Des preuves manquantes pour obéir à un homme



Etant donné que les preuves font défaut, il faut le reconnaître, et que tout
repose sur la foi en ce que disait un seul homme, il ne serait pas sage de
reproduire les soi-disant actes de Mahomet décrits dans les hadiths, de faire
des guerres pour imposer cette croyance au reste de l’humanité, d’accepter
de soumettre chrétiens et juifs dans le seul but de leur faire payer un tribut
religieux pour les humilier.

Seul un esprit profondément fanatisé et rétrograde pourrait nous empêcher
de condamner cet enseignement moyenâgeux, matérialiste, violent et
indigne d’un Dieu de paix et de justice. La gouvernance du monde
appartient momentanément à Satan, nous dit Jésus. Nous ne pouvons pas
obéir à ces ordres même si le concerné prétend les avoir reçus d’un ange. Si
cela était vrai, si notre Créateur avait voulu que nous y croyions, Il aurait
apporté des preuves irréfutables, comme Il le faisait par le passé ?

Personne n’a de preuve quant à la sainteté du Coran. Tout tient grâce au
crédit que nous accordons à ce que racontait un homme qui se disait
prophète, sans avoir jamais émis de prophéties, quelqu’un qui n’hésitait pas
à faire croire aux gens de sa génération que ses actes et ses paroles lui étaient
dictés par un ange, même le fait de partager le lit d’une fillette de 9 ans, ou
de s’approprier sous une forme légale l’unique épouse de son fils adoptif,
sans compter ses assassinats commandés.

Selon des hadiths, quand il venait voir Aïcha, sa femme de six ans, il
s’enfermait avec elle pour jouer, alors que les parents partaient pour les
laisser seuls. A quel jeu peut-on jouer avec sa femme de six ans ? Préparait-il
le chemin ? Avoir des rapports sexuels avec une fillette de neuf ans n’a pas
pour objectif la procréation, mais la satisfaction légale d’un fantasme.

Qui accepterait de livrer sa fille de six ans au désir d’un tel homme, fusse-t-il
un vrai prophète de Dieu ? Personne n’a fait plus de mal au christianisme et
à la vérité que Mahomet. Se cachait derrière lui un véritable opposant au
Créateur et au Christ.