DES MENSONGES DÉMONIAQUES




N’est pas forcément un prophète celui qui est reconnu comme tel par les
hommes. Ce n’est pas parce que quelqu’un dit une parole véridique que tout
le reste l’est. Quelqu’un peut dire que l’eau de la mer est bleue et salée.
L’une de ces affirmations est vraie, mais derrière l’autre se cache une
apparence de vérité. Le Diable procède ainsi.

Nous avons comme exemple les conversations d’Allan Kardec avec un soit
disant esprit d’une personne décédée. Qui n’a pas entendu parler de ce
personnage né le 3 octobre 1804 ? Il est considéré comme le père du
spiritisme moderne. Je n’ai pas lu ces ouvrages. Néanmoins des gens ont
relaté sur internet quelques-unes des réponses que lui aurait donnés cet esprit
soit disant évolué.

En conformité avec la Bible ce dernier déclara que l’Enfer n’existe pas. En
revanche, il affirma que des esprits supérieurs comme lui ne mentent pas. Et
pourtant des démons, lui compris, se font passer pour les âmes de personnes
décédées. Il peut tromper Allan Kardec, mais pas ceux qui connaissent la
Bible.

Allan Kardec lui demanda : « Comment se fait-il que des esprits qui, par
leur langage, révèlent leur supériorité, aient répondu à des personnes
très sérieuses, au sujet de l’Enfer et du purgatoire, selon l’idée que l’on
s’en fait vulgairement ? » Voici sa réponse :

« Ils parlent un langage compris des personnes qui les interrogent.
Quand ces personnes sont trop imbues de leurs idées, ils ne veulent pas
les heurter trop brusquement pour ne pas froisser leur conviction. Si un
esprit allait dire, sans précaution oratoire, à un musulman que Mahomet
n’était pas un prophète, il serait très mal reçu. »

Donc, ces esprits dits supérieurs qui ne mentiraient pas, et qui se présentent
comme les âmes de personnes décédées, trouvent normal de garder des
humains dans l’erreur afin d’être bien reçus par eux. C’est très ambigu. Un
serviteur de Dieu n’a pas besoin de l’opinion d’un démon pour connaitre la
vérité.

Jésus avait dit que c’est d’après leurs fruits, c’est-à-dire leurs actes, qu’on
reconnaitra les faux prophètes. Puis Galates 5:22, 23 donne une liste des
fruits de l’Esprit en disant : « Les fruits de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la
paix, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. »

Les tueries, les décapitations, les assassinats commandés, les razzias, la traite
des femmes et des enfants, ne sont pas des fruits que produisaient les vrais
prophètes. La probabilité que Mahomet fût un vrai prophète de Dieu est
pour ainsi dire égale à zéro. Mais pour celui qui juge avec le cœur et la foi,
ce sera tout le contraire.

 

 

www.sondezlesecritur.com