adoration #27 - L’enseignement du Nouveau Testament sur le Role de la Femme dans l’assemblée #11 sur 11



LE VOILE HIER ET AUJOURD’HUI



« Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef. » 1 Corinthiens 11.4
Prier est notre manière de parler à Dieu. Prophétiser est la manière de parler pour Dieu. Dans l’Église primitive, une grande partie de la prophétie (prédication) se faisait obligatoirement sous l’influence du Saint-Esprit.
Dans ce texte, le sujet traité est la manière dont l’homme se présente devant Dieu lorsqu’il parle à Dieu ou pour Dieu. Il devrait s’habiller comme un homme parce que l’homme fut créé à l’image de Dieu, pour la gloire de Dieu. Si l’homme voilait sa tête, par exemple, il déshonorerait sa « tête » car il paraîtrait comme une femme, selon les coutumes de l’époque.
« Toute femme au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef : c’est comme si elle était rasée. » 1 Corinthiens 11.5
Le mot femme n’est pas pris dans le sens d’« épouse », mais de femme en général. L’activité s’avère la même que pour l’homme : prier ou prophétiser. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de limites aux activités des femmes. Par exemple, il n’est pas permis à une femme « d’enseigner, ni de prendre autorité sur l’homme ; mais qu’elle demeure dans le silence (reste tranquille) » (1 Timothée 2.12). Ce règlement a comme source des faits de la création de la femme et l’entrée du péché dans le monde (1 Timothée 2.13,14).
Il semble évident que les hommes prêchaient dans l’assemblée générale où les hommes et les femmes étaient présents. La plupart des femmes d’aujourd’hui qui adhèrent à l’autorité néo-testamentaire acceptent cette manière d’agir. Cependant, il ne faut pas oublier que Philippe avait quatre filles qui prophétisaient (Actes 21.9). Priscille, ainsi que son mari Aquila, ont enseigné Apollos dans la voie plus exacte de la doctrine de Christ (Actes 18.24-28).
Dans plusieurs domaines, les femmes sont plus aptes à rendre service que les hommes. Remarquons surtout ce que Paul dit aux femmes mûres : qu’elles « doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni asservies aux excès de vin : qu’elles doivent donner de bonnes instructions, afin d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, à être sensées, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises chacune à son propre mari, afin que la parole de Dieu ne soit pas calomniée » (Tite 2.3-5). Il y a un rôle pour l’homme au sein de l’Église, et il y a un rôle pour la femme. Quant au salut dans le Seigneur, il n’y a aucune distinction entre homme et femme, esclave et libre, parce que nous sommes tous un en Christ (Galates 3.28).
« Car si une femme n’est pas voilée, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or, s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile. » 1 Corinthiens 11.6.
L’homme ne devrait pas avoir la tête couverte en priant et en prophétisant, mais la femme devrait être voilée. Pourquoi ? Si une femme assume la position d’un homme en s’habillant comme un homme, et qu’elle perd par conséquent sa dignité féminine, elle déshonore sa tête en niant que Dieu créa l’homme le premier et ensuite la femme comme son complément (Genèse 2.18-24). Dieu se trouve déshonoré quand l’homme ou la femme essaie de faire disparaître cette distinction. L’autorité du mari sur sa femme n’est pas le sujet de ce texte. Paul parle de la nécessité de l’homme et de la femme de maintenir les liens de l’ordre de la création. On se souvient que la priorité ne dit pas la supériorité.
Les cheveux coupés et le visage rasé furent les marques par lesquelles l’homme s’identifiait. Si une femme ne portait pas le voile, qui l’identifiait comme femme, elle devrait alors aller plus loin et couper ses cheveux et se raser. Or couper ses cheveux était une honte, car cela était une marque distinctive de l’homme. Il fallait donc garder la marque reconnue comme une dignité féminine : le voile.
Cette coutume devrait-elle être observée aujourd’hui ? Sans doute, le principe de maintenir la dignité féminine et masculine devrait être observé. Cependant, parce que l’usage du voile ne serait pas aujourd’hui une manière indispensable de montrer du respect, il n’est pas exigé de suivre cette coutume pour défendre ce principe. Cela serait artificiel de créer une coutume pour soutenir un principe. Ce principe pourrait être soutenu par des marques distinctives du milieu ambiant actuel comme cela se faisait à l’époque de Paul, l’apôtre de Jésus-Christ.






www.sondezlesecritur.com


NOTE DU BLOGMASTER DE SONDEZ LES ÉCRITURES
Le taux de visites sur mon blog a dramatiquement baissé depuis que j'ai suspendu mon publi-postage sur ma première page Facebook. J'ai fais cela car malgré mon avertissement aux abonnés de ne poster que des textes chrétiens et de belles pensées, plusieurs s'en sont moqué et y ont posté des publicités pour des articles de consommation, des blagues grossières ainsi que du contenu pornographique. Outré par leur attitude, j'ai tout arrêté sur cette page Facebook, car le prédicateur que je suis ne tient pas à être associé à de telles pratique. Mais du coup, le blog Sondez Les Écritures est en perte de vitesse et de fréquentation. Je demande donc aux quelques lecteurs fidèles qui me reste, de publier sur les murs de leurs divers plate-formes de partage, de publier les liens menant vers mon blog directement sur la page générale ou vers leurs articles préférés figurant sur mon blog. Vous pouvez aussi envoyer les liens à vos contacts par l'intermédiaire de vos messageries électroniques et leurs demander de les faire circuler auprès de leurs propres contacts. Vous pouvez en parler également sur des forums ou des mailinglist chrétiens auxquels vous êtes abonnés, ou même inclure le URL www.sondezlesecritur.com dans la signature électronique de vos messageries électroniques en mentionnant que ce blog est l'un de vos préférés. Vous pouvez également en parler aux membres de vos églises respectives et publier certains des textes qui vous ont plu dans vos journaux et ou buletins d'église en n'oubliant pas d'y mentionner chaque fois le URL www.sondezlesecritur.com. Avec toutes ces technique proposées ci-avant, je ne doute pas qu'ensemble, nous feront bientôt recroître le nombre de visiteurs qui connaissent déjà Jésus et qui l'ont accepté comme Sauveur et Seigneur, ainsi que des non-croyant en recherche du salut gratuit offert par Dieu au âmes perdues !Je ne suis absolument pas rémunéré pour le travail que j'y accomplis avec ardeur et dévouement. Ma seule récompense est de voir le nombre de visites et les éventuels commentaires positifs déposés sur mon blog. Votre aide est donc pour moi une prière ardente adressée à votre charité chrétienne afin que l'envie de poursuivre ici mon travail persiste en mon coeur.
Bien amicalement et fraternellement vôtre, Pascal Cusson, allias Vorax, prédicateur et enseignant biblique, pour la plus grande gloire de Dieu, Amen !
Merci sincèrement d'avance pour votre aide !