L'AMOUR DANS LA BIBLE #4 OÙ L'AMOUR Y EST-IL MENTIONNÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS


par Pascal Cusson

copyright février 2021



Si l'Histoire de la Bible a pour thème tout au long de celle-ci en filigrane l'amour du Père Céleste permettant à Son Divin Fils unique et bien-aimé Jésus-Christ de s'incarner en la chair afin de vivre une vie d'homme dans la chair et d'accepter qu'il meurt sur la croix d'infâmie pour le rachat et la rémission de nos péchés, afin que nous puissions nous aussi avoir la possibilité d'entrer dans Sa divine famille, d'être frères et soeurs du Christ et d'être cos-héritiers avec Lui du Ciel et de la Terre régénérée, il convient donc que la première mention directe de l'amour dans Les Saintes Écritures soit elle aussi une question familiale, une relation père fils.
Elle se trouve dans le livre de la Genèse. Abram a attendu toute sa vie de jeune homme puis d'homme fait et finalement de vieil homme, la venue d'un enfant et mâle de surcroît pour pouvoir lui transmettre tous ses biens. Lui et son épouse Saraï avaient fini par abandonner tout espoir sur ce point. Ils ont manqué de foi à ce moment-là, mais Dieu, compatissant et les aimant beaucoup, leurs accorda ce qu'ils demandaient. Lorsque Saraï eut atteint l'âge de 90 ans et Abram celui de 100 ans, Saraï accoucha d'un fils qu'ils baptisèrent Isaac. Lorsque Isaac fut à l'âge d'atteindre l'âge de la virilité, Dieu défia Abram et lui dit :   'Prends ton fils, ton fils unique Isaac, que tu aimes, et va au pays de Moriah, et offre-le là en holocauste sur l'une des montagnes dont je te parlerai'» (Genèse 22 : 2, italiques ajoutés).
Au dernier moment, Dieu a épargné Isaac, et a envoyé un bélier pour agir comme substitut, dans un acte préfigurant la venue de Jésus-Christ comme le substitut du sacrifice ultime et parfait pour le rachat du genre humain.


L'utilisation ici du mot amour est hautement significatif car démontrant combien Dieu aimait Abraham et Sarah, en leurs envoyant avec Sa bénédiction un bébé miracle. Isaac a été conçuavec amour. Abraham aimait assez Dieu pour Lui sacrifier son fils unique. Isaac aimait suffisamment son père pour lui faire confiance et accepter d'être l'objet du sacrifice exigé par Dieu.
L'écrivain de l'épître aux Hébreux, l'apôtre Paul, a écrit à ce sujet :  11:17 C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses,
11:18 et à qui il avait été dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité.
11:19 Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection.


Ce moment d'amour est devenu le fondement d'un grand peuple, et de la nation dont le Messie incarné en la chair serait issu.