouvez également en parler aux membres de vos églises respectives et publier certains des textes qui vous ont plu dans vos journaux et ou buletins d'église en n'oubliant pas d'y mentionner chaque fois le URL www.sondezlesecritur.com. Avec toutes ces technique proposées ci-avant, je ne doute pas qu'ensemble, nous feront bientôt recroître le nombre de visiteurs qui connaissent déjà Jésus et qui l'ont accepté comme Sauveur et Seigneur, ainsi que des non-croyant en recherche du salut gratuit offert par Dieu au âmes perdues !Je ne suis absolument pas rémunéré pour le travail que j'y accomplis avec ardeur et dévouement. Ma seule récompense est de voir le nombre de visites et les éventuels commentaires positifs déposés sur mon blog. Votre aide est donc pour moi une prière ardente adressée à votre charité chrétienne afin que l'envie de poursuivre ici mon travail persiste en mon coeur.
Bien amicalement et fraternellement vôtre, Pascal Cusson, allias Vorax, prédicateur et enseignant biblique, pour la plus grande gloire de Dieu, Amen !
Merci sincèrement d'avance pour votre aide !