(article)
(article)
RÉJOUISSEZ-VOUS #2
(un mot de résolution pour le nouvel an #1)
Bonjour à vous chers lecteurs. Cela me fait bien plaisir de me retrouver à nouveau en votre compagnie !
Dans mon précédent article, je vous ai mentionné que nous devions prendre la résolution de nous réjouir en gardant au cœur toute l’année la joie
de Noël, c’est-à-dire de nous remémorer que Christ a accepté de venir ici-bas s’incarner dans la chair afin de nous présenter son Évangile et puis de mourir
sur la Croix pour le rachat de nos fautes et nous ouvrir les portes menant à la vie éternelle passée en la divine présence du Père céleste. Voilà, selon
moi, la vraie signification de ce que doit être la joie éprouvée à Noël !
Tout en gardant à l’esprit cette joie de Noël manifestée tout au long de l’année prochaine dans nos cœurs et dans nos actes, j’aimerais vous indiquer qu’il
y a d’autres raisons pour lesquelles nous pouvons prendre la résolution de nous réjouir l’an prochain, et qui tiendront bonne compagnie à la joie de Noël.
« Quelles sont-elles ? », me demanderez-vous. Eh bien, les voici…
Premièrement, nous pouvons nous réjouir concernant Dieu, et plus spécifiquement de Sa sainteté. Je crois que c’est l’un des attributs de Dieu auquel on
ne pense pas souvent… ! Pourtant… si Dieu n’était pas saint, sa puissance serait employée par Lui pour faire de mauvaises choses ; si Dieu n’était pas
saint, Il aimerait tout, incluant les choses non saintes ; et tout cela ne saurait être, puisque, heureusement, Dieu est saint ! Nous devons donc prendre
la résolution de nous réjouir plus souvent de la sainteté de Dieu ! Car Sa pureté est bien au-dessus de celle de tous les autres dieux, aucun des autres
dieux ne peut prétendre être aussi saint que Lui ; IL les surpasse tous en majesté et en puissance, Il n’a rien de commun avec eux puisqu’Il est supérieur
à eux ; tous les dieux mentionnés dans la Bible et tous ceux qui existent encore aujourd’hui, n’ont pas de puissance comparé à Lui, car Lui seul est le
Vrai Dieu, Le Seul Créateur de toutes choses, et tout Lui est subordonné, tant par Sa sainteté que par Sa puissance !
Nous, nous ne pensons pas souvent au caractère saint de Dieu. Mais les auteurs bibliques, eux, y ont souvent pensé.
Le psalmiste a dit :  « Notre âme s'attend à l'Éternel; il est notre aide et notre bouclier.  Car notre coeur se réjouit en lui; car nous nous confions
en son saint nom. » (Psaumes 33:20-21 OST)
David nous dit  en Psaumes 60 :6 :  « Dieu a parlé dans sa sainteté; je me réjouirai ».
Le Psaumes 97 :12, quant à lui, nous exhorte en nous disant :  « Justes, réjouissez-vous en l'Éternel, et célébrez son saint nom! ».
Ainsi, comme vous pouvez le voir, la Bible a beaucoup à dire du fait que vous et moi devons nous résoudre à nous réjouir en ce qui a trait à la sainteté
de Dieu !
Deuxièmement, selon moi, ce dont nous devons nous réjouir en plus, c’est de la bonté de Dieu.
Oui, comme je l’ai dit dans mon précédent article de cette série, l’année qui vient de se terminer fut difficile. Mais des années difficiles, il y en a toujours eu et il y
en aura encore d’autres ; elles vont et viennent. Ce n’est donc pas une raison pour penser que la bonté de Dieu n’est plus agissante, et qu’il faille oublier
de s’en réjouir ! Immitons donc ce sage roi Salomon qui, lui, n’oubliait pas de se réjouir de la bonté de Dieu. En 2 Chroniques 6 :41, nous lisons :  « Et
maintenant, Eternel Dieu! lève-toi pour entrer dans ton repos, toi et l'arche de ta force! Que tes sacrificateurs, Eternel Dieu, soient revêtus de salut,
et que tes saints se réjouissent en ta bonté! » (2 Chroniques 6:41 DRB)
Étant sanctifiés par le sang salvateur de Jésus-Christ du fait de notre foi en sa mort sur la Croix et sa résurrection, nous sommes désormais des enfants
de Dieu, des saints, des élus. Donc, nous aussi, au même titre que les Israélites du temps de Salomon, nous devons nous réjouir de la bonté que Dieu nous
manifeste constamment ! Celle-ci se manifeste de bien des manières ! À titre d’exemples…
Vous pouvez vous réjouir que Dieu ait placé autour de vous un réseau d’appuis. Il peut se constituer de vos parents, de vos amis, de vos collègues de travail,
de vos frères et sœurs de l’église. Vous pouvez vous réjouir du fait que Dieu vous fournisse des vêtements et de la nourriture, ainsi que de l’air à respirer
et de l’eau à boire. Si vous avez un travail, vous devez vous réjouir de ce travail et en remercier Dieu. Si vous savez lire et écrire, réjouissez-vous-en,
car ainsi, vous pourrez lire la Bible et suivre les cours d’une université ou d’une école de métier, ce qui vous permettra d’améliorer votre condition
présente. Si vous avez une radio, réjouissez-vous-en, car elle peut vous permettre de capter tant chez vous que dans votre voiture, des postes chrétiens
diffusant des cantiques et des messages bibliques édifiants !  Réjouissez-vous d’avoir accès à internet, car cela peut vous permettre d’approfondir votre
éducation chrétienne et d’évangéliser sur une grande échelle ! Tout ce dont je viens de parler, c’est la bonté de Dieu qui nous l’accorde ; alors… pourquoi
ne prendrions-nous pas la résolution, en cette nouvelle année, de nous réjouir de cette bonté manifestée à nous de si généreuse manière ?…
Il est navrant de constater que de très nombreuses personnes maudissent Dieu chaque jour à cause des tragédies qui surgissent dans leur vie. Elles ne comprennent
pas pourquoi de mauvaises choses devraient arriver à de bonnes personnes et de bonnes choses arriver à de mauvaises personnes ! Ah, chers amis… Dieu manifeste
Sa bonté à tous selon Son bon plaisir, voilà tout. Dieu est Dieu, et Ses pensées ne sont pas nos pensées. Alors… mieux vaut ne pas nous casser la tête
avec la répartition de Ses bonté. Remercions-Le plutôt pour toutes les bontés qu’Il nous accorde, au lieu de gémir sur celles que nous n’avons pas et que
nous voudrions… cessons d’être ingrats !
Troisièmement, nous devons prendre la résolution en ce nouvel an de nous réjouir de la miséricorde de DieuCertains confondent grâce et miséricorde. La grâce de
Dieu, c’est son pardon immérité que nous ne recevons qu’après avoir reçu en nos cœurs, par la foi, Son Fils Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur  et après avoir été baptisé par immersion totale pour être rattachés à Son Église. La
grâce de Dieu nous est acquise seulement à ce prix. Quant à Sa miséricorde, nous la méritons suite à notre repentance puis suite à Sa grâce. Elle est un
degré supplémentaire nous permettant de nous rapprocher du cœur de Dieu. Mais… qu’est-ce que cette miséricorde ? C’est l’amour que Dieu manifeste envers
nous chaque jour, jointe à Sa grande mensuétude envers nos fautes sincèrement confessées à Lui. Sa miséricorde est l’une des manifestations de Sa bonté,
elle en est une autre forme.
Dieu est charitable envers moi. Je le sais, car Il est bon pour moi. IL est bon envers moi, même lorsque j’ai fais une bêtise qui l’irrite. Aussitôt que
je Lui en demande pardon, Il est assez miséricordieux pour me pardonner ! Je suis sûr qu’il en va de même pour vous, chers frères et sœurs !
David, dans le Psaumes 31 :7, a dit :  « Je m'égayerai, et je me réjouirai en ta bonté; car tu as regardé mon affliction, tu as connu les détresses de
mon âme ».
Alors, réjouissons-nous de la bonté et de la miséricorde de Dieu, car elle font partie de Son caractère.
Quatrièmement, il y a encore une chose dont je veux me réjouir en ce nouvel an et dont j’ai bénéficié en l'année qui vient de se terminer ; et cette chose admirable, c’est la protection de
Dieu. Cette protection est nettement visible lorsque nous traversons des épreuves périlleuses pour notre âme et/ou des dangers physiques pour notre corps
(accidents de la route ou du travail, maladies, etc.). Dieu m’a protégé de bien des dangers moraux et de quelques accidents dangereux pour mon intégrité
physique, en l'année passée. J’ai la ferme intention, en l'année débutante, de prendre la résolution de Lui demander chaque jour Sa protection. Je crois que vous devriez en faire
de même !
Le psalmiste, lui, n’a pas oublié de remercier Dieu pour Sa protection, et il ne s’en est sûrement pas trouvé mal ! (cf. Ps. 9 :14 ;13 :5 ;20 :5 ;35 :9).
Nous ne devons pas oublier que Dieu est bon et miséricordieux envers nous, et que Sa main protectrice est posée sur nos têtes !  Cela ne vaut-il pas la
peine de prendre la résolution de Le remercier chaque soir avant de nous endormir, pour toutes les preuves de l’amour paternel qu’Il daigne nous démontrer
si souvent et de si nombreuses manières ?…