(billet méditatif)
(billet méditatif)
FAIRE ÉCLORE DES ŒUFS DE SERPENTS
"Ils font éclore des oeufs de serpent, et ils tissent des toiles d'araignées, celui qui mange de leurs oeufs mourra, et si l'on en écrase un, il en éclot
une vipère." (Esaïe 59:5 DRB)
Au sens propre du mot, une vipère est un serpent dont la morsure est remarquablement venimeuse. Au sens figuré, une vipère est une personne qui est très
malveillante par ses actes et ses paroles.
Pour comprendre le texte d'aujourd'hui, nous devons tout d'abord en analyser le contexte. Au chapitre précédent, nous voyons le prophète Ésaïe expliquer
au peuple pourquoi les prières de celui-ci n'étaient pas exaucées par Dieu. Dans ce chapitre 58, Dieu dit à Son peuple d'Israël, comme il le dit en Ézéchiel
33.30-32, que leurs cœurs étaient divisés :  " Et ils viennent vers toi comme vient un peuple, et ils s'asseyent devant toi comme étant mon peuple; et
ils entendent tes paroles, mais ils ne les pratiquent pas; car de leur bouche ils disent des choses agréables, mais leur coeur va après leur gain déshonnête.".
Ésaïe 59:1-2 dit :  "Voici, la main de l'Eternel n'est pas devenue trop courte pour délivrer, ni son oreille trop appesantie pour entendre;  mais vos iniquités
ont fait séparation entre vous et votre Dieu, et vos péchés ont fait qu'il a caché de vous sa face, pour ne pas écouter.".
Comme je viens de l'indiquer, la principale raison de la mauvaise communication qui existait entre Dieu et son peuple, était leurs cœurs remplis de péchés
inavoués et de faussetés. Notre esprit est l'utérus de nos pensées, qui à leur tour engendrent des germes qui croissent et se multiplient dans notre cœur.
Nos pensées mauvaises sont semblables à des œufs de serpents desquels sortiront des vipères venimeuses, si nous ne les détruisons pas immédiatement, en
tuant la vipère dans l'œuf.
N'est-il pas vrai malheureusement que, trop souvent, nous permettons à nos esprits d'héberger des pensées virulentes à l'endroit de notre prochain ?
Quand nos esprits deviennent des forteresses soumises à Satan, nous devons tout tenter pour faire tomber ces sombres donjons ! "car les armes de notre
guerre ne sont pas charnelles, mais puissantes par Dieu pour la destruction des forteresses,  détruisant les raisonnements et toute hauteur qui s'élève
contre la connaissance de Dieu, et amenant toute pensée captive à l'obéissance du Christ" (2 Corinthiens 10:4-5 DRB).
Si quelqu'un a envers vous des paroles et/ou des attitudes blessantes, permettez-vous à ces choses d'héberger dans votre esprit ? Si vous le faites, vous
y fécondrez, au sens figuré bien sûr, des œufs de serpents dont sortira des vipères qui iront se lover au plus profond de votre cœur afin d'y injecter
à doses massives leur venin qui vous causera de l'amertume et peut-être même de la haine envers votre offenseur. Les chrétiens doivent détruire de telles
pensées aussitôt qu'elles apparaissent. Nous ne devons pas laisser nos esprits être distraits par elles ni les laisser croître, mais nous devons exterminer
ces mauvaises pensées aussitôt qu'elles surgissent.
Nous ne devons pas laisser place à la vengeance dans notre cœur.  Si nous souhaitons écraser nos adversaires, sachez, comme le dit notre texte de ce jour,
que, si nous écrasons l'un des œufs de serpents qui est en gestation dans notre esprit, il en sortira une vipère qui nous fera commettre de bien méchantes
actions ! Ce n'est pas à nous d'exercer la vengeance, mais c'est à Dieu que revient ce droit ! (cf. Hébreux 10.13). Oh oui, mes biens-aimés frères et sœurs,
de laisser les mauvaises pensées envahir notre esprit et notre cœur, c'est laisser le champ libre au diable ! Nous devons aussi nous rappeler que Dieu
connaît toutes les pensées de chaque cœur ! Croyez-vous vraiment que Dieu ne verra pas les œufs de serpents prêts à éclore dans votre esprit ? Quelle follie
! Dieu voit tout, et ce genre de choses l'indisposera et le rendra non réceptif à votre égard, soyez-en sûrs !
Si nous voulons que notre communication avec Dieu se rétablisse et qu'Il consente à nouveau à bien vouloir entendre nos prières, nous devons agir comme
notre Seigneur Jésus-Christ nous l'indique ici :  "Car si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi à vous;  mais
si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs fautes, votre Père ne pardonnera pas non plus vos fautes." (Matthieu 6:14-15 DRB).
Chers amis, sachez-le bien :  Dieu aime les cœurs repentants et remplis de paix, et Il est toujours prêt à bénir richement son enfant dont l'esprit est
le cœur sont libres de tout mauvais dessein ! Amen !

 

 

Pascal Cusson

 

www.sondezlesecritur.com