Genèse 6:1-12 -  L'homme au temps du déluge



Méchanceté et immoralité : v.1-5,11,12
La multiplication des hommes sur la terre devait être un effet de la bénédiction divine (1:28), mais celle-ci ne pouvait être accordée que dans la dépendance et l'obéissance. Nous arrivons maintenant à l'époque où les ravages du péché se font sentir dans les deux lignées, celle de Caïn et celle de Seth. Comme nous l'avons vu, cette dernière était dépositaire grâce de la pensée de Dieu dans ce monde et devait en rendre témoignage. Mais elle fait aussi faillite, et tous vont être renfermés sous un même jugement, à part un petit résidu, la seule famille de Noé.
La violence et la corruption (v.11) se développent déjà. Dès ces temps anciens, ce sont les caractéristiques de l'homme loin de Dieu. Même la chrétienté, dont la mission était de présenter Christ au monde, a failli. Aussi le jugement l'atteindra-t-elle également; mais les vrais croyants seront épargnés de cette heure de l'épreuve (Apoc. 3:10).
Les "anges qui ont péché" : v.2-4
Le verset 2 parle d'une affreuse confusion entre les "fils de Dieu", (terme dans lequel nous pouvons reconnaître les anges) (Job 1:6; 38:7), et la race humaine. L'accent est mis ici sur la culpabilité de l'homme dans cette séduction, et Dieu en tire les conclusions au verset 5. En 2 Pierre 2:4 et Jude 6,7, Dieu soulignera plutôt la culpabilité de ces anges déchus qui n'ont pas gardé leur origine et ont commis fornication avec les filles des hommes (Jude identifie le mal de Sodome au péché de ces anges). Ils se trouvent déjà dans des liens et des chaînes d'obscurité. Ils sont hors d'état de nuire aux hommes - à la différence de Satan et de ses esprits malfaisants - et attendent le jugement du grand jour. De cette fornication résulte une race de géants, d'hommes vaillants et de renom.
L'orgueil de l'homme : v.4,5
Le monde antédiluvien a donc ses héros, ses hommes célèbres, mais issus du mal. L'homme s'attache à l'apparence extérieure, mais Dieu regarde à l'état du coeur. En ce temps-là, il ne voit dans celui des hommes que méchanceté et iniquité (v.5). Il s'en afflige, car il constate la profonde déchéance de toute la race humaine et devra se résoudre à l'exterminer.
L'homme restera le même; il apparaîtra sous des facettes diverses, mais se glorifiera toujours dans le renom de ses gloires scientifiques, littéraires, artistiques, militaires ou sportives. Son orgueil se perpétuera et contribuera à cet éloignement de Dieu qui conduit à la ruine. Le croyant se tient à l'écart d'un tel monde, car la Parole de Dieu lui rappelle que "l'homme se promène parmi ce qui n'a que l'apparence", et qu'il "s'agite dans la vanité" (Psaumes 39:5,6).
La patience de Dieu et sa fin : v.3,6-8
Dieu patiente : "dans les jours de Noé, la patience de Dieu attendait" (1 Pierre 3:20); dans sa secrète détermination, il fixe à cent vingt années la durée de sa "longue attente"! Inlassablement son Esprit prêche et appelle à la repentance, mais en vain. Selon une pure grâce de Dieu offerte à tous, ils sont évangélisés (1 Pierre 4:6) par un persévérant prédicateur de justice (2 Pierre 2:5). Mais ils ferment leurs yeux, leurs oreilles et leurs coeurs, jusqu'à la subite destruction. Nous lisons en 1 Pierre 3:20 que leurs esprits sont maintenant "en prison" en attendant le jour du jugement.
Aujourd'hui encore, pendant le jour de grâce, Dieu use de patience. Le croyant ne doit pas en avoir moins que lui, même si le jugement est à la porte. Comme Noé, il a un message de salut à délivrer à un monde condamné.
Dieu donne du temps aux hommes pour se repentir, parce qu'il ne veut pas qu'aucun périsse:
- Il donnera du temps aux Amoréens (15:16), jusqu'à ce que leur iniquité soit parvenue à son comble.
- Il supportera Sodome jusqu'à ce que son cri devienne insupportable (18:21).
- A plusieurs reprises, il avertira solennellement le Pharaon (Exode 5 à 10), avant de le précipiter dans la mer rouge.
- Il prendra soin d'Israël jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de remède (2 Chron.36:16).
- Il supportera avec une grande patience des vases de colère (Rom.9:22); mais ils mépriseront les richesses de la bonté de Dieu, de sa patience et de sa longue attente; leur coeur restera dur et sans repentance (Rom.2:4,5).
Le Dieu de jugement : v.6,7
Dieu se repent d'avoir fait l'homme (v.6); pourtant il ne se trompe pas; il n'est pas pris au dépourvu comme nous. Il savait que l'homme violerait le contrat établi et en arriverait à pécher à outrance. Cette repentance est simplement un changement de disposition après ce constat. Quant à ses conseils et ses desseins immuables, Dieu n'est pas un homme pour se repentir(Nombres 23:19; 1 Samuel 15:29); ce que sa bouche a dit, sa main l'accomplira.
Mais quant à ses voies, il peut en changer le cours selon sa souveraineté. Il peut donner un roi,Saül, s'en repentir (1 Samuel 15:11) mais le supporter longuement avant de le retirer, pour placer sur le trône David, un homme selon son coeur. Il peut aussi faire prononcer le jugement sur Ninive, puis s'en repentir et le suspendre momentanément, précisément parce que cette grande ville s'est repentie.
ainsi Dieu accorde à cette génération de Noé du temps pour qu'elle se repente, mais elle l'emploie pour le mal. Comme il est écrit : "Parce que la sentence contre les mauvaises oeuvres ne s'exécute pas immédiatement, à cause de cela le coeur des fils des hommes est au dedans d'eux plein d'envie de faire le mal" (Eccl.8:11). Mais, Jésus le rappelle : "le déluge vint et les emporta tous" (Matt. 24:39).


www.sondezlesecritur.com