AU COEUR DE LA TEMPETE


Après la décollation de Jean-Baptiste, Jésus se retire au désert avec ses disciples. Devant la montée du mal, quelle va être sa réponse ? La foule le rejoint, et il a compassion. Il guérit les infirmes, il nourrit la multitude. Après le partage des pains et des poissons, Jésus renvoie les disciples, pour qu'ils traversent le lac dans une barque.
Au milieu de la nuit, la tempête se lève. Les disciples rament contre les vents contraires et contre les vagues terrifiantes ! Leur barque est menacée ; ils ont peur !
Jésus les rejoint en marchant sur les eaux. Les disciples pensent d'abord que c'est un fantôme, mais Jésus les rassure. Pierre lui dit :  "Si c'est toi, ordonne-moi d'aller vers toi sur les eaux.". "Viens Pierre", dit le Maître. Pierre sort de la barque, et marche sur la mer. Mais, en voyant la force du vent, il prend peur ; il commence alors à s'enfoncer. Il s'écrie :  "Jésus ! sauve-moi !".
Comme les disciples au coeur de la tempête, nous nous épuisons à ramer contre les vents contraires. Nous avons le sentiment que nos "pains" et nos "poissons" sont dérisoires face à l'immensité des besoins de notre monde. Nos vies sont chargées, fatiguées. Nous sommes bousculés par le vacarme et le chaos. Nous sommes menacés par la crainte et l'agitation. Notre foi aussi se fatigue. Seigneur, ais pitié de nous !
Dans l'Évangile, tu nous appelle à sortir de la barque, pour marcher sur les eaux. Mais... lorsque les vents se font menaçants, nous nous mettons à douter. Devant le mal et la violence qui gouvernent le monde, nous prenons peur, nous perdons confiance. Nous nous enfonçons dans la crainte et l'oubli, le doute et l'indifférence. Notre foi se dessèche. Seigneur, ais pitié de
nous !
Au coeur de leur tempête, Jésus s'avance vers les disciples en marchant sur les eaux. Devant leur frayeur, il leur donne sa
paix : "Confiance, c'est moi, n'ayez pas peur.". Il appelle Pierre à sortir de la barque. Mais celui-ci s'enfonce à cause de la violence des éléments, il crie à Jésus :  "Seigneur, sauve-moi !". Jésus étend la main, le saisit, et le ramène dans la barque. Aussitôt, le vent tombe.
Devant tes peurs, Jésus comble les ravins. Face à tes doutes, il te prend par la main. Il donne son pardon. Il est compagnon.