Le reste des morts



Lorsque l’Apocalypse parle des morts qui revinrent à la vie après les milles
ans, de qui s’agiront-ils ? Et dans quel état seront-ils relevés ?

La Bible fait état de trois résurrections à venir. Aucune n’est à prendre dans
un sens symbolique : La première concerne les prémices (Apo. 20:4), la
seconde aura lieu juste après les milles ans (Apo. 20:5), et la résurrection
finale décrite ainsi aux versets 12 13 :

« Et j’ai vu les morts, les grands et des petits, qui se tenaient debout
devant le trône (…) Et les morts ont été jugés d’après les choses qui
étaient écrites dans les rouleaux, selon leurs actions. Et la mer a rendu
les morts qui se trouvaient en elle (…) »

Lors de la résurrection finale, le jugement des méchants décédés, ceux à qui
Dieu avait octroyé une seconde opportunité de connaître et d’obéir au
message de paix du Christ, pourrait se résumer en une décision judiciaire les
condamnant à rester éternellement dans la mort. Tous les ressuscités qui ne
bénéficieront pas de la première résurrection, sont englobés dans l’expression
« le reste des morts » ; c’est-à-dire ceux qui mourront pendant et après le
Millénium.

Si l’Apocalypse ne laisse aucun doute sur l’état de ceux qui participeront à la
première résurrection, c’est-à-dire les prémices, et si elle parle de la fin de la
mort pour les êtres humains après la résurrection finale, elle n’est pas aussi
précise quant aux conditions de ceux qui seront relevés juste après les mille
ans.

Mais l’apôtre Paul déclara « qu’il y aura une résurrection tant de justes
que d’injustes ». Sachant que seuls les justes ressusciteront lors de la
résurrection finale, il parlait en toute logique de la résurrection qui aura lieu
juste après les mille ans. Faisant allusion à cette résurrection, Jésus déclara
aux pharisiens qui voulaient des miracles pour s’émerveiller :

« Au jour du jugement, les habitants de Ninive se lèveront en présence
des gens d’aujourd’hui, et les accuseront ; car les ninivites se sont
repentis à la prédication de Jonas. Et il y a ici plus que Jonas. (…) »

« Au jour du jugement, la reine du sud sera relevée en présence des
gens d’aujourd’hui, et les accusera ; parce qu’elle est venue des
extrémités de la terre pour entendre les paroles pleines de sagesse de
Salomon, mais voyez, il y a ici plus que Salomon » Matthieu 12:41, 42.

Il déclara aussi aux habitants de Chorazîn et à ceux de Bethsaïda :

« Malheur à toi, Chorazîn ! Malheur à toi, Bethsaïda ! Car, si les miracles
qui ont été accomplis chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a
longtemps qu’elles se seraient repenties, assises dans des toiles de sac
et la cendre. C’est pourquoi, ce sera plus supportable pour Tyr et Sidon,
lors du jugement que pour vous. » Matthieu 11:21, 22.

Malgré la popularité de Jésus, tous les israélites de son époque n’étaient pas
informés de l’ensemble de son message. Il leur dit ensu ite : « C’est là que
seront vos pleurs et vos grincements de dents quand vous verrez
Abraham, Isaac et Jacob, assis dans le royaume de Dieu… » Sachant qu’à
la résurrection finale ne se trouveront sur terre que des justes, il semble clair
que Jésus parlait de la résurrection qui aura lieu juste après les mille ans.