Abana:

      Appelé aujourd'hui le Baradale «frais» --c'est un des deux fleuves qui irrigue Damas, la capitale de la Syrie. Lorsque le serviteur d'Élisée dit à Naamân de se plonger dans le Jourdain pour être guéri, le général syrien n'eut que mépris pour ce fleuve boueux en le comparant aux eaux claires et rapides de l'Abana et du Parpar.

I Rois 5:12.

          Abel Bet-Maaka:

      Ville du nord d'Israël, près du lac Houlé, où Shéba, poursuivi par Joab, trouva la mort. Les Syriens s'en emparèrent à plusieurs reprises.

II Samuel 20. I Rois 15:20. II Rois 15:29 (6--CI)

          Abel-Méholah:

      Lieu où s'enfuirent les Madianites après l'attaque de Gédéon et patrie d'Élisée.

Juges 7:22. I Rois 19:16 (6--C4)

          Abilène:

      Région au nord-ouest de Damas, dont Lysanias était tétrarque.

Luc 3:1 (14--CI)

          Achaïe:

      Province romaine du sud de la Grèce dont Corinthe était la capitale.

Actes 18:12 etc. (13)

          Adam:

      Endroit où les eaux du Jourdain s'amassèrent, ce qui permit aux Israélites de le traverser à pied sec et d'entrer en Terre promise. En 1927, au même endroit, un séisme provoqua l'effondrement des bancs d'argile du fleuve, et son cours fut barré durant 21 heures.

Josué 3:16 (6--C4)

          Adma:

      Une des cinq villes du district de Sodome, ensevelie probablement sous l'extrémité sud de la mer Morte. A l'époque d'Abraham, les rois de ces villes s'allièrent et se soulevèrent contre les quatre rois du Nord. Dans le conflit qui s'ensuivit, Lot, le neveu d'Abraham, fut fait prisonnier.

Genèse 10:19;14:2.

          Adramyttium:

      Port de la côte ouest d'Asie Mineure, au sud de Troas, d'où venait le bateau à bord duquel Paul et les autres prisonniers parcoururent la première étape de leur voyage à Rome.

Actes 27:2 (I5)

          Adullam:

      Dans sa fuite devant Saül et sa crainte d'Akish, roi de Gath, David se réfugia dans une caverne (sans doute fortifiée) près d'Adullam. Sa famille et 400 hors-la-loi l'y rejoignirent. Pendant qu'il s'y cachait, trois de ses vaillants hommes risquèrent leur vie en lui rapportant de l'eau du puits de Bethléem qui était alors aux mains des Philistins.

I Samuel 22:1. II Samuel 23:13.

          Aenon:

      Près de Salim, l'endroit où Jean-Baptiste baptisait.

Jean 3:23 (14--C3)

          Afék:

      Les Philistins campèrent à Afék avant la bataille au cours de laquelle ils prirent l'arche de l'alliance aux Israélites. Les fils d'Éli qui l'avaient apportée au camp d'Israël furent tués tous les deux, et Éli fit une chute mortelle lorsqu'il apprit la nouvelle.

I Samuel 4:1 (6--B4)

          Ahava:

      Nom du canal et de la région de BabÉlonie où Esdras rassembla les déportés juifs qui retournèrent avec lui à Jérusalem. Ils y jeûnèrent et implorèrent la protection divine sur leur voyage de près de 1 500 km.

Esdras 8:15.21.31.

          Ai:

      Nom qui signifie «ruines». Après la prise de Jéricho, Josué envoya un détachement contre Aï, une ville voisine, et celui-ci fut battu, parce qu'Akân avait désobéi à l'ordre de Dieu en prenant une partie du butin de Jéricho. Après le châtiment d'Akân, Josué attaqua Aï une seconde fois. Il attira les hommes hors de la ville en feignant de fuir, tandis que le reste de la troupe qui se tenait en embuscade s'empara de la ville et y mit le feu (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible).

Josué 7-8 (6--B4)

          Akkad:

      Nom d'une région et d'une ville de Babylonie fondée par Nemrod (voir Ière partie: Environnement de la Bible sous Babyloniens).

Genèse 10:10 (3)

          Akor:

      Le «val du malheur» près de Jéricho où Akân fut lapidé parce qu'il désobéit à l'ordre de Dieu.

Josué 7:24. Osée 2:17.

          Alexandrie:

      Principal port d'Égypte, construit par Alexandre le Grand. Le célèbre phare de Pharos se trouvait à l'entrée du port. Sous les Ptolémées (dernière dynastie régnante des pharaons d'Égypte, instituée par Ptolémée I, l'un des généraux d'Alexandre le Grand qui à sa mort se partagèrent son empire, ce général reçut l'Égypte comme royaume; l'histoire de cette dynastie pharaonique en est une de meurtres, d'incestes, de complots, de paricides, de guerres fratricides et de bien d'autres vilénies; Céopâtre, dernière reine d'Égypte, descendait de cette famille; elle fut la maîtresse de Jules César, général et premier impérator romain, puis la maîtresse d'Antoine, général romain; à la mort de celui-ci, et après l'assassinat des enfants qu'elle eut de ce dernier, Cléopâtre se donna la mort par le poison), Alexandrie fut la capitale de l'Égypte. Elle resta un grand centre culturel et commercial.

      A l'époque romaine, on fit venir d'Alexandrie des navire de blé pour offrir aux habitants de Rome du pain bon marché. La ville avait un musée des arts et des sciences, ainsi qu'une célèbre bibliothèque dotée de milliers papyrus. Une importante colonie juive y était implantée, et c'est là que l'Ancien Testament fut traduit en grec (version des Septante). Appolos, un des docteurs de l'église primitive, venait d'Alexandrie.

Actes 6:9;18:24;27:6;28:11. (II)

          Ammon:

      État à l'est du Jourdain qui avait Rabba (l'actuelle Amman) pour capitale (voir sous Rabba, Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Ammonites et carte) (6--C4)

          Amphipolis:

      Ville du nord de la Grèce que Paul traversa lors de son deuxième voyage missionnaire.

Actes 17:1 (15)

          Anathoth:

      Ville lévitique, à 4 km au nord de Jérusalem et lieu de naissance de Jérémie.

Josué 21:18. Jérémie 1:1. (6--B5)

          Antioche de Pisidie:

      Ville du centre de l'Asie Mineure, visitée par Paul et Barnabas lors de leur premier voyage missionnaire. Ils prêchèrent d'abord dans la synagogue, mais, en voyant des non-Juifs accepter le message de Paul, les Juifs provoquèrent une persécution contre Paul et Barnabas et les chassèrent de la ville. Deux ou trois ans plus tard, Paul visita Antioche à nouveau lors de son deuxième voyage missionnaire pour y encourager les chrétiens.

Actes 13:14-52. (15)

          Antioche en Syrie:

          (l'actuelle Antakya à la frontière syrienne de la Turquie). La plus célèbre des scize villes portant ce nom, elle fut fondée par un des généraux d'Alexandre en l'honneur de son père. Antioche, sur l'Oronte, avait son propre port. A l'époque romaine, elle devint la capitale de la province de la Syrie et la troisième ville de l'empire, réputée pour sa culture. Une communauté juive considérable y vivait. Après la mort d'Étienne, des chrétiens persécutés s'enfuirent de Jérusalem et firent les quelque 500 km jusqu'à Antioche.

      Ils y fondèrent une des églises les plus nombreuses et les plus actives du début de l'ère chrétienne. Beaucoup d'habitants de la ville se convertirent, et parmi eux un bon nombre de grecs. Ce fut là qu'on leur donna le nom de «chrétiens».

      Barnabas, envoyé par l'église de Jérusalem pour voir ce qui se passait à Antioche, alla à la recherche de Paul, lui demandant de l'aider dans l'enseignement des nouveaux convertis. Pendant plus d'un an, ils enseignèrent ensemble à Antioche. Après cela, ils furent envoyés par l'église d'Antioche annoncer l'évangile à Chypre et au-delà. Mais Antioche resta la base que Paul rejoignÇit après chaque voyage. L'église d'Antioche fut longtemps la plus importante après celle de Jérusalem. La ville fut détruite par un séisme en 526 ap. J.-C.

Actes 11:19-26;13:1;15:35. (13)

          Antipatris:

      Ville reconstruite par Hérode le Grand et nommée ainsi en l'honneur de son père, Antipater. Paul y passa la nuit lorsqu'il fut conduit sous escorte de Jérusalem à Césarée.

Actes 23:31. (14)

          Ar:

      Capitale de Moab, sur l'Arnon. Lorsqu'il errait dans le désert après sa sortie d'Égypte, Israël n'eut pas le droit de l'attaquer. Car Dieu avait donné Ar aux Moabites, les descendants de ρot.

Nombres 21:15. Deutéronome 2:9. Ésaïe 15:1. (6--C6)

          Araba:

      Rift de la vallée du Jourdain, s'étendant de la mer de Galilée jusqu'à la mer Morte et se prolongeantjusgu'au golfe d'Aqaba. (I)

          Arad:

      Ville cananéenne du Néguev prise par Josué (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible sous L'archéologie et l'Ancien Testament).

Josué 12:14 (6--B6)

          Aram:

      Nom désignant plusieurs états de la Syrie méridionale, surtout celui de Damas (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Araméens et Chaldéens et la carte p. 29).

          Ararat:

      Région montagneuse où se posa l'arche de Noé après le déluge. Le pays, appelé Urartu dans les inscriptions assyriennes, fait partie de l'actuelle Arménie, à la frontière de la Turquie et de la Russie. Le mont Ararat est un volcan éteint de 5214 m d'altitude.

Genèse 8:4. Jérémie 51:27 (3)

          Aéropage:

      «La colline d'Arès», au nord-ouest de l'acropole d'Athènes, qui donna son nom au tribunal qui y siégeait.

Actes 17.

          Argob:

      Partie du royaume d'Og en Bashân, à l'est du Jourdain. Cette région fertile, avec ses nombreuses villes fortes, fut attribuée à la demi-tribu de Manassé.

Deutéronome 3. I Rois 4 (6--D2)

          ARimathie:

      Ville de Joseph, disciple secret du Christ, qui déposa le corps de Jésus dans sa tombe après la crucifixion.

Matthieu 27:57. Marc 15:43.

          Arnon:

      Rivière se jetant dans la mer Morte, à l'est (aujourd'hui Wadi el-Mujib), et qui marquait la frontière entre les Amorites et Moab. Les envahisseurs hébreux battirent les Amorites, et la tribu de Ruben occupa leur territoire dont l'Arnon resta la frontière méridionale.

Nombres 21:13-15. Ésaïe 16:2 (I)

          Aroër:

      Ville sur la rive droite de l'Arnon, à l'extrémité sud du royaume amorite et, plus tard, du territoire de Ruben. De l'époque de Jéhu à celle de Jérémie, elle a été sous domination moabite. Il y avait une ville du même nom dans le Néguev, au sud de Beersheba.

Deutéronome 2:36. II Rois 10:33. (6--C6)

          Ashdod:

      Une des cinq villes fortes des Philistins à l'époque de l'Ancien Testament. Lorsque les Philistins prirent l'arche de l'alliance aux Israélites, ils la placèrent dans le temple de leur dieu Dagon à Ashdon. Le lendemain, ils trouvèrent la statue de Dagon à plat-ventre devant elle. Le jour suivant, elle était en morceaux. A l'époque d'Ésaïe, Ozias, roi de Juda, s'empara d'Ashdod. Plus tard, Hérode le Grand restaura la ville, appelée Azot dans le Nouveau Testament.

I Samuel 5. II Chroniques 26:6. Ésaïe 20:1. Actes 8:40 (6--A5)

          Ashkalon:

      Ville ancienne sur la côte d'Israël, entre Jaffa et Gaza, qui devient un des principaux bastions des Philistins. Samson fit une incursion à Ashkalon et tua 30 hommes pour payer l'enjeu d'un pari. Au cours des siècles, Ashkalon est tombé au pouvoir de l'Assyrie, de Babylone et de Tyr. Hérode le Grand est né à Ashkalon.

Juges 1:18;14:19. I Samuel 6:17. Jérémie 47:5-7 (6--A5)

          Ashtarot/Ashterot Qarnaïm:

      Ville à l'est du Jourdain, nommée d'après la déesse-mère des Cananéens. Elle fut prise par Kédor-Laomer à l'époque d'Abraham et devint plus tard la capitale d'Og, roi de Basan. Ce fut une des villes données aux Lévites.

Genèse 14:5. Deutéronome 1:4. I Chroniques 6:71. (6--D2)

          Asie:

      Partie occidentale de l'Asie Mineure où se trouvaient plusieurs cités grecques importantes. Plus tard, la province romaine d'Asie comprit toute la côte ouest et eut Éphèse comme capitale. Une bonne partie de l'activité missionnaire de Paul se déroula dans cette région.

Actes 2:9;19:10. Apocalypse 1:4.11 (15)

          Assos:

      Port d'Asie Mineure où Paul s'embarqua pour son dernier voyage à Jérusalem.

Actes 20:13. (15)

          Assyrie":

      Région importante du nord de la Mésopotamie. Du 9e au 7e siècle avant J.-C., l'Assyrie a été une grande puissance (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Assyriens et carte p. 29).

          Atharot:

      Ville à l'est du Jourdain attribuée à la tribu de Ruben.

Nombres 32:3.34. (6--C5)

          Athènes:

      Capitale de la Grèce moderne qui commença à avoir de l'importance au 6e siècle av. J.-C. Elle fut à l'apogée de sa grandeur au 5e siècle av. J.-C., époque de la construction de ses monuments les plus célèbres, dont le Parthénon. Athènes était alors une démocratie modèle et un centre culturel qui attirait les dramaturges, les historiens, les philosophes et les savants de toute la Grèce. En 86 av. J.-C. la ville fut assiégée et mise à sac par les Romains.

      Bien qu'Athènes ait perdu alors la puissance et la prospérité qui avaient fait d'elle un important centre commercial, elle était encore réputée pour sa culture autour de l'an 50 ap. J.-C. quand Paul y arriva lors de son deuxième voyage missionnaire, prêchant Jésus et la résurrection. Les Athéniens, aimant la discussion, l'invitèrent à exposer ses idées devant l'Aréopage. Se référant à l'autel qu'ils avaient dédié «au Dieu inconnu», Paul leur parla du Dieu qui a créé le monde et qui est proche de chacun de nous.

Actes 17:15-34. (13)

          Attalie:

      Port au sud de l'Asie Mineure (l'actuelle Antalya) où Paul s'embarqua au retour de son premier voyage missionnaire.

Actes 14:25. (15).

          Ayyalon I:

      Ville amonite qui revenait à la tribu de Dan, mais fut donnée aux lévites. Bien plus tard, Roboam fortifia la ville et y plaça des réserves de vivres et un dépôt d'armes.

Josué 19:42;21:24. Juges 1:35. II Chroniques 11:10. (6--B5)

          Ayyalon II:

      Vallée traversée par une importante commerciale, près de la ville du même nom. Dans cette vallée, Josuée livra bataille contre les Amorites et «le soleil s'immobilisa au milieu des cieux».

Josué 10. (6--B5)

          Azéqa:

      Josué poursuivit les Amorites jusqu'à cette ville, qui devint par la suite une place forte à la frontière de Juda.

Josué 10:10. Jérémie 43:7.

          Babel:

      Ville qui a précédé l'ancienne Babylone et a été construite après le déluge dans la plaine de Shinar (Sumer) en Mésopotamie. Les hommes parlaient arors une seule langue et voulurent se faire un nom en bâtissant la ville et une tour dont le sommet toucherait le ciel. Mais Dieu entravait leurs projets en brouillant leur langue pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres.

Genèse 10:10;11:1τ9.

          Babylone:

      Ville sur l'Euphrate, 80 km au sud de l'actuelle Bagdad. Fondée par Nemrod, «le chasseur héroïque», elle devint la capitale de la Babylonie, puis de l'empire babylonien. Autour de 1750 av. J.-C., Hammurabi, un des premiers rois de Babylone, fit graver sur une stèle en pierre un code de lois qu'il est intéressant de comparer à la loi de Moïse.

      Après la victoire de l'Assyrie en 612 av. J.-C., Babylone devint la capitale d'un puissant empire qui s'étendit du golfe Persique à la Méditerranée. En 597 et 586 av. J.-C., Nabuchodonosor, roi de Babylone, écrasa une révolte à Jérusalem. Chaque fois il déporta de nombreux Juifs à Babylone --et parmi eux les prophètes Ézéchiel et Daniel.

      La ville couvrait une surface très étendue sur les deux rives de l'Euphrate. Un double mur de briques d'une épaisseur de 3-7 m protégeait la ville intérieure et la ville extérieure, et il y avait une cinquantaine de temples. Les «jardins suspendus» de Babylone étaient une des merveilles du monde ancien. Étagées, les différentes terrasses étaient couvertes de palmiers, d'autres arbres et de plantes qui apportaient un peu de couleur et d'ombre dans ce pays plat.

      En 539 av. J.-C., sous Cyrus, les Perses s'emparèrent de la ville. Hérodite, l'historien grec, dit qu'ils détournèrent l'Euphrate et suivirent le lit du fleuve pour pénétrer dans la ville. Après sa chute, Babylone déclina rapidement. Il n'en reste rien aujourd'hui, sinon des tertres disséminés dans la plaine qui attendent que les archéologues viennent les fouiller (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Babyloniens).

Genèse 10:10. II Rois 24:1;25:7-13. Ésaïe 14:1-23. Daniel 1-6. (3)

          Bashân:

      Région fertile à l'est de la mer de Galilée, réputée pour son bétail et ses chênes. En route pour Canaan, les Israélites battirent Og, roi de Bashân, et son territoire fut attribué à la tribu de Manassé.

Deutéronome 3. Psaume 22:12. Ésaïe 2:13. (6--C2)

          Beaux Ports:

      Petit port sur la côte sud de la Crète. Le navire à bord duquel se trouvait Paul s'y arrêta en route pour Rome. Paul déconseilla au centurion Julius, au capitaine et au patron du navire de chercher à atteindre un port qui se prêtait mieux à l'hivernage. Sans tenir compte de l'avis de Paul, ils reprirent la mer et furent surpris par la tempête qui fit échouer leur navire près de l'île de Malte.

Actes 27:8-12. (15)

          Beersheba:

      Ville située à l'extrémité sud d'Israël, au bord du Néguev et sur la route commerciale d'Égypte. Le puits (be'er) qui donna son nom à la ville. Ce puits fut creusé par Abraham. Hagar faillit mourir de soif dans le désert de Beersheba. C'est de cet endroit qu'Abraham partit pour offrir son fils Isaac. Et c'est là qu'Isaac vivait lorsque Jacob dut repartir. Beersheba est aussi mentionné à propos d'Élie et d'Amos. L'expression «de Dan à Beersheba» voulait dire tout le pays, du nord au sud (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible).

Genèse 21:14.30-32;26:23-33. I Rois 19:3. Amos 5:5. (6--A6)

          Bérée:

      Ville du nord de la Grèce (Macédonie) à 80 km Thessalonique. Paul y a prêché lors de son deuxième voyage missionnaire. Les Béréens lui firent bon accueil, parce qu'ils étudiaient à fond les Écritures. Mais des Juifs de Thessalonique agitèrent les foules, et Paul s'enfuit à Harran. Mais Silas et Timothée restèrent à Bérée pour continuer à instruire les Béréens dans la foi chrétienne.

Actes 17:10-15;20:4. (15)

          Béthanie:

     Village à 3 km de Jérusalem, sur l'autre versant du mont des Oliviers et sur la route de Jéricho. Marié, Marthe et Lazare y vivaient, et Jésus logeait chez eux quand il venait à Jérusalem. C'est à Béthanie que Jésus ressuscita Lazare. Et c'est près de ce village qu'il remonta au ciel.

Matthieu 26:6-13. Luc 10:38-42;24:50. Jean 11;12:1-9. (14--B5)

          Béthel:

      Endroit, à 19 km au nord de  Jérusalem, où Jacob vit en songe une échelle reliant la terre au ciel. Là, Dieu lui promit de le protéger et de donner le pays à ses descendants. Jacob appela ce lieu Béthel («maison de Dieu»). Des siècles plus tard, quand les Israélites envahirent Canaan, ils s'emparèrent de Béthel et s'y établirent. Lors du schisme d'Israël, Jéroboam établit un autel et un veau d'or à Béthel pour que le peuple y offre ses sacrifices plutôt qu'à Jérusalem. Les prophètes condamnèrent cet acte de Jéroboam. Lorsque les Israélites durent aller en exil, des Assyriens s'établirent à Béthel. A leur retour, certains Juifs s'y installèrent à nouveau.

Genèse 28:10-22. Juges 1:22-26;20:18. I Rois 12:26-30. II Rois 2;17:28. Néhémie 11:31. (6--B4)

          Béthesda/Bethzatha:

      Piscine de Jérusalem. A l'époque de Jésus, elle était abritée par cinq portiques. Il semble bien que c'est elle qui a été découverte par les archéologues au nord-est de la ville. La piscine était alimentée par une source qui, de temps en temps, jaillissait à gros bouillons. Beaucoup de malades se trouvaient là, espérant être guéris s'ils étaient les premiers à descendre dans l'eau quand elle commençait à bouillonner. Jésus guérit l'un d'eux qui avait été infirme pendant 38 ans.

Jean 5:1τ15.

          Beth-Horôn:

      (le haut et le bas) Ces deux villes contrôlaient la vallée d'Ayyalon et la route commerciale qui y passait. Beaucoup d'armées ont emprunté ce passage aux temps bibliques. C'est jusqu'ici que Josué a poursuivi les rois amorites qui avaient attaqué la ville de Gabaon. Les Philistins, les Égyptiens et les Syriens sont aussi venus dans ces parages.

Josué 16:3-5;10:10. I Samuel 13:18. (6--Bô).

          Bethléem:

      La ville de David, à 8 km au sud-est de Jérusalem, dans les montagnes de Judée. Rachel, la femme de Jacob, a été enterrée tout près de là. Ruth et Noémie s'y sont établies. David y est né et a été oint comme roi par le prophète Samuel. Plus tard, Michée, un autre prophète, prédit la naissance du Messie à Bethléem, bien que ce ne fut qu'une bourgade.

      Sept siècles après, lors du recensement romain, Marie et Joseph se rendirent à Bethléem. Des bergers et des mages vinrent s'agenouiller devant l'enfant qui venait de naître dans une étable de la ville de David. Un peu plus tard, le roi Héode, torturé par la jalousie, fit tuer à Bethléem tous les garçons de moins de deux ans.

Genèse 35:19. Ruth. I Samuel 16. Michée 5:2. Matthieu 2. (14--B5)

          Bethphagé:

      Hameau près de Béthanie et du mont des Oliviers, à l'est de Jérusalem. Avant de faire son entrée triomphale dans Jérusalem, Jésus envoya deux de ses disciples y chercher l'ânon qui lui servit de monture.

Matthieu 21:1; Marc 11:1. Luc 19:29. (14--B5)

          Bethsaide:

      Ville de pêcheurs sur la rive nord de la mer de Galilée, près de l'embouchure du Jourdain, et patrie de Philippe, André et Pierre, disciples de Jésus. Jésus y guérit un aveugle et y annonça le jugement de Dieu à cette ville qui, tout en voyant les miracles de Jésus, ne voulut pas se repentir.

Jean 1:44. Marc 8:22. Matthieu 11:21. (14--C2)

          Bet-Shéân:

      Ville très ancienne située au nord de la Palestine, là où la vallée de Yisréel descend en pente vers la rive droite du Jourdain. Les Israélites n'ont pas pu chasser les Cananéens de cette région. Après la mort de Saül et de Jonathan dans la bataille avec les Philistins sur le mont Guilboa, leurs corps furent cloués sur le rempart de Bet-Shéân. Des hommes de Yabesh de Galaad vinrent, de nuit, les détacher et les ensevelir. A l'époque néotestamentaire, Bet-Shéân portait le nom grec de Scythopolis et fut l'une des villes de la Décapole, la seule à l'ouest du Jourdain (voir sous Décapole). La ville moderne de Bet Shean se trouve près du tertre de l'ancien cite.

Josué 17:11.16. Juges 1:27. I Samuel 31:10-13. II Samuel 21:12. I Rois 4:12. (6--C3)

          Bet-Shémesh:

      Ville lévitique, à 19 km à l'ouest de Jérusalem. Étant près de la frontière des Philistins, ce fut là que ceux-ci ramenèrent l'arche de l'alliance. Mais certains de ses habitants furent frappés pour avoir manqué de respect à son égard. Plus tard, Joas, roi d'Israël battit, et fit prisonnier Amatsias, roi de Juda, à Bet-Shémesh.

Josué 21:16. I Samuel 6:9-21. I Rois 4:9. II Rois 14:11-13.        (6--B5)

          Bet-Tsur:

      Ville de Juda à 6 km au nord d'Hébron. La famille de Caleb s'y établit. Ce fut une des quinze villes fortifiées par Roboam. Des hommes de Bet-Tsur aidèrent à reconstruire les murailles de Jérusalem, sous la conduite de Néhémie. La ville se trouvait sur un des plus hauts sommets de la région, et ce fut là que les Juifs remportèrent une grande victoire lors de la révolte des Maccabées (I Maccabées 4:26:35).

Josué 15:58. I Chroniques 2:45. II Chroniques 11:7. Néhémie 3:16. (6--B6)

          Bithynie:

      Province romaine au nord-ouest de l'Asie Mineure. L'Esprit de Dieu ne permit pas à Paul d'y prêcher. Mais la Bitynie ne fut pas oubliée pour autant. Pierre envoya sa première lettre, entre autre, aux chrétiens de Bithynie. Nous savons que cette région devint l'un des bastions (place forte; petite forteresse; ensemble de gens qui défendent la même idée ou croyance) du christianisme, car au début du 2e siècle, Pline le légat de l'Empereur en Bithynie, fit un rapport à Trajan sur les chrétiens de cette province (voir 5e partie).

Actes 16:7. I Pierre 1:1. (6--C5)

          Botsra:

      Ville ancienne d'Édom, au sud-est de la mer Morte et à 128 km au sud d'Ammân, la capitale actuelle de la Jordanie. Les prophètes ont prédit sa destruction complète.

Genèse 36:33. I Chroniques 1:44. Ésaïe 34:6;63:1. Jérémie 49:13.22. Amos 1:12. (6--C5)

          Cana:

      Village de Galilée où Jésus changea l'eau en vin lors d'un mariage. Au cours d'une autre visite à Cana, Jésus guérit le fils d'un officier royal de Capharnaüm. Nathanaël, un des disciples de Jésus, venait de Cana.

Jean 2:1:12;4:46-53;21:2. (14--B5)

          Canaan:

      La Terre promise par Dieu aux Israélites (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Cananéens. (3)

          Capharnaüm:

      Ville importante sur la rive nord-ouest de la mer de Galilée à l'époque de Jésus. C'était là que Jésus logeait lorsqu'il enseignait en Galilée. Lévi (Matthieu), le collecteur d'impôts, y vécut, ainsi que l'officier romain dont le serviteur fut guéri par Jésus. Il se peut que c'était une ville de garnison. Jésus fit plusieurs de ses miracles à Capharnaüm, entre autres la guérison de la belle-mère de Pierre. Il enseigna aussi dans la synagogue. Mais malgré cela, les habitants de la ville n'acceptèrent pas son message, et Jésus dut leur annoncer le jugement de Dieu.

Marc 1:21-34;2:1-17. Luc 7:1-10;10:13-16, etc. (14--C2)

          Cappadoce:

      Province romaine à l'est de l'Asie Mineure. Des Juifs venus de Cappadoce se trouvaient dans l'auditoire de Pierre le jour de la Pentecôte. Plus tard, les chrétiens de Cappadoce figurèrent parmi les premiers destinataires de la première lettre de Pierre.

Actes 2:9. I Pierre 1:1. (13)

          Carmel:

      Chaîne de montagnes qui s'avance jusqu'à la Méditerranée, près du port moderne de Haïfa. La ville ancienne de Méguiddo gardait un des principaux cols à une quinzaine de kilomètres de la mer. C'est sur le mont Carmel (535 m à son point culminant) qu'Élie, le prophète de Dieu, gagna le défi qu'il avait lancé aux prêtres de Baal. Élisée, son successeur, y a également séjourné.

I Rois 18:19-46. II Rois 2:25;4:25. (6--B3)

          Cédron:

      Vallée qui sépare Jérusalem et le temple du mont des Oliviers. Elle est à sec la plus grande partie de l'année. La source de Guihon, dont Ézéchias achemina l'eau à l'intérieur de la ville par le tunnel de Siloé, est à l'ouest de la vallée du Cédron.

      David traversa le Cédron en quittant Jérusalem lors de la révolte d'Absalom. Asa, Ézéchias et Osias, les rois qui reformèrent le culte de Juda, détruisirent des idoles dans la vallée du Cédron. Jésus et ses disciples la traversèrent souvent en se rendant au jardin de Gethsémané.

II Samuel 15:23. I Rois 15:13. II Chroniques 29:16. II Rois 23:4. Jean 18:1. (12)

          Cenchrées:

      Port oriental de Corinthe, au sud de la Grèce, où Paul s'embarqua pour Éphèse.

Actes 18:8. Romains 16:1. (15)

          Césarée:

      Port méditerranéen construit par Hérode le Grand. Il nomma la ville d'après l'empereur romain César Auguste. Des statues de l'empereur se trouvaient dans le vaste temple qui lui était dédié ainsi qu'à Rome. Les marchands qui allaient de Tyr en Égypte passaient par Césarée, faisant de la ville un centre commercial routier autant que maritime.

      Césarée était la ville de Philippe, l'évangéliste. C'était aussi là qu'habitait Corneille, le centurion romain qui fit appeler Pierre pour qu'il lui annonce le message de Dieu. Ce fut à Césarée que Pierre comprit que «la bonne nouvelle de la paix en Jésus-Christ» était pour les non-Juifs, aussi bien que pour les Juifs.

      Au cours de ses voyages, Paul embarqua et débarqua plusieurs fois à Césarée. Le gouverneur romain résidant à Césarée et non à Jérusalem, ce fut là que Paul comparut devant Félix après son arrestation et qu'il passa deux ans en prison. De Césarée, il fut emmené en bateau à Rome après avoir fait appel à César.

Actes 8:40;21:8;10;11;9:30;18:22;23:33-26:32. (14--A3)

          Césarée de Philippe:

      Ville au pied de l'Hermon, près de la source principale du Jourdain. Hérode le Grand y construisit un temple de marbre à César Auguste. Et Philippe, un de ses fils, donna à la ville, qui s'appelait alors Panias, le nom de Césarée. On la surnomma de Philippe pour la distinguer du port de même nom.

      Jésus s'était rendu avec ses disciples dans cette région, lorsqu'il leur demanda: «Qui dites-vous que je suis?» que Pierre répondit: «Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant.»

Matthieu 16:13-16. (14--C1)

          Cévoïn:

          Une des cinq villes du district de Sodome (voir sous Adma, Sodome, Gomorrhe).

      C'était aussi le nom d'une vallée près de Michmash, dans le désert au nord-est de Jérusalem, où eut lieu une des incursions des Philistins.

Genèse 14:2.8. Deutéronome 29:23. I Samuel 13:17.

          Chaldée:

      Babylonie du Sud, d'où venait la famille d'Abraham (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Araméens et Chaldéens et carte).

          Chorazéïn:

      Ville au nord de Capharnaüm, bâtie sur une colline au-dessus de la mer de Galilée. Jésus y enseigna et fut profondément troublé en voyant que ces villes qui avaient entendu son message ne montraient aucun signe de repentance. Le site de Chorazéïn est aujourd'hui un amas de ruines.

Matthieu 11:21. Luc 10:13. (14--C2)

          Chypre:

      Ile de la Méditerranée orientale. Dans l'Ancien Testament, les termes de Kittim et d'Élisha semblent désigner Chypre.

      D'après le Nouveau Testament, Chypre était la patrie de Barnabas et le premier endroit qu'il visita avec Paul et Marc, lors de leur premier voyage missionnaire. C'est là qu'ils rencontrèrent le proconsul Sergius Paulus et le magicien Élymas. Plus tard, Barnabas retourna à Chypre avec Marc.

Ézéchiel 27:6-7. Actes 4:36;13:4-12;15:39;27:4. (3)

          Cilicie:

      Région au sud de l'Asie Mineure qui devint une province romaine en 103 av. J.-C. Tarse, la ville natale de Paul, en était la capitale. Dans l'arrière-pays, les montagnes sauvages du Taurus s'étendent vers le nord-est, entaillées par un défilé impressionnant, les Portes Ciliciennes.

Actes 21:39;22:3;23:34. (13)

          Colosses:

      Ville de la vallée du Lycos, dans la province romaine d'Asie. Elle était à quelques kilomètres de Laodicée, sur la route principale qui partait d'Éphèse et allait vers l'est. Le message chrétien a probablement été annoncé à Colosses pendant le séjour de Paul à Éphèse, bien qu'il n'y ait lui-même jamais mis les pieds. Il a toutefois écrit une lettre (Colossiens) à l'église qui s'y était formée.

Colossiens 1:2. (15)

          Corinthe:

      Ancienne ville grecque détruite par les Romains en 146 av. J.-C. et reconstruite par eux un siècle plus tard sur l'isthme (n. m. Langue de terre resserrée entre deux mers et réunissant deux terres.) étroit qui relie le Péloponèse à la Grèce centrale, entre la mer Égée et la mer Ionienne. Cet emplacement favorisait le commerce.

      La ville attira des gens de diverses nationalités. Elle était dominée par «l'Acrocorinthe», un rocher escarpé, sur lequel s'élevait l'acropole et un temple d'Aphrodite, la déesse de l'amour. La prostitution dans ses temples et sa population mouvante firent à Corinthe une réputation de ville de débauche.

          Paul resta dix-huit mois à Corinthe, lors de son deuxième voyage missionnaire. Il y fonda une église à laquelle il écrivit plus tard au moins deux lettres, celles qui se trouvent dans le Nouveau Testament (I et II Corinthiens).

Actes 18. (15)

          Crète:

      Ile montagneuse de la Méditerranée orientale. Les Keréthiens qui faisaient partie de la garde de David, venaient probablement de Crète. Bien plus tôt, de 2000 1400 av. J.-C., la civilisation minoenne florissait sur l'île. La Crète fut aussi un des pays d'origine des Philistins.

      Le jour de la Pentecôte, des Crétois écoutèrent la prédication de Pierre. Le navire qui menait Paul à Rome fit escale en Crète. A un moment donné, il visita l'île et y laissa Tite pour affermir l'église naissante (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Philistins).

Genèse 10:14. Deutéronome 2:23. Jérémie 47:4. Amos 9:7. Actes 2:11;28:7-14. Tite 1:5.12-13. (3)

          Cyrène:

      Ville grecque en Afrique du Nord, dans l'actuelle Lybie. Simon, un homme de Cyrène, fut contraint à porter la croix de Jésus. Des Juifs de Cyrène était à Jérusalem le jour de la Pentecôte. Ce furent aussi des gens de Cyrène qui, les premiers, annoncèrent le message chrétien aux non-Juifs à Antioche.

Actes 2:10;6:9;11:20;13:1. (13)

          Dalmatie:

      Province romaine sur la côte est de l'Adriatique, au sud de l'actuelle Yougoslavie. Il ressort de sa deuxième lettre à Timothée que, vers la fin de sa vie, Paul était quasiment seul. Ses amis l'avaient quitté pour différentes raisons. Tite était allé en Dalmatie.

II Timothée 4:10. (13)

          Damas:

      Capitale de la Syrie (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Araméens et Chaldéens). Damas était déjà connue à l'époque d'Abraham et est souvent mentionnée dans l'Ancien Testament. David conquis Damas, mais elle reconquiert rapidement son indépendance. C'était la ville de Naamân qui alla vers Élisée se faire guérir. Plus tard, le prophète se rendit lui-même à Damas et prédit à Hazaël la mort de Ben-Hadad.

      Ésaïe annonça la destruction de Damas. Après plsieurs attaques, les Assyriens prirent effectivement la ville en 732 av. J.-C. Ils emmenèrent ses trésors et une partie de la population. De 64 av. J.-C. à 33 ap. J.-C., Damas fut une ville romaine.

      Paul était en chemin pour Damas où il allait persécuter les chrétiens, lorsque Jésus lui apparut et changea l'orientation de sa vie. Plus tard, il dut s'enfuir de Damas pour échapper à la mort.

Genèse 14:15;15:2. II Samuel 8:5. I Rois 20:34. II Rois 5;8:7-15. Ésaïe 17. Actes 9. (3)

          Dan:

      Territoire de la tribu de Dan et ville la plus septentrionale@du pays d'Israël (primitivement Laïs). L'expression «de Dan à Beersheba» voulait dire «d'une extrémité du pays à l'autre». Lors du schisme d'Israël, Jéroboam établit un de ses veaux d'or à Dan, pensant ainsi s'assurer la loyauté des dix tribus.

Josué 19:40-48. I Rois 12:25-30. (6--C1)

          Décapole:

      Confédération de dix villes grecques qui a donné son nom à la région située au sud de la mer de Galilée et, pour la plus grande partie, à l'est du Jourdain. Beaucoup de ses habitants étaient des non-Juifs, mais ils se mêlèrent à la foule qui suivit Jésus. En 70 ap. J.-C., après la destruction de Jérusalem, beaucoup de chrétiens d'origine juive se réfugièrent à Pella, une de ces villes.

Matthieu 4:25. Marc 5:1τ20;7:31-37. (14--C3)

          Dédan:

      Voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Dédan.

          Derbe:

      Ville de Lycaonie au sud de l'Asie Mineure où Paul prêcha lors de son premier et de son deuxième voyage missionaire.

Actes 14:20-21;16:1. (15)

          Dibôn:

      Ville moabite à l'est de la mer Morte et à 5,5 km au nord de l'Arnon. Les Israélites l'ont prise en entrant en Canaan. Attribuée aux tribus de Gad et de Ruben, elle fut plusieurs fois reconquise par Moab.

Nombres 21:30;32:34. Ésaïe 15:2. (6--C6)

          Dor:

      Ville Cananéenne qui fit partie de la coalition que Josué écrasa aux eaux de Mérôn. Elle fut attribuée à la tribu de Manassé qui ne put cependant déposséder ses habitants.

Josué 11:1-15. Juges 1:27. I Rois 4:11. (6--B3)

          Dotân:

      Localité située sur la route qui mène de Bet-Shéân et de Galaad en Égypte. C'est là que Joseph fut vendu aux Israélites par ses frères et qu'Élisée fut délivré de l'armée syrienne qui l'encerclait.

Genèse 37:17-28. II Rois 6. (6--B3)

          Ébal:

      Sommet rocheux de la Samarie faisant face aux pentes boisées du mont Garizim, près de Sichem (aujourd'hui Nablous). Josué y exécuta un ordre donné par Moïse avant la conquête du pays. Il bâtit un autel sur le mont Ébal et plaça le peuple devant le choix entre l'obéissance à Dieu et la bénédiction, et la désobéissance suivie de la malédiction. Une moitié du peuple se tenait devant le mont Ébal dont les pentes brûlées et dénudées symbolisaient la malédiction divine, et l'autre devant le mont Garizim.

Deutéronome 11:29;27. Josué 8:30.33. (6--B4)

          Éden:

      Le jardin que Dieu planta, au commencement, pour y faire le couple qu'il avait créé. Après leur désobéissance, Dieu chassa Adam et Eve du jardin d'Éden. Celui-ci était irrigué par le Tigre et l'Euphrate.

          Édom:

      La région montagneuse au sud de la mer Morte où s'établirent les descendants d'Ésaü (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Édomites).

          Edrei:

      Ville où les I░raélites battirent l'armée d'Og, roi de Bashân, qui les attaqua avant leur entrée en Terre promise. Edrei est l'actuelle Der'a en Syrie, près de la frontière de la Jordanie.

Nombres 21:33. Deutéronome 1:4.3:1.10. Josué 12:4;13:12.31.        (6--D3)

          Eglôn:

      Une des villes amorites conquises par Josué lors de sa première grande campagne. C'était probablement Tell el-Hési près de Lakish, dans la Shéféla, le bas-pays à l'ouest de Jérusalem (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible).

Josué 10;12:12;15:39. (6--A6)

          Égypte:

      Voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Égyptiens.

          Ein-Roguel:

      Puits au sud de Jérusalem, là où les vallées de Himmom et du Cédron se rejoignent. Adonias, un des fils de David, voulant empêcher Salomon d'accéder au trône, s'y fit proclamer roi avant la mort de son père.

I Rois 1:9.

          Eilath/Etsion-Guéber:

      Colonie à l'extrémité nord du golfe d'Aqaba sur la mer Rouge. Les Israélites y campèrent pendant la traversée du désert. Salomon y construisit sa flotte et en fit son port d'attache. Josaphat voulut suivre son exemple, mais ses navires se brisèrent à Etsion-Guéber. La ville tomba aux mains des Édomites sous le règne d'Achaz.

Nombres 33:35-36. Deutéronome 2:8. I Rois 9:26-27;22:48. II Rois 16:6. (5)

          Elah:

      Vallée au sud-ouest de Jérusalem que les Philistins traversaient pour envahir Israël. C'est ici que David battit Goliath, leur champion.

I Samuel 17:2.

          Élam:

      Le pays à l'est de la Babylonie qui avait Suse pour capitale (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Élamites).

          Emmaüs:

      Village à 13 km de Jérusalem, probablement l'actuel El-Qubeibeh. Le jour de sa résurrection, Jésus apparut à deux de ses disciples qui se rendaient à Emmaüs.

Luc 24:13. (14--B5)

          Endor:

      Localité au nord d'Israël, près du mont Tabor. Saül s'y rendit secrètement la veille de sa dernière bataille. Il demanda à la nécromancienne (ou médium) d'Endor de lui évoquer Samuel, le prophète défunt. Le lendemain, lui et son fils Jonathan périrent dans la bataille que les Philistins gagnèrent près du mont Guilboa.

I Samuel 28. (6--B3)

          Engaddi:

      Source à l'ouest de la mer Morte où David trouva refuge.

Josué 15:62. I Samuel 23:19. (6--B6)

          Éphèse:

      Capitale de la province romaine d'Asie. Éphèse était une tête de pont entre l'Orient et l'Occident. Elle s'élevait à l'embouchure du Caystre et se trouvait au bout d'une route commerciale qui traversait toute l'Asie. Du temps de Paul, son port commençait à s'ensabler. Mais la ville était splendide, avec ses rues pavées de marbre, ses bains, ses bibliothèques, son marché et son théâtre de plus de 25 000 places. Son fameux temple de Diane, une des sept merveilles du monde, était quatre fois plus grand que le Parthénon d'Athènes.

      Déjà en l'an 1 200 av. J.-C., Éphèse était une colonie ionienne. Mais à l'époque du Nouveau Testament, sa population s'élevait à un tiers de million, dont bon nombre de Juifs.

      Très rapidement, Éphèse devint un important centre chrétien. Paul y fit une visite éclair lors de son deuxième voyage missionnaire et y laissa ses amis, Aquilas et Priscille. Lors de son troisième voyage, il passa plus de deux ans à Éphèse, et le message chrétien se répandit dans toute la province. La vente des miniatures en argent du temple de Diane se mit à diminuer. Le revenu de nombreux artisans était menacé, il y eut une émeute.

      C'est d'Éphèse que Paul envoya ses deux lettres à l'église de Corinthe. Certaines des lettres qu'il écrivit en prison (Philippiens, par exemple) ont pu être rédigées à Éphèse. Au départ de Paul, Timothée resta à Éphèse pour aider l'église. Plus tard, Paul adressa une de ses lettres aux chrétiens d'Éphèse. Et une de celles aux sept églises dans l'Apocalypse leur était également destinée.

      D'après la tradition, l'apôtre Jean a vécu à Éphèse.

Actes 18:19;19;20:17. I Corinthiens 15:32;16:8-9. Éphésiens 1:1. I Timothée 1:3. Apocalypse 2:1-7. (13)

          Éphraïm:

      Territoire appartenant à la tribu d'Éphraïm.

Josué 16:4-10. (5)

          Éphratha:

      Autre nom de Bethléem.

      Éqrôn:

      Une des cinq principales villes des Philistins. Elle f±ut attribuée à Juda après la conquête de Canaan. Mais les Philistins de la plaine côtière étaient trop puissants pour que Juda la conserve. Après avoir battu les Israélites et après leur avoir pris l'arche de l'alliance, un fléau frappa chacune des villes où les Philistins conduisirent l'arche. Quand Éqrôn fut atteinte à son tour, les Philistins décidèrent de renvoyer l'arche aux Israélites. Éqrôn resta aux mains des Philistins. Quand le roi Achazias se détourna du Dieu d'Israël, il fit construire Baal-Zeboub, le dieu d'Éqrôn. Du temps du Nouveau Testament, Béelzébub était considéré comme le prince des démons.

Josué 15:11.45-46. Juges 1:18. I Samuel 5:10-6:17;7:14;17:52. II Rois 1:3-6. Amos 1:8. (6--A5)

          Érèk:

      Une des grandes villes sumériennes en Babylonie méridionale, à environ 65 km au nord-ouest d'Ur. Elle figure sur la table des peuples dans la Genèse.

Genèse 10:10. Esdras 4:9. (3)

          Eshkol:

      Vallée près d'Hébron dont le nom signifie «grappe de raisin». Lorsque Moïse envoya des espions en Terre promise, ils rapportèrent toutes sortes de fruits, y compris une immense grappe de raisins, cueillie dans cette vallée.

Nombres 13:23-24;32:9. Deutéronome 1:24.

          Eshtaol:

      Une localité à environ 15 km à l'ouest de Jérusalem, à la limite du territoire appartenant à la tribu de Dan. C'est dans cette région que Samson grandit et que l'Esprit de Dieu commença à l'agiter, le poussant à harceler des Philistins dans le bas-pays, plus à l'ouest. Malgré les exploits de Samson, les Danites n'ont jamais pu occuper leur territoire.

Josué 15:33;19:41. Juges 13:24-25;16:31;18. (6--B5)

          Éthiopie:

      Il s'agit du Soudan et non de l'Éthiopie actuelle. Elle est appelée Kush dans de nombreuses traductions de l'Ancien Testament (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Kush).

          Etsion-Guéber:

      Voir sous Eilath.

          Euphrate:

      Dans l'Ancien Testament, ce fleuve important est souvent appelé simplement «le fleuve». Il a 1931 km de long, prend sa source à l'est de l'Asie Mineure et se jette dans le golfe Persique. Son cours à travers les plaines de la Babylonie a déviéØvers l'ouest, de sorte que certaines des villes anciennes qui se trouvaient sur ses bords sont maintenant 5 à 6 km à l'est du fleuve. La route de la Syrie `suivait l'Euphrate jusqu'à Karkémish, puis allait vers le sud jusqu'à Damas d'où elle continuait jusqu'en Israël et en Égypte. L'Euphrate était l'un des fleuves qui irriguaient le jardin d'Éden.

Genèse 2:14;15:18. Apocalypse 9:14. 16:12. (3)

          Gabaon:

      Ville à 10 km au nord-ouest de Jérusalem. Après la prise de Jérusalem et d'Aï, les habitants de Gabaon arrachèrent à Josué par ruse un traité de paix que Saül viola par la suite. C'est au bassin de Gabaon qu'eut lieu une des escarmouches entre les hommes de David et ceux d'Ishbosheth, le fils de Saül. Le tabernacle se trouvait à Gabaon au début du règne de Salomon. Les habitants de Gabaon aidèrent Néhémie à rebâtir les murs de Jérusalem.

      Les archéologues ont découvert à Gabaon une fosse profonde avec un escalier qui conduisait vers un point d'eau. Là, on trouva les anses de nombreuses jarres sur lesquelles étaient gravés le nom de Gabaon et celui du propriétaire de la jarre. La ville semble avoir été un centre viticole important au 7e siècρe av. J.-C.

Josué 9. II Samuel 2:12-29;20:8;21. I Rois 3:4. I Chroniques 21:29. Néhémie 3:7. (6--B5)

          Gad:

      Territoire de la tribu de Gad qui faisait partie de l'ancien royaume amoréen à l'est du Jourdain.

Josué 13:8-13. (5)

          Galaad:

      Terres à l'est du Jourdain et au nord de la mer Morte occupées par les tribus de Ruben, Gad et Manassé. Cette région, riche en pâturages, était réputée pour son bétail, ainsi que pour sa gomme, le «baume» de Galaad, qui était utilisé comme remède pour les blessures et comme cosmétique. Yaïr, Jephté et Élie venaient tous de Galaad.

Genèse 37:25. Josué 17:1. Juges 10:3;11. I Rois 17:1. Cantique des Cantiques 4:1. (6--C3)

          Galatie:

      Province romaine au centre de l'Asie Mineure. Sa capitale était Ancyre (aujourd'hui Ankara, la capitale de la Turquie). Plusieurs des villes visitées par Paul --Antioche de Pisidie, Icone, Lystre et peut-être Derbe-- se trouvaient au sud de la Galatie, et il est possible que la lettre de Paul aux Galates leur ait été adressée. C'était aussi une des régions auxquelles Pierre envoya sa première lettre.

Actes 16:6;18:23. Galates 1:1. I Pierre 1:1. (13)

          Galilée:

      Nom d'une région et d'un lac au nord d'Israël et patrie de Jésus et de la plupart de ses disciples. Au début de son activité publique, Jésus y passa la plus grande partie de son temps.

      La Galilée n'est mentionnée qu'occasionnellement dans l'Ancien Testament. Entourée de trois côtés par des nations étrangères, elle a fortement subi leur influence. C'est une région montagneuse, mais elle descend en pente raide 184 m en-dessous du niveau de la mer autour du lac.

      Du temps de Jésus, plusieurs routes romaines traversaient la Galilée. L'agriculture, le commerce et la pêche étaient les principales ressources du pays. Nombre de villes et de villages mentionnés dans les Évangiles se trouvaient en Galilée, comme par exemple Nazareth (où Jésus grandit), Capharnaüm, Cana et Betsaide. Plusieurs récits des Évangiles se déroulèrent autour de lac, exposé à de soudaines et violentes tempêtes lorsque le vent s'engouffre dans les montagnes environnantes.

I Rois 9:11. II Rois 15:29. Ésaïe 9:1. Luc 4:14;5:1;8:22-26. Jean 21. Actes 9:31. (14--B3)

          Garizim:

      Montagne en face du mont Ébal, en Samarie, où fut prononcée la bénédiction de Dieu (voir sous Ébal). Elle devint plus tard la montagne sacrée des Samaritains, lieu où ils construisirent leur temple. La Samaritaine y fit allusion lors de son entretien avec Jésus. Le site de l'ancien temple samaritain a été retrouvé récemment sur un des éprons du mont Garizim.

Deutéronome 11:29;27. Josué 8:33. Jean 4:20. (6--B4)

          Gat:

      Une des cinq places fortes des Philistins du temps de l'Ancien Testament. Lors de la prise de l'arche de l'alliance, elle fut emportée à Gat, et un fléau s'abattit sur la ville. Goliath venait de Gat, ainsi que plusieurs autres «géants». Lors de sa fuite devant Saül, David se réfugia à Gat. Des hommes de Gat l'aidèrent à écraser la révolte d'Absalom. La ville fut assujettie au royaume de Juda pendant un certain temps et finit par tomber aux mains des Assyriens au 8e siècle av. J.-C.

Josué 11:22. I Samuel 5;17:4;21:10-22:1;27. II Samuel 15:18. II Rois 12:17. II Chroniques 11:8;26:6. (8)

          Gath-Hépher:

      Localité de Galilée à la frontière du territoire des tribus de Zabulon et de Nephtali. C'était la ville natale du prophète Jonas. Elle se trouvait près de l'emplacement où fut construit plus tard Nazareth.

Josué 19:13. II Rois 14:25. (6--B2)

          Gaza:

      Une des cinq villes des Philistins du temps de l'Ancien Testament, dans la plaine côtière. Josué prit la ville et la perdit à nouveau. Elle figure dans l'histoire de Samson. C'est là qu'il fut emprisonné et qu'il périt en provoquant l'effondrement du temple de Dagon. Gaza fut frappée comme les autres villes des Philistins lors de la prise de l'arche de l'alliance.

      Gaza devait son importance à sa situation sur la route commerciale vers l'Égypte. Elle fut prise par Ézéchias, roi de Juda et plus tard, par les armées assyriennes et le pharaon égyptien.

      C'est sur la route de Jérusalem à Gaza que Philippe rencontra le ministre éthiopien et lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.

Josué 10:41. Juges 16. I Samuel 6:17. II Rois 18:8. Jérémie 47. Actes 8:26. (6--A6)

          Gennésareth:

      Localité sur la côte ouest de la Mer de Galilée. Le lac lui-même est parfois appelé ainsi (voir sous Galilée, Kinnéreth).

Marc 6:53. Luc 5:1.

          Gethsémané:

      («presse à huile») Jardin près de Jérusalem, de l'autre côté de la vallée du Cédron, au pied du mont des Oliviers. Jésus s'y rendait souvent avec ses disciples. Aussi Judas n'eut-il pas de peine à y conduire les soldats, la nuit de son arrestation.

Matthieu 26:36-56. Marc 14:32-51. Luc 22:29. Jean 18:1-12.

          Gomorrhe:

      Une des cinq villes probablement ensevelies sous la mer Morte. Gomorrhe fut détruite avec Sodome à cause de sa perversité. Dans la Bible, Sodome et Gomorrhe sont 2onnées en exemple pour avertir le peuple de Dieu. Jésus dit que les villes qui ont refusé d'écouter son message seront jugées plus sévèrement que Sodome et Gomorrhe.

Genèse 14;19. Ésaïe 1:9-10. Ézéchiel 16:48-50. Matthieu 10:15.

          Goshen:

      Région fertile du delta du Nil en Égypte. Quand Jacob et sa famille rejoignirent Joseph, ils s'établirent au pays de Goshen. C'était un bon endroit pour leur bétail, pas trop éloigné de la cour de Pharaon. Avant l'exode, les Israélites à Goshen furent préservés des plaies qui frappèrent le reste de l'Égypte.

Genèse 45:10. Exode 8:22. (4)

          Gozân:

      Les Israélites de Samarie furent déportés à Gozân par les Assyriens. La ville s'appelle aujourd'hui Tell Halaf, sur le Khabour, au nord-est de la Syrie.

II Rois 17:6;19.12. (9)

          Grande mer:

      C'est ainsi que la Bible désigne souvent la Méditerranée.

          Grèce:

      Les conquêtes d'Alexandre le Grand placèrent Israël et les autres pays à l'est de la Méditerranée sous la domination grecque. L'influence de la civilisation, de la culture, et de la pensée helléniques était forte au cours des derniers siècles avant Jésus-Christ et à l'époque du Nouveau Testament (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Grecs et 5e partie: Religion et culture dans la Bible sous Religion gréco-romaine et De Malachie à Matthieu).

Daniel 11. Jean 12:20. Actes 6;17;18. (11)

          Guéba:

      Aujourd'hui Jeba, à 10 km au nord de Jérusalem, sur le territoire de la tribu de Benjamin. L'armée de Saül y campait, protégeant Guilbéa, sa capitale, alors que les Philistins occupaient Michmash, juste en face. Plus tard, Guéba devint la ville la plus au nord du royaume de Juda et fut fortifiée par Asa. Comme Michmash, elle fut prise lors de l'avance assyrienne contre Jérusalem et fut repeuplée après le retour de l'exil.

Josué 18:24;21:17. I Samuel 13:16. I Rois 15:22. II Rois 23:8. I Chroniques 6:60. Ésaïe 10:29. Esdras 2:26. Néhémie 7:30. Zacharie 14:10. (6--B5)

          Guébal:

      Très ancienne ville phénicienne, mieux connue sous son nom grec Byblos. Elle se trouvait sur l'actuelle côte libanaise, au nord de Béryte (Beyrouth). «Le reste du pays dont il faut encore prendre possession est considérable», dit Dieu à Josué dans sa vieillesse. Et Guébal était une des villes sur la liste. Plus tard, des artisans de Guébal aidèrent à préparer le bois et les pierres pour la construction du temple de Salomon. Ézéchiel prophétisa contre Tyr et d'autres villes phéniciennes, y compris Guébal.

Josué 13:5. I Rois 5:18. Psaume 83:9. Ézéhiel 27:9. (7)

          Guérar:

      Localité du Néguev, entre Beersheba et Gaza, où Abraham et Isaac ont séjourné. Pour des raisons de sécurité, Abraham dit que Sara était sa soeur. Abimélek, roi de Guérar, voulut alors la prendre pour femme. Mais Dieu l'en empêcha.

Genèse 20:26. (6--A6)

          Gueshur:

      Région et ville dans le sud de la Syrie. David épousa la fille du roi de Gueshur. Absalom, leur fils, se réfugia à Gueshur après avoir tué son demi-frère Amnon pour venger le viol de sa soeur Tamar.

Josué 12:5. II Samuel 3:3;13:38. (7)

          Guézer:

      Ville cananéenne dont le roi fut battu par Josué. Elle se trouvait dans le bas-pays, sur la route entre Joppé et Jérusalem. Guézer appartenait à une certaine époque à l'Égypte, et un des pharaons la donna en cadeau à sa fille, la femme de Salomon. Celui-ci la fortifia en même temps que Hatsor et Méguiddo. C'est là que les archéologues découvrirent le «calendrier de Guézer» (voir 8e partie: Travail et société dans la Bible sous Agriculture).

Josué 10:33. I Rois 9:15-17. (6--B5)

          Guibéa:

      Ville sur le sommet d'une colline, à 4 km au nord de Jérusalem. Saül, dont c'était la ville natale, en fit sa capitale. Du temps des juges, elle avait été complètement détruite à la suite d'un crime commis par ses habitants. Sur son emplacement se trouve aujourd'hui Tell el-Ful qui surplombe les faubourgs de Jérusalem.

Juges 19:12-20:48. I Samuel 10:26. Ésaïe 10:29. (6--B5)

          Guihon:

      Le nom d'un des quatre qui irriguaient le jardin d'Éden.

      C'est aussi le nom d'une source au pied de la colline sur laquelle était bâtie la première ville de Jérusalem et qui approvisionnait celle-ci en eau. Sur l'ordre de David, Salomon fut oint comme roi près de cette source pour devancer Adonias dans sa tentative de saisir le pouvoir. La source de Guihon était d'une importance vitale pour Jérusalem, et plusÇtard Ézéchias fit creuser un tunnel pour amener ses eaux jusqu'à l'intérieur des murs. Ce tunnel existe toujours. Il débouche dans l'étang de Siloé. (voir sous Siloé).

Genèse 2:13. I Rois 1. II Chroniques 32:30;33:14.

          Guilboa:

      Chaîne de montagnes au nord de la Palestine, surplombant la vallée de Yisréel qui descend jusqu'au Jourdain. C'est là que Saül mena sa dernière bataille contre les Philistins et fut tué avec trois de ses fils.

I Samuel 28:4;31:1.8. II Samuel 1;21:12. I Chroniques 10:1.8.      (6--B3)

          Guilgal:

      Endroit entre Jéricho et le Jourdain où les Israélites campèrent après avoir traversé le fleuve et déposèrent douze pierres comme mémorial. C'est de Guilgal qu'ils partirent à la conquête du pays. Par la suite, Guigal devint un sanctuaire important et Samuel y venait chaque année pour juger le peuple. Il est aussi fait allusion à Guilgal dans l'histoire d'Élie et d'Élisée. Celui-ci y assainit un potage empoisonné. Les prophètes Osée et Amos condamnèrent le culte purement formaliste que l'on y rendait à Dieu.

Josué 4:20. Juges 3:19. I Samuel 7:16;10:8. II Samuel 19:15. II Rois 2:1;4:38-41. Osée 4:15. Amos 4:4. (6--C5)

          Habor:

      L'actuel Khabour, au nord-est de la Syrie, un affluent de l'Euphrate. La ville de Gozân était située sur ses rives.

II Rois 17:6. (9)

          Hamat:

      (aujourd'hui Hama) sur l'Oronte en Syrie. A l'époque de l'Ancien Testament, Hamat était la capitale d'un petit royaume, située sur la principale route commerciale entre l'Asie Mineure, Israël et l'Égypte. Le col de Hamat, un peu plus au sud, était la limite septentrionale «idéale» pour Israël. Sous les règnes de David et de Salomon, Israël avait conclu un traité de paix avec Toï, roi de Hamat. La ville tomba aux mains des Assyriens, et beaucoup de ses habitants furent déplacés en Israël. Le pharaon Néko (avant la bataille de Karkémish), puis Nabuchodonosor, roi de Babylone, y établirent leur quartier général.

Josué 13:5. II Samuel 8:9-11. I Rois 8:65. II Chroniques 8:4. II Rois 17:24;18:34. (7)

          Harmaguedôn:

      Méguiddo.

          Harod:

      La source où Gédéon choisit sa troupe en observant la façon dont le peuple buvait. Les 300 qui se raffraîchirent le plus rapidement en lapant l'eau qu'ils ramenaient à la bouche dans le creux de la main furent sélectionnés. Harode se trouvait au nord de la Palestine, près de la vallée de Yisréel.

Juges 7:1-8.

          Harran:

      Ville au sud-est de l'actuelle Turquie, sur le Balikh, un affluent de l'Euphrate. C'est ici que Térath, le père d'Abraham, s'établit après avoir quitté Ur et que Jacob travailla pour Laban. Harran était sur la route qui reliait Ninive à Alep, en Syrie, et, plus au sud, à Tyr. Les Assyriens l'ont fortifiée et en ont fait une capitale provinciale. Après la chute de Ninive, elle a même été pendant 3 ans la capitale de l'Assyrie. En 609 av. J.-C., elle tomba aux mains des Babyloniens.

Genèse 11:31;12:4-5;29:4. II Rois 19:12. Ézéchiel 27:33. (4)

          Hatsor:

      Ville cananéenne au nord d'Israël. Yavin, roi de Hatsor, se ligua avec d'autres rois contre Josué. Mais il fut battu et sa ville incendiée. Un autre roi de Hatsor fut vaincu par Débora et Barak. Salomon rebâtit et fortifia Hatsor, en même temps que Méguiddo et Guézer. Hatsor est mentionnée dans des textes égyptiens et babyloniens, ainsi que dans les Tablettes d'Amarna (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible).

Josué 11. Juges 4. I Rois 9:15. II Rois 15:29. (6--C2)

          Hébron:

      Localité dans les montagnes de Judée, à 935 m d'altitude. Anciennement Kiriath-Arba, c'était là qu'Abraham a souvent séjourné avec sa famille. C'est aussi là qu'il a acheté la caverne de Makpela aux Hittites (voir sous: Makpela). Les douze espions envoyés par Moïse sont venus à Hébron, qui fut attribuée plus tard à Caleb. Hébron était une ville de refuge et une ville lévitique. David en fit sa capitale avant de prendre Jérusalem. Absalom y prépara sa conspiration. Bien plus tard, après le retour de l'exil, les Juifs s'y installèrent à nouveau.

Genèse 13:18;23;35:27;37:14. Nombres 13:22. Josué 14:6-15. II Samuel 2:1-4;15:9-10. Néhémie 11:25. (6--B6)

          Héliopolis:

      Voir sous On.

          Hermon:

      Montagne à la frontière syro-libanaise. Elle a plus de 2750 m d'altitude. Dans la Bible, on l'appelle aussi Sirion. Ses neiges éternelles alimentent en partie le Jourdain. L'Hermon se trouve près de Césarée de Philippe et est peut-être le lieu de la transfiguration de Jésus.

Josué 12:1. Psaumes 42:6;133:3. Matthieu 17:1. (14--C1)

          Heshbôn:

      Ville à l'est du Jourdain qui appartenait d'abord à Moab, puis aux Amorites et enfin aux tribus de Ruben et de Gad. Elle a connu une période de prospérité du temps d'Ésaïe et de Jérémie.

Nombres 21:25-30;32:37. Ésaïe 15:4. Jérémie 48:2. (16--C5)

          Hiérapolis:

      Ville de la province romaine d'Asie, actuellement en Turquie Occidentale. Paul mentionne les chrétiens de Laodicée et de Hiérapolis dans sa lettre aux Colossiens. Au cours des siècles, les sources chaudes de Hiéropolis (l'actuelle Pamukkale) se sont pétrifiées pour former d'étonnantes cascades de pierre.

Colossiens 4:13. (15)

          Hinnom:

      Vallée au sud de Jérusalem qui formait la frontière entre les territoires de Juda et de Benjamin. Ce fut là qu'Achaz et Manassé bâtirent un sanctuaire à Moloch et qu'on lui offrit des sacrifices d'enfants. Jérémie s'est élevé contre ce lieu de culte odieux, et Josias l'a fait détruire. Plus tard, on a brûlé les ordures de la ville dans la vallée de Hinnom. C'est ainsi qu'elle est devenue une image de l'enfer et le mot «géhenne», qui veut dire «vallée de Hinnom», un de ses noms.

Josué 15:8;18:16. II Rois 23:10. II Chroniques 28:3;33:6. Jérémie 7:31;19:2;32:35. (12)

          Horeb:

      Autre nom du Sinaï.

          Hormah:

      L'emplacement exact de cette ville au sud de Canaan n'est pas connu. A cause de leur désobéissance, les Israélites y furent battus par les Cananéens. Plus tard, elle fut conquis et attribuée à la tribu de Juda.

Nombres 14:39-45;21:3. Josué 15:30.

          Icone:

      L'actuelle Konya en Turquie. Paul prêcha dans cette ville qui faisait alors partie de la province romaine de Galatie, lors de son premier voyage missionnaire. Il y rencontra une violente opposition.

Actes 13:51;14:1-6.19-22. II Timothée 3:11. (15)

          Idumée:

      Nom grec d'Édom. A l'époque du Nouveau Testament, de nombreux Iduméens s'étaient établis à l'ouest du Jourdain, dans la région sèche au sud de la Palestine qui fut alors appelée l'Idumée. Hérode était un Iduméen. Des gens de cette région vinrent jusqu'en Galilée pour voir Jésus.

Marc 3:8. (14--A7)

          Illyrie:

      Nom romain du pays qui longeait la côte est de l'Adriatique. Il occupait à peu près le même territoire que l'actuelle Yougoslavie. Le sud de l'Illyrie était aussi appelé la Dalmatie (voir sous: Dalmatie). Dans sa lettre aux Romains, Paul affirme avoir annoncé l'évangile depuis Jérusalem jusqu'à l'Illyrie. C'est la seule mention du travail de Paul dans ce pays.

Romains 15:19. (13)

          Israël:

      Pays occupé par les douze tribus. Après la mort de Salomon et la division de son royaume, le nom Israël désigna la partie nord d  pays, à l'exclusion de Juda et de Benjamin (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous La géographie d'Israël et 10e partie: Atlas de la Bible).

          Issachar:

      Territoire attribué à la tribu d'Issachar, au sud de la mer de Galilée et à l'ouest du Jourdain.

Josué 19:17-23. (5)

          Iturée:

      Son nom n'est mentionné que par Luc, lorsqu'il indiqua la date exacte du début du ministère de Jean-Baptiste. Philippe était alors tétrarque de l'Iturée et de la Trachonitiode. Les Ituriens étaient sans doute les descendants du peuple appelé Yetour dans l'Ancien Testament. Ils vivaient en tribus dans les montagnes à l'est de Damas, au nord du cours supérieur du Jourdain (voir sous Trachonitide).

Luc 3:1. I Chroniques 5:19. (14--C1)

          Jabbok:

      L'actuelle Zerqa, un affluent oriental du Jourdain qui s'y jette entre la mer Morte et la mer de Galilée. Jacob lutta avec un ange près du Jabbok. Adam, l'endroit où les eaux du Jourdain s'amassèrent pour permettre aux Israélites de traverser à pied sec, se trouve au confluent du Jabbok et du Jourdain. La Bible le cite aussi comme rivière frontière.

Genèse 32:22-30. Nombres 21:24. Deutéronome 3:16. Juges 11:13. (6--C4)

          Javan:

      Un des fils de Japhet qui fut l'ancêtre d'un groupe de nations comprenant sans doute aussi les premiers habitants de la Grèce et de l'Asie Mineure. Ce nom est peut-être apparenté au nom grec Ionie (ancienne province grecque d'Asie Mineure) et utilisé dans l'Ancien Testament pour désigner la Grèce ou les Grecs.

Genèse 10:2. I Chroniques 1:5. Ésaïe 66:19. Ézéchiel 27:13.

          Jazer:

      Ville amorite à l'est du Jourdain, prise par les Israélites et attribuée à la tribu de Gad. Jazer était réputée pour ses vins.

Nombres 21:32. Josué 13:25. I Chroniques 26:31. Ésaïe 16:8-9.      (6--C4)

          Jébus:

      Ancien nom de Jérusalem.

          Jéricho:

      Ville à l'ouest du Jourdain, 250 m au-dessous du niveau de la mer, à 8 km de l'extrémité nord de la mer Morte. Sa source d'eau douce fait de Jéricho une véritabρe oasis dans le désert environnant --la «ville des palmiers». La ville contrôle les gués du Jourdain que passèrent les espions envoyés par Josué. Elle était bien fortifiée et constituait le premier obstacle majeur sur la route des envahisseurs israélites. La chute de Jéricho fut la première grande victoire de Josué en Terre promise.

      A l'époque de Jésus, Éhud tua Eglôn, roi de Moab à Jéricho. Du temps d'Élie et d'Élisée, un groupe nombreux de prophètes y demeurait. Après le retour de l'exil, des hommes de Jéricho aidèrent à rebâtir les murs de Jérusalem.

      Ce fut aussi à Jéricho que Jésus rendit la vue à Barthimée et qu'il changea la vie de Zachée. β 'histoire du bon Samaritain s'est déroulée sur la route de Jérusalem à Jéricho.

      Jéricho a une histoire vieille de plusieurs millénaires. La première ville fut construite un peu avant l'an 6000 av. J.-C. Du temps d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, Jéricho était déjà dotée d'une civilisation suffisamment riche. Dans des tombes datant environ de l'an 1 600 av. J.-C., on a trouvé de belles poteries, des meubles, de la vannerie fine, et des coffrets marquetés. Peu de temps après, Jéricho fut détruite. Par la suite, elle ne s'est que faiblement repeuplée (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible et 4e partie: Faits et notions de base de la Bible sous La conquête de Canaan).

Josué 2;6. Juges 12:13. II Rois 2. Néhémie 3:2. Marc 10:46. Luc 19:1-10;10:30. (6--C5)

          Jérusalem:

      Capitale des premiers rois d'Israël, puis du royaume de Juda, et une des villes les plus célèbre du monde, Jérusalem est à 770 m d'altitude dans les montagnes de Judée sans accès direct à la mer ou à un fleuve. Le terrain est en pente raide de tous les côtés sauf au nord. A l'est, entre Jérusalem (et son temple) et le mont des Oliviers, il y a la vallée du Cédron. La vallée de Hinnom décrit une courbe autour de la ville au sud et à l'ouest. Au centre, une troisième vallée coupe la ville en deux, séparant le temple et la cité de David de la ville haute, à l'ouest.

      Jérusalem était sans doute à l'époque d'Abraham la ville de nom de Salem dont Melkisédek était le roi. Elle existait en tout cas en 1 800 av. J.-C. C'était une place forte Jébusite, du nom de Jébus, au moment où David la prit et en fit sa capitale. Il acheta l'emplacement du temple et fit transporter l'arche de l'alliance à Jérusalem. Ce fut Salomon qui construisit le temple, et depuis son époque, Jérusalem a été la «ville sainte» --celle des juifs, puis celle des chrétiens et des musulmans. Salomon y bâtit aussi de splendides palais et édifices publics. Jérusalem était à la fois un centre politique et religieux où les Juifs se rendaient pour leurs grandes fêtes annuelles.

      La ville déclina quelque peu après le schisme. Sous le règne d'Ézéchias (du temps d'Ésaïe), elle fut assiégée par les Assyriens et le roi y fit construire le tunnel de Siloé pour assurer son approvisionnement en eau (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible). A plusieurs reprises, des rois voisins furent apaisés par de fortes sommes prélevées dans les trésors de la ville ou du temple. Les Babyloniens assiégèrent Jérusalem en 597 av. J.-C., et en 586, la ville fut prise et détruite avec son temple. Ses habitants furent emmenés en exil.

      En 538, ils furent autorisés à rentrer chez eux et le temple fut reconstruit sous la direction de Zorobabel. Puis sous celle de Néhémie, ils rebâtirent les murs de la ville. En 198 av. J.-C., Jérusalem, qui faisait alors partie de l'empire grec, f¿t placée sous la domination des Séleucides. Un de ces rois Syriens, Antiochus IV Épiphane, pilla et profana le temple. Judas Maccabée souleva le peuple juif contre lui, et le temple fut reconsacré en 164 av. J.-C.

      Pendant quelque temps, Jérusalem demeura libre. Puis autour de l'an 50 av. J.-C., elle fut occupée par les Romains. Hérode le Grand, que ceux-ci avaient établi comme roi, remit la ville en état et restaura le temple.

      Ce fut dans ce temple-là que Marie apporta l'enfant Jésus et que ses parents l'amenèrent à l'âge de douze ans pour la célébration de la Pâque. Une fois grand, Jésus vint régulièrement à Jérusalem participer aux fêtes juives. Il en profita pour enseigner et guérir certains malades. C'est aussi à Jérusalem que Jésus fut arrêté, jugé et exécuté et qu'il ressuscita des morts.

      Quelques semaines plus tard, c'est à Jérusalem que ses 0isciples se trouvaient réunis, lorsque, le jour de la Pentecôte, l'Esprit de Dieu fit d'eux des hommes nouveaux. C'est donc à Jérusalem que l'Église chrétienne vit le jour --et c'est de là qu'elle s'étendit jusqu'aux extrémités de la terre. Au début, les chrétiens de Jérusalem jouèrent un rôle prépondérant dans l'histoire du christianisme. La réunion où l'on examina la situation des chrétiens non-Juifs se tint dans leur ville.

      En 66 ap. J.-C. les Juifs se soulevèrent contre les Romains. En l'an 70, les Romains reprirent Jérusalem, détruisirent ses fortifications et rasèrent son temple. Ce n'est qu'au 4e siècle, sous le règne de Constantin, qu'on autorisa les Juifs s'établir à nouveau à Jérusalem. La ville devint chrétienne et on y construisit beaucoup d'églises.

      Puis, en 637, les musulmans occupèrent Jérusalem. Abstraction faite de la brève période des croisades, la ville resta aux mains des Arabes jusqu'en 1948, date de la création de l'état moderne ╚'Israël. La ville fut alors partagée en deux secteurs, l'un Israélien et l'autre Jordanien, mais elle fut réunifiée en 1967, lorsque la partie jordanienne tomba aux mains des Israéliens (voir 10e partie: Atlas de la Bible sous Jérusalem et 2e partie: L'archéologie et la Bible).

Genèse 14:18. Josué 15:63. II Samuel 5. I Rois 6. Psaumes 48;122;125. I Rois 14:25-26. II Rois 12:18;18:13-19:36;20:20;25. Esdras 5. Néhémie 3-6. Luc 2;19:28-24:49. Jean 2:23-3:21;5;7:10-10:42. Actes 2;16. (6--B5)

          Joppé:

      Seul port naturel sur la côte d'Israël au sud de Haïfa, il s'appelle aujourd'hui Jaffa (près de Tel-Aviv). Joppé était autrefois le port de Jérusalem, bien que les deux villes fussent distantes l'une de l'autre de 56 km. Joppé était déjà mentionnée dans les Tablettes d'Amarna (environ 1 400 av. J.-C.). Cest là que Jonas embarqua pour Tarsis (en Espagne). Dorcas (Tabitha), la femme qui Pierre ramena à la vie, venait de Joppé. Pierre s'y trouvait lorsqu'il eut sa vision d'animaux purs et impurs avant de se rendre à Césarée chez Corneille, l'officier romain, où il vit Dieu à l'oeuvre parmi les non-Juifs.

          II Chroniques 2:16. Jonas 1:3. Actes 9:36-43;10.         (6--A4)

          Jourdain:

      Principal fleuve d'Israël, qui prend sa source dans l'Hermon, traverse le lac Houlé et la mer de Galilée et se jette dans la mer Morte. Il n'y a que 120 km du lac Houlé à la mer Morte, mais le Jourdain a tant de méandres qu'il a plus de deux fois cette longueur.

      Le nom Jourdain veut dire «le descendeur». Il coule dans le rift le plus profond du monde. Le lac Houlé est à 71 m d'altitude, la mer de Galilée à 215 m et l'extrémité nord de la mer Morte à 397 m au-dessous du niveau de la mer.

      Les principaux affluents du Jourdain sont le Yarmuk et le Jabbok, tous deux venant de l'est. Beaucoup d'affluents moins importants sont complètement à sec durant l'été.

      Josué conduisit le peuple d'Israël en Terre promise en lui faisant traverser le Jourdain près de Jéricho. Lors de la révolte d'Absalom, David s'enfuit au-delà du Jourdain. Elle traversa le Jourdain avec Élisée juste avant d'être enlevé au ciel. Élisée fit dire à Naamân de se baigner dan╠ le Jourdain pour être guéri desa lèpre. Jean-Baptiste baptisait les gens --Jésus y compris-- dans le Jourdain.

Josué 3. II Samuel 17:20-22. II Rois 2:6-8.13-14;5. Jérémie 12:5;49:19. Marc 1:5.9. (6)

          Juda:

      Les montagnes de Judée au sud de Jérusalem et le désert longeant la mer Morte. Le territoire de la tribu de Juda. Et, plus tard, le nom du royaume du sud ayant Jésus comme capitale.

Josué 15. I Rois 12:21.23. (6--B6)

          Judée:

      Nom grec et romain de Juda. généralement, il désigne la partie sud du pays dont la capitale est Jérusalem. Mais parfois, il est employé pour l'ensemble du pays, y comp!is la Galilée et la Samarie. Le désert de Judée se trouvait à l'ouest de la mer Morte.

Luc 3:1;4:44. (14--B5)

          Kalah:

      Très ancienne ville de Mésopotamie, sur le Tigqe, qui fut une des capitales de l'empire assyrien. En faisant des fouilles sur le site de Kalah (aujourd'hui Nimrad en Irak), on découvrit des inscriptions et des sculptures d'ivoire de l'époque des rois d'Israël.

Genèse 10:11-12. (9)

          Karkémish:

      Ancienne ville hittite, sur l'Euphrate. Ses ruines se trouvent sur la frontière actuelle entre la Turquie et la Syrie. Quand Néko, le pharaon égyptien, monta contre Karkémish, Josias, roi de Juda, essaya en vain de l'arrêter et fut battu et tué dans la plaine de Méguiddo. En 605 av. J.-C. Néko lui-même fut battu à Karkémish par Nabuchodonosor, roi de Babylone.

II Chroniques 35:20. Ésaïe 10:9. Jérémie 46:2. (9)

          Kébar:

      Nom d'un cours d'eau babylonien où le prophète Ézéchiel eut certaines de ses visions.

Ézéchiel 1;3;10;43.

          Keilah:

      Ville à 11 km au nord-ouest d'Hébron. David la protégea contre une attaque des Philistins et s'y réfugia durant sa fuite devant Saül.

Josué 15:44. I Samuel 23. Néhémie 3:17-18. (6--B5)

          Kérit:

      Torrent du désert à l'est du Jourdain où Dieu n7urrit Élie pendant les années de sécheresse et de famine jusqu'à ce que le torrent fut à sec. Nous ignorons sa situation exacte. I Rois 17:3-7.

          Kinnéreth:

      Nom que l'Ancien Testament donne à la mer de Galilée, d'après une ville qui se trouvait sur sa rive occidentale (voir sous Galilée).

Nombres 34:11. Deutéronome 3:17. Josué 11:2. I Rois 15:20.

          Kiryat-Arba:

      Ancien nom d'Hébron.

          Kiryat-Yearim:

      Ville dans les collines, à quelques kilomètres à l'est de Jérusalem. C'était une des villes des Gabaonites qui arrachèrent par ruse un traité de paix à Josué. L'arche de l'alliance fut gardée à Kiryat-Yearim pendant 20 ans avant que David ne la prenne à Jérusalem.

Josué 9. I Samuel 6:20-7:2. Jérémie 26:20. Néhémie 7:29. (6--B5)

          Kittim:

      Un des fils de Javân dans la table des peuples et nom de l'île de Chypre et de Kition, ville ancienne qui s'appelle aujourd'hui Lanarka (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Cypriotes).

Genèse 10:4. I Chroniques 1:7. Nombres 24:24. Ésaïe 23:1.12. Jérémie 2:10. Ézéchiel 27:6.

          Koa:

      Région où Salomon achetait ses chevaux et qui se trouvait à l'est de la Cilicie, au sud de l'actuelle Turquie.

I Rois 10:28.

          Kush:

      Pays africain (Soudan), nommé d'après le petit-fils de Noé. Dans nos versions, le nom est parfois traduit par Éthiopie (voir Ière partie: L'environnement de la Bible).

Genèse 10:6-8. Ésaïe 11:11;18:11.

          Lakish:

      Importante ville fortifiée dans le bas-pays de Juda, à environ 50 km au sud-ouest de Jérusalem. Lakish était déjà une place forte au 16e siècle av. J.-C.

      Le roi de Lakish s'était joint à quatre autres rois amoréens pour combattre Josué. Mais celui-ci remporta la victoire, prit Lakish et extermina ses habitants. Roboam, le fils de Salomon, rebâtit la ville et la fortifia pour se défendre contre les Philistins et les Égyptiens.

      Lakish était entourée d'un mur extérieur et intérieur de 6 m d'épaisseur, protégé par des tours. La porte de la ville l'était également. Un puits de 44 m de profondeur assurait son approvisionnement en eau. Lakish avait son palais et ses entrepôts auxquels on accédait par une rue bordée de magasins.

      Amatsias, roi de Juda, s'enfuit à Lakish, mais ses ennemis l'y rejoignirent et le mirent à mort.

      Lorsque Sennachérib, roi d'Assyrie, attaqua Juda, il assiégea Lakish, coupant ainsi Jérusalem d'une éventuelle aide égyptienne. Puis il envoya de Lakish une délégation pour exiger la reddition de Jérusalem. Lakish fut prise, et Sennachérib fit représenter des scènes de son siège sur les bas-reliefs de son palais à Ninive. Les archéologues ont aussi découvert à Lakish un charnier de l'époque, contenant les ossements de 1 500 morts.

      L'armée babylonienne attaqua Lakish durant le dernier siège de Jérusalem (589-586 av. J.-C.). Les «lettres de Lakish», écrites par un officier à son supérieur, datent de cette période (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible). La ville fut prise et incendiée par les Babyloniens. Après le retour de l'exil, elle s'est repeuplée et n'a jamais retrouvé son importance d'autrefois.

Josué 10. II Chroniques 11:5-12. II Rois 14:19;18:14-21. Ésaïe 36-37. Jérémie 34:7. Néhémie 11:30. (6--A6)

          Laodicée:

      Ville de la vallée du Lycus dans l'actuelle Turquie Occidentale (l'ancienne province romaine d'Asie). Laodicée se trouvait à la jonction de deux routes importantes et devait sa prospérité à son commerce et à ses banques. On confectionnait dans la région des vêtements de laine noire satinée et on y préparait des médicaments. Un système de conduites amenait l'eau de sources chaudes des environs jusque dans la ville. Une des lettres de l'Apocalypse fut adressée à l'église de Laodicée, et la lettre de Paul aux Colossiens devait aussi y être lue. Il se peut que l'église ait été fondée durant le séjour de Paul à Éphèse, bien qu'il ne se soit pas rendu lui-même à Laodicée.

Colossiens 2:1;4:13-16. Apocalypse 1:11;3:14-22. (15)

          Liban:

      Nom d'un des pays actuels du Proche-Orient et de sa chaîne de montagnes. Du temps de l'Ancien Testament, le Liban était réputé pour ses forêts, et surtout pour ses cèdres. La Bible fait aussi allusion à ses neiges et à la fertilité du pays. Toutes sortes de fruits poussent dans la plaine côtière et sur le versant des collines --olives, raisins, pommes, figues, abricots, dattes, ainsi que diverses sortes de légumes.

      Les grand ports phéniciens: Tyr, Sidon et Byblos se trouvaient tous sur la côte du Liban et firent fortune en exportant ses produits (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Cananéens et Les Phéniciens). Salomon fit venir du Liban des cèdres et des cyprès pour la construction du temple et du palais royal à Jérusalem.

I Rois 5:1-11. Osée 14:5-7. Esdras 3:7. Psaume 72:16. Ésaïe 2:13;14:8. Ézéchiel 31.

          Libna:

      Ville fortifiée du bas-pays, près de Lakish, prise par Josué. Sous le règne de Yoram, roi de Juda, Libna se révolta. Sennachérib, roi d'Assyrie, dut lever le siège de Libna, lorsque son armée fut frappée d'un fléau.

Josué 10:29-30. II Rois 8:22;19:8.35. (6--A5)

          Lo-debar:

      Localité de Galaad, à l'est du Jourdain, ou vécut Méfiboshet, le fils de Jonathan, jusqu'au moment où David le fit venir à sa cour.

II Samuel 9;17:27. (6--C3)

          Lud:

      Un des fils de Sem qui donna son nom à un peuple qu'on appela plus tard les Lydiens. Ils vivaient autour de Sardes, à l'ouests de l'Asie Mineure (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Lydiens).

          Luz:

      Ancien nom de Béthel.

          Lydie:

      Petit pays montagneux au sud-ouest de l'Asie Mineure. Les ports de Patara et de Myre, où Paul débarqua, se trouvaient en Lydie.

Actes 21:1;27:5.

          Lydda:

      Ville à 16 km de Joppé, où Pierre guérit Énée, un paralytique, lorsqu'il visita les chrétiens de la localité. Celle-ci a repris son ancien nom de Lod.

Actes 9:32-35.38. (14--B5)

          Lystre:

      Ville isolée de la province romaine de Galatie (près de l'actuelle Konya en Turquie). Paul et Barnabas s'y rendirent après avoir été rudoyés à Icone, lors de leur premier voyage missionnaire. Paul y guérit un infirme, et la population de la ville le prit pour Hermès, le messager des dieux grecs, et elle prit Barnabas pour Zeus. Mais des Juifs survenus d'Icone agitèrent la foule, et Paul fut lapidé et laissé pour mort. Cependant, quelques-uns devinrent chrétiens, et Paul retourna à Lystre les visiter lors de son deuxième voyage missionnaire. Timothée était originaire de Lystre (ou de Derbe).

Actes 14:6-20;16:1-5. (15)

          Macédoine:

      Région de Grèce s'étendant au nord et à l'ouest de Thessalonique. La province romaine de la Macédoine comprenait aussi Philippes et Bérée.

      Paul traversa la mer Égée après avoir eu à Troas la vision d'un Macédonien qui l'appelait au secours. C'était la première étape dans l'évangélisation de l'Europe. Trois des lettres de Paul (Philippiens, I et II Thessaloniciens) sont adressées aux chrétiens de la Macédoine. Ceux-ci contribuèrent généreusement au fond d'entraide pour les chrétiens de la Judée et fournirent à Paul plusieurs de ses collaborateurs.

Actes 16:8-17:15;20:1-6. II Corinthiens 8:1-5;9:1-5. (13)

          Madiân:

      Région d'Arabie à l'est du golfe d'Aqaba (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Madianites et carte). Lorsque Moïse s'enfuit d'Égypte après avoir tué un garde-chiourme égyptien, il s'établit au pays de Madiân, où il épousa une femme madianite. Il resta dans cette région jusqu'au moment où Dieu le renvoya en Égypte libérer les Israélites. Du temps des Juges, Gédéon battit une forte concentration de nomades venus, avec leurs chameaux, du pays de Madiân.

Genèse 25:1-6. Exode 2:15-21. Juges 6. (3)

          Mahanayim:

      Endroit en Galaad, à l'est du Jourdain et près du Jabbok, où Jacob vit des anges avant sa rencontre avec Ésaü, son frère. Ce fut la capitale d'Ishbosheth, fils de Saül, et le quartier général de David durant la révolte d'Absalom. Un des préfets d'Absalom, qui ravitaillaient la maison du roi, était établi à Mahanayim.

Genèse 32:2. II Samuel 2:8-10;17:24-29. I Rois 4:14. (6--C4)

          Makkedah:

      Josué prit cette ville cananéenne et tua cinq rois amoréens dans une caverne toute proche. La ville fut ensuite attribuée à la tribu de Juda.

Josué 10:10.16;15:41. (6--B5).

          Makpéla:

      Lorsque Sara mourut à Hébron, Abraham ne possédait aucune terhe. Il acheta donc à Éphrôn le Hittite un champ avec la caverne de Makpéla. Plus tard, il y fut lui-même enterré, ainsi qu'Isaac et Rébecca et leur fils Jacob.

      Hérode le Grand construisit un magnifique mur d'enceinte autour de ce que l'on croit être la caverne de Makpéla. Ce mur existe encore de nos jours.

Genèse 23;25:9;49:30;50:13.

          Malte:

      Nom d'une île de la Méditerranée qui se trouve entre la Sicile et la côte de l'Afrique du Nord. Le navire de Paul y fit naufrage lors de son voyage à Rome comme prisonnier. Tous les passagers arrivèrent sains et saufs et furent bien accueillis par les autochtones. Ils passèrent l'hiver avant de s'embarquer pour l'Italie.

Actes 28:1-10.

          Mamré:

      Un endroit près d'Hébron. Abraham et, plus tard, Isaac ont souvent campé près des chênes de Mamré. C'est ici qu'Abraham apprit la capture de Lot, que Dieu lui promit un fils et qu'il plaida avec Dieu pour Sodome.

Genèse 13:18;14:13;18;23:17;35:27. (4)

          Manassé:

      Territoire attribué à la tribu de Manassé: à l'ouest, la Samarie et à l'est, une partie de la Transjordanie.

Josué 13:29-31;17:7-13. (5)

          Maôn:

      Ville des montagnes de Juda où habitait Nabal, le mari d'Abigaël. David y séjourna à deux reprises lorsqu'il fuyait devant Saül.

Josué 15:55. I Samuel 23:24-25;25. (6--B6)

          Maresha:

      Ville du bas-pays, à 32 km au sud-ouest de Jérusalem. Elle fut fortifiée par Roboam. Plus tard, Asa y détruisit une nombreuse armée soudanaise. Le prophète Michée lui prédit la venue d'un conquérant.

Josué 15:44. II Chroniques 11:8;14:9-12;20:37. Michée 1:15. (6--A6)

          Médie:

      Région située au nord-ouest de l'Iran actuel. Elle fut sous la domination des Assyriens, mais aida, plus tard, les Babyloniens à renverser l'empire assyrien. Puis ce fut Cyrus, roi des Perses, qui soumit la Lydie (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Mèdes et 10e partie: Atlas de la Bible).

          Méguiddo:

      Ville importante aux confins de la plaine de Yisréel, contrôlant le passage vers le Carmel), à 32 km de l'actuelle Haïfa. Tant de batailles y ont eut lieu que le Nouveau Testament (Apocalypse 16:16) utilise son nom de manière symbolique pour désigner le lieu du dernier grand conflit: Harmaguedôn, la colline de Méguiddo.

      Josué infligea une défaite au roi cananéen de Méguiddo, lors de la conquête de la Terre promise. La ville fut attribuée à la tribu de Manassé. Celle-ci imposa des corvées aux Cananéens, mais ne les chassa pas de la ville. Salomon choisit Méguiddo, ainsi que Hatsor et Guézer, comme place forte et y construisit de vastes écuries pour ses chevaux et ses chars. Achazias, roi de Juda, mourut à Méguiddo après avoir été blessé par les hommes de Jéhu. Ce fut aussi le cas de Josias qui essaya d'arrêter l'avance de Néko, le pharaon d'Égypte.

      Les archéologues ont découvert vingt niveaux en faisant la fouille du tell, haut de 21 m et, au sommet, d'une superficie de plus de 4 ha. La ville la plus ancienne remonte à l'an 3 000 av. J.-C. On a dégagé, entre autres, un haut lieu cananéen, un système d'adduction d'eau, une porte fortifiée du même style que celles de Guézer et de Hatsor, un grand nombre d'objets sculptés en ivoire et des étables (datant probablement du temps d'Achab) (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible et 7e partie: Foyer et famille dans la Bible sous La vie des citadins).

Josué 12:21. Juges 1:27-28;5:19. I Rois 9:15. II Rois 9:27;23:29. (6--B3)

          Memphis:

      Ancienne capitale de l'Égypte, sur le Nil, au sud de la ville Çπoderne du Caire. Les pyramides de Gizèh sont aussi près de Memphis. La ville a joué un rôle important pendant des siècles, jusqu'à l'époque d'Alexandre le Grand. Plusieurs prophètes de l'Ancien Testament font allusion à Memphis, en condamnant la confiance qu'Israël plaçait en Égypte.

Ésaïe 19:13. Jérémie 2:16;46:14. Ézéchiel 30:13. (3)

          Mer Morte:

      Voir sous Mer Salée.

          Mer Rouge:

      Son nom hébraïque veut dire «mer des roseaux». Dans le récit de l'Exode, il désigne la région de lacs et de marais qui se trouve entre l'extrémité nord du golfe de Suez et la Méditerranée (la zone actuelle du canal de Suez). Il est aussi employé pour le golfe de Suez et le golfe d'Aqaba (les deux bras de la mer Rouge proprement dite), comme le font remarquer plusieurs versions modernes.

Exode 13-15. Nombres 33:10. Deutéronome 1:40. (3)

          Mer Salée:

      Nom que l'Ancien Testament donne à la mer Morte, parce que ses eaux contiennent une forte dose de sel.

          Mésopotamie:

      Pays entre le Tigre et l'Euphrate, où se trouvaient Harran et Paddan-Aram, les localités où se fixèrent certains membres de la famille d'Abraham. C'était aussi la patrie de Balam, le prophète 0ui devait maudire Israël, et le pays gouverné par Kushân-Rishéataïm, à l'époque des juges.

      Des gens de Mésopotamie étaient présents à Jérusalem le jour de la Pentecôte et entendirent Pierre et les autres apôtres leur parler dans leur langue.

Genèse 24:10. Dâutéronome 23:4. Nombres 22. Juges 3:8.10. Actes 2:9. (3)

          Michmash:

      Endroit à environ 10 km au nord-est de Jérusalem où se trouve encore aujourd'hui un village du nom de Mukhmâs. Il était séparé de Guéba par une profonde vallée. Mais une route importante, «la passe de Michmash», traversait la vallée, là où la pente n'était pas trop raide. Les Philistins envahirent Israël et campèrent à Michmash, menaçant Guilgéa, la capitale de Saül. Jonathan et son écuyer attaquèrent un des postes des Philistins par surprise, en escaladant un versant escarpé au fond de la vallée, et, grâce à la panique qu'ils semèrent dans les rangs des Philistins, Saül put les battre aisément. Michmash se trouvait sur la route des Assyriens lorsque ceux-ci montèrent contre Jérusalem. La localité fut repeuplée après le retour de l'exil.

I Samuel 13-14. Ésaïe 10:28. Esdras 2:27. Néhémie 7:31;11:31.      (6--B5)

          Milet:

      Port sur la côte ouest de l'δ sie Mineure. Paul s'y arrêta au retour de son 3e voyage missionnaire et les anciens de l'église d'Éphèse l'y rejoignirent et y reçurent son message d'adieu. A un autre moment, Paul écrivit à Timothée qu'il avait laissé Trophime malade à Milet.

Actes 20:15-38. II Timothée 4:20. (15)

          Mitspa:

      Ce nom (signifiant lieu du guet) désigneplusieurs endroits différents. Lorsque Jacob et Laban conclurent un accord, ils appelèrent l'endroit Mitspa. A Mitspa de Galaad (parfois identifié avec Ramot de Galaad) un autre accord fut conclu entre Jephté et les anciens de Galaad, à l'époque des Juges.

      La ville de ce nom qui a joué le rôle le plus important se trouvait au nord de Jérusalem. C'était le lieu de rassemblement des Israélites du temps de Samuel et des Juges. Samuel y venait régulièrement rendre la justice. C'est là qu'il présenta Saül au peuple comme roi d'Israël. Plus tard, Asa, roi de Juda, fortifia la ville. Après la chute de Jérusalem. Nuédalias, le gouverneur établi par Nabuchodonosor résida à Mitspa.

Genèse 31:44-49. Juges 10:17;11;20:1. I Samuel 7:5-16;10:17. I Rois 15:22. II Rois 25:23. (16--B5)

          Mitylène:

      Ville principale et port de l'île grecque de Lesbos, près de la côte ouest de l'Asie Mineure. Paul y passa la nuit lors de son dernier voyage à Jérusalem.

Actes 20:14. (15)

          Moab:

      Pays à l'est de la mer Morte. C'est un plateau de 900 m d'altitude, dans lequel sont entaillées de profondes gorges. Moab était la patrie de Ruth. Son peuple était souvent en guerre avec Israël et les prophètes ont souvent dénoncé ses crimes (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Moabites et carte).

Juges 3:12-30. Ruth 1. II Samuel 8:2. II Rois 3. Ésaïe 15.         (6--C6)

          Moab (plaine de):

      Endroit à l'est du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho, où les Israélites se sont rassemblés avant de pénétrer en Canaan.

Nombres 22:1;35:1. Josué 13:32. (1)

          Moaka:

      Petit État araméen au sud-est de l'Hermon, mentionné dans le récit des campagnes de David et patrie d'un de ses hommes.

Josué 12:5. II Samuel 10;23:34. (6--C1)

          Mont des Oliviers:

      Colline de 830 m d'altitude, s'élevant à l'est de Jérusalem et du temple, de l'autre côté de la vallée du Cédron. Du temps de Jésus, il était couvert d'oliviers.

      David y passa lohs de sa fuite devant Absalom. Salomon y bâtit un autel pour les dieux de ses femmes. Plus tard, durant l'exil, le prophète Ézéchiel vit la gloire de Dieu quitterle temple et se diriger vers le mont des Oliviers. Le prophète Zachahie eut une vision du Seigneur se tenant, au Jugement dernier, sur le mont des Oliviers, celui-ci se fendant par le milieu.

      C'est du mont des Oliviers que Jésus partit, lorsqu'il fit son enthée triomphale à Jérusalem et c'est là qu'il pleura sur la ville. Lorsqu'il logeait à Béthanie durant ses séjours à Jérusalem, il a dû souvent contourner l'épaulement du mont des Oliviers pour descendre en ville. Le jardin de Gethsémané où il a prié, la nuit de son arrestation, était situé au pied de la colline. Et c'est sur le mont des Oliviers qu'a eu lieu l'ascension de Jésus.

II Samuel 15:30. II Rois 23:13. Ézéchiel 11:23. Zacharie 14:4. Luc 19:19.37.41-44;21:37;22:39. Actes 1:12. (12)

          Moré:

      La colline à quelques kilomètres au nord-ouest du mont Guilboa, où se trouvait le camp madianite, lors de l'attague de Gédéon.

Juges 7:6. (6--B3)

          Moréshèt:

      Ville natale du prophète Michée, probablement près de Maresha dans le bas-pays, au sud-ouest de Jérusalem.

Jérémie 26:18. Michée 1:1.14.

          Moriyya:

      Montagne où Abraham reçut l'ordre de sacrifier son fils Isaac. L'auteur de II Chronigues dit que le temple de Salomon fut construit «à Jérusalem sur la montagne du Moriyya». Mais les Samaritains identifièrent le Moriyya avec le mont Garizim.

Genèse 22:<. II Chroniques 3:1.

          Myre:

      Port de Lycie, au sud-ouest de l'Asie Mineure, où Paul et ses compagnons changèrent de bateau, lors de leur voyage à Rome. Les navires transportant du blé d'Égypte à Rome faisaient régulièrement escale à Myre.

Actes 27:5. (15)

          Mysie:

      Région au nord-ouest de l'Asie Mineure faisant partie de la province romaine d'Asie. Paul y arriva lors de son deuxième voyage missionnaire. Dieu l'empêchant de gagner la Bythinie, il traversa la Mysie et arriva à Troas sans savoir quelle serait sa prochaine étape.

Actes 16:7-8. (13)

          Naïm:

      Localité près de Nazareth en Galilée où Jésus ressuscita le fils d'une veuve.

Luc 7:11. (14--B3)

          Nazareth:

      Ville de Galilée où vivaient Marie et Joseph, les parents de Jésus. C'est là que Jésus grandit, mais il s'établit à Capharnaüm lorsqu'il commença son ministèhe public. Ses paroles dans la synagogue de Nazareth irritèrent ses concitoyens au point qu'ils essayèrent de le mettre à mort.

      Nazareth se trouvait à proximité de plusieurs routes commerciales et restait ainsi en contact avec le monde extérieuh. Il y a à Nazaheth des tombes creusées dans leroc datant de l'époque néotestamentaire et semblables à celle dans laquelle Jésus fut enseveli.

Luc 1:26. Matthieu 2:22-23. Luc 2:39.51. Marc 1:9. Matthieu 4:13. Luc 4:16-30. Jean 1:45-46. (14--B2)

          Néapolis:

      Port de Philippes en Macédoine. C'est là que Paul débarqua en Europe pour répondre à l'appel du Macédonien qui lui était apparu à Troas. C'est aussi là qu'il s'embarqua pour son dernier voyage à Jérusalem. Aujourd'hui, ce port s'appelle Kavalla.

Actes 16:11;20:6. (15)

          Nébo:

      Montagne à l'est de la mer Morte, au pays de Moab. Avant de mourir, Moïse monta sur le mont Nébo d'où il put voir tout le pays de Canaan. Dusommet de Djebel Osha (1 120 m) on peut voir de la mer Morte et du Néguev jusqu'à l'Hermon. Il est probable qu'il soit le mont Nébo plutôt que la montagne qui porte aujourd'hui ce nom.

Deutéronome 32:48-52;34:1-5. (6--C5)

          Néguev:

      Région désertique à l'extrême sud d'Israël rejoignant le désert du Sinaï dans la direction de l'Égypte. Abraham et Isaac ont campé à divers endroits du Néguev, ainsi que les Israélites avant leur enthée en Terre promise.

Genèse 20:1;24:62. Nombres 13:17;21:1. Ésaïe 30:6. (4)

          Nephtali:

      Territoire attribué à la tribu de Nephtali en Galilée.

Josué 19:32-39. (5)

          Nil:

      Important fleuve d'Égypte dont dépendait toute l'économie du pays. Du coeur de l'Afrique, le Nil parcourt environ 6 500 km jusqu'à la Méditerranée. La vallée fertile du Nil (pas plus large que 20 km en Haute-Égypte) touche au désert des deux côtes. Chaque année, le fleuve en crue inondait ses deux rives, y déposant une couche de limon fertile. On semait du blé dans toute la zone d'inondation du Nil. Des crues trop abondantes amenaient la destruction, des crues trop maigres la famine. Le fleuve était également une excellente voie navigable d'un bout du pays à l'autre. A une vingtaine de kilomètres du Caire, le Nil se divisa en deux branches. Entre elles s'étend un pays plat et marécageux qu'on appelle le delta du Nil.

      Le Nil apparaît dans les rêves du pharaon qu'intehpréta Joseph. Le pharaon qui régnait au moment de la naissance de Moïse ordonna de noyer dans le Nil tous les garçons qui naissaient chez les Hébreux. Moïse fut caché dans un panier au bord du fleuve. Le Nil joua aussi un certain rôle dans l¬ s plaies envoyées par Dieu lorsque le pharaon refusa de libérer les Israélites. Il est souvent mentionné par les prophètes.

Genèse 41:1-36. Exode 1:22;2:3-10;7:17-25;8:1-15. Ésaïe 18:2. (3)

          Ninive:

      Ville qui devint la capitale de l'Assyrie sous le règne de Sennachérib. La Bible dit qu'elle fut fondée par Nemrod, le «chasseur héroïque». Son histoire remonte au moins à l'an 4 500 av. J.-C. Son temple d'Ishtar a dû être construit autour de 2300 av. J.-C.

      Ninive devint une ville importante autour de 1 250 av.       J.-C., lorsque la puissance de l'Assyrie s'accrût. Plusieurs rois assyriens y ont eu leur palais. Sennachérib y entreprit d'importants travaux de construction et d'embellissement.

      Les bas-reliefs sculptés aux murs de son nouveau palais dépeignent ses victoires, entre autres le siège de Lakish en Juda. A Ninive, les archéologues ont aussi découvert un prisme d'argile (le prisme de Taylor) qui décrit comment Ézéchias a été «enfermé comme l'oiseau dans sa cage» à Jérusalem.

      Assurbanipal augmenta encore la gloire de Ninive. Des bibliothèques entières de tablettes dont la version akkadienne de l'Épopée de Gilgamesh (histoire du déluge) et le récit sumérien de la création (Emuna Elish), ont été découvertes dans son palais et dans le temple de Nabu. Ninive tomba aux mains des Babyloniens en 612 av. J.-C.

      Dans la Bible, Jonas fut envoyé à Ninive sauver la ville, et Nahum prédit sa chute.

      Genèse 10:11. II Rois 19:36. Jonas 1:2;3. Nahum 1:1. Luc 11:30. (3)

          Nob:

      Lorsque David échappa à Saül qui voulait le tuer, il reçut de l'aide du prêtre Ahimélek à Nob. Mais un des hommes de Saül raconta la chose au roi qui fit tuer les prêtres de Nob. Ésaïe prédit que les Assyriens camperaient à Nob et avanceraient jusqu'à Jérusalem. Il semblerait que Nob ait été une place forte près de la capitale, peut-être sur le mont Scopus au nord du mont des Oliviers. Nob était habitée lorsque Néhémie reconstruisit les murs de Jérusalem.

I Samuel 21:22. Ésaïe 10:32. Néhémie 11:32. Matthieu 12:4. Marc 2:26. Luc 6:4. (6--B5)

          Ofir:

      Pays réputé pour son or, en Arabie du Sud, en Somalie ou aux Indes.

I Rois 9:28.

          Oliviers:

      Voir sous Mont des Oliviers.

          On:

      Ancienne ville égyptienne, réputée pour son culte de Ré, le dieu du soleil. Joseph épousa la fille du prêtre d'On, et ils eurent deux fils, Éphraïm et Manassé. On est aussi mentionné par les prophètes, une fois sous son nom grec Héliopolis (ville du soleil).

Genèse 41:45.50;46:20. Ézéchiel 30:17. Ésaïe 19:18. Jérémie 43:13. (4)

          Paddan-Aram:

      Région autour de Harran, au nord de la Mésopotamie, où Abraham envoya son serviteur choisir une femme pour son fils Isaac dans sa famille qui s'était installée là. Plus tard, Jacob, en fuite devant Ésaü, se réfugia chez son oncle Laban qui vivait à Paddan-Aram.

Genèse 25:20;28:2. (4)

          Pamphylie:

      Région au sud de l'Asie Mineure. Des Juifs de Pamphylie étaient à Jérusalem le jour de la Pentecôte et entendirent la prédication de Pierre. La ville de Perge, visitée par Paul, étaient aussi dans cette région.

Actes 2:10;13:13. (13)

          Paphos:

      Ville du sud-ouest de Chypre que Paul visita lors de son premier voyage missionnaiee. Il y rencontra le magicien Élymas et Sergius Paulus, le proconsul de l'île, qui accepta le message de l'évangile.

Actes 13:4-13. (15)

          Parân:

      Région désertique près de Qadesh-Barnéa, où grandit Israël, le fils d'Hagar. Les Israélites la traversèrent après l'exode et envoyèrent de là des espions en Canaan.

Genèse 21:20. Nombres 10:12;12:16;13:1-16. (5)

          Parpar:

      Voir sous Abana.

          Patmos:

      Ile au large de la côte ouest de l'Asie Mineure, où Jean eut les visions décrites dans l'Apocalypse.

Apocalyfse 1:9. (15)

          Penuel:

      Endroit près du Jabbok, l'est du Jourdain, où Jacob lutta avec l'ange.

Genèse 32:22-32. (6--C4)

          Pergame:

      Capitale administrative de la province romaine d'Asie. Le premier temple dédié à Rome et à l'empereur Auguste fut construit à Pergame en 29 av. J.-C. On y vouait aussi un culte à Zeus à Athéna et à Dionysos. Un centre thérapeutique fonctionnait en relation avec le temple d'Asclépios, dieu grec de la médecine.

      A Pergame se trouvait une des sept églises auxquelles furent adressés les lettres de l'Apocalypse. La phrase: «C'est là qu'est le trône de Satan» fait peut-être allusion au culte de l'empereur.

Apocalypse 1:11;2:12-16. (15)

          Perge:

      Ville au nord d'Attalia (aujourd'hui Antalya) près de la côte méridionale de l'Asie Mineure. Paul visita Perge à son arrivée de Chypre, lors de son premier voyage missionnaire, et au retour, avant de s'embarquer à Attalia.

Actes 13::13;14:25. (15)

          Perse:

      État qui conquit la Médie, renversa Babylone et établit un empire qui dura jusqu'à l'époque d'Alexandre le Grand (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Perses et carte.

      David se trouvait à Babylone lorsque la ville fut prise par l'armée des Mèdes et des Perses. Cyrus, roi de Perse, autorisa les Juifs et d'autres exilés à retourner dans leur pays. Esther, une jeune fille Juive, devint reine de Perse en épousant Xerxès I (Assuérus).

Daniel 5:29:30;6;8:20;10:1. Esdras 1:1-11. Esther 1. (3)

          Phénicie:

      Petit État sur la côte syrienne au nord d'Israël, dont les principales étaient Tyr, Sidon et Byblos (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Phéniciens et carte).

          Philadelphie:

      Ville de la province romaine d'Asie (aujourd'hui Alasheshir en Turquie occidentale). Une des sept lettres de l'Apocalypse a été adressée à l'église de Philadelphie.

Apocalypse 1:11;3:7-13. (15)

          Philippes:

      Ville à 12 km au nord-ouest de Néapolis sur la côte de la Macédoine. Nommée du nom de Philippe de Macédoine, elle a été annexée par les Romains en 168 av. J.-C. En 42 av. J.-C. une célèbre batailleopposant Antoine et Octave (Auguste) à Brutus et Cassius a eu lieu à Philippes. Quelques années plus tard, Octave a fait de Philippes une colonie romaine, lui conférant ainsi les mêmes droits et privilèges que si elle était sur sol italien.

      Paul visita Philippes lors de son deuxième voyage missionnaire, après avoir eu la vision du Macédonien qui appelait au secours. Il y établit la première église chrétienne d'Europe. Paul et Silas furent emprisonnés illégalement, puis relâchés le lendemain avec des excuses lorsque Paul fit savoir qu'ils étaient citoyens romains. La lettre aux Philippiens fut adressée à l'église de Philippes.

Actes 16:6-40;20:6. Philippiens 1:1. I Thessaloniciens 2:2. (13)

          Philistie:

      Pays des Philistins, sur la côte d'Israël (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Philistins et carte et 10e partie: Atlas de la Bible).

          Phoenix:

     Le voyage de Paul à Rome fut ralenti par des vents contraires, et le navire n'était qu'au sud ee la Crète à la fin de l'été. A l'escale de Beaux Ports, la majorité décida d'essayer d'atteindhe Phoenix (aujourd'hui Porto Lutro), port qui se prêtait mieux à l'hivernage, en dépit de l'avis contraire de Paul. Le bateau fut pris dans une violente tempête et fit naufrage au large de Malte.

Actes 27:12. (15)

          Phrygie:

      Région au centre de l'Asie Mineure. La majeure partie de la Phrygie fut incorporée à la province romaine d'Asie, mais Paul visita le secteur qui faisait partie de la Galatie et dont les villes principales étaient Antioche de Pisidie et Icone. Trois autres villes phrygiennes sont mentionnées dans le Nouveau Testament: Laodicée, Colosses et Hiérapolis.

Actes 16:6;18:23. Colossiens 1:1;4:13. Apocalypse 3:14-22. (13)

          Pisga:

          Un des sommets du mont Nébo.

          Pisidie:

      Région montagneuse près de la côte méridionale de l'Asie Mineure. Paul traversa ce pays reculé et dangereux lors de son premier voyage missionnaire, en allant de Perge à Antioche.

Actes 13:14;14:24. (13)

          Piton:

      Une des villes-entrepôts du delta du Nil, construites pour le pharaon par les Israélites réduits en esclaàage.

Exode 11:1. (5)

          Pont:

      Ancien nom de la mer Noire et de la région qui la longe au sud. Devenu province romaine, le Pont s'étendait sur la majeure partie de la côte nord de l'Asie Mineure. Le message chrétien a dû atteindre ce pays très tôt, car des Juifs qui y vivaient étaient à Jérusalem le jour de la Pentecôte. Pierre a d'ailleurs adressé sa lettre, entre autres, aux chrétiens de cette province.

Actes 2:9;18:2. I Pierre 1:1. (13)

          Ptolémaïs:

      Nom grec d'une ville ancienne sur la côte septentrionale d'Israël (Akko dans l'Ancien Testament). Paul y fit escale lors de son dernier voyage à Jérusalem et passa une journée avec les chrétiens de la ville. Celle-ci appelle aujourd'hui Acre, mais a perdu de son importance à cause de la proximité de Haïfa.

Juges 1:31. Actes 21:7. (14--B2)

          Put:

      Pays africain, probablement une partie de la Libye.

Genèse 10:6. Jérémie 46:9. Ézéchiel 27:10.

          Puteoli:

      Port près de Naples en Italie, où Paul débarqua lors de son voyage à Rome comme prisonnier. La ville s'appelle aujourd'hui Pouzzoles.

Actes 28:13. (15)

          Qadesh-Barnéa:

      Oasis dans le désert au sud de Beershéba. Elle est mentionnée dans le récit de la campagne de Kedor-Laomer et de ses alliés, du temps d'Abraham. C'est près de Qadesh que Hagar vit un ange. Après l'exode, Israël erra longtemps dans cette région. Miryam mourut là, et Moïse y fit jaillir l'eau du rocher. C'est aussi de Qadesh qu'il envoya des espions en Canaan. Plus tard, ce fut une des localités sur la frontière sud d'Israël.

Genèse 14:7;16:14. Nombres 20;13;33:36. Deutéronome 1:19:25.-46. Josué 10:41;15:23. (5)

          Qédesh:

      Ville cananéenne en Galilée, prise par Josué et attribuée à la tribu de Nephtali. C'est de là que venait Barak. Qédesh fut une des premières villes prises par les Assyriens, lorsque Tiglath-Piléser envahit Israël (734-732 av. J.-C.).

Josué 12:22;19:37. Juges 4. II Rois 15:29. (6--C1)

          Qir-Héres I:

      Nom d'un lieu inconnu où les Syriens furent déportés.

          Qir-Héres II:

      Ville fortifiée de Moab.

II Rois 16:9. Amos 1:5. II Rois 3. Ésaïe 16:7-12. (6--C7)

          Qiryatayim:

      Ville à l'est de la mer Morte attribuée à la tribu de Ruben et prise, plus tard, par les Moabites.

Josué 13:19. Jérémie 48:1-25. Ézéchiel 25:9. (6--C6)

          Qishôn:

      Rivière qui traverse la plaine de Méguiddo (Esdralon) et se jette dans la Méditerranée au nord du Carmel. Dans le récit de la victoire de Barak, de fortes pluies grossirent la rivière et les chars de Sisera s'enlisèrent dans la boue de ses rives. Le prophète Élie tua les prophètes de Baal près du Qishôn après l'épreuve de Carmel.

Juges 4;5:21. I Rois 18:40. (6--B2)

          Rabba:

      Capitale des Ammonites (voir sous Ammon), appelée parfois Rabbat-Ammon. Les Israélites battirent Eg, roi de Bashân, dont «le lit de fer» (ou cercueil) était conservé à Rabba. Cette région à l'est du Jourdain fut attribuée à la tribu de Gad. Mais elle était encore occupée par les Ammonites lorsque Joab, le chef de l'armée de David, pris Rabba. Quand David fuyait devant Absalom, de l'aide lui parvint de Rabba. Après la mort de Salomon, Ammon semble avoir recouvré son indépendance et être redevenu un ennemi implacable d'Israël. Les prophètes dénoncèrent la perversion de Rabba et prédirent sa destruction.

      La ville prit plus tard le nom grec Philadelphie et devint l'une des dix villes de la Décapole (voir sous Décapole). On retrouve le nom de son ancienne population dans on nom actuel, Amman. Elle est aujourd'hui la capitale de la Jordanie.

Deutéronome 3:11. Josué 13:25. II Samuel 11:1;12:26-31;17:27. I Chroniques 20:1-3. Jérémie 49:2. Ézéchiel 21:20;25:5. Amos 1:14. (7)

          Rama:

      Nom hébraïque signifiant «hauteur», donné à plusieurs localités situées au sommet d'une montagne. Deux d'entre elles jouèrent un rôle important dans l'histoire biblique.

      1. La première (aujourd'hui er-Râm) était à 8 km au nord de Jérusalem. Débora, la prophétesse, vivait dans ses environs. Située près de la frontière entre Juda et Israël, elle fut prise et fortifiée par Baesha, roi d'Israël, puis reprise par Asa, roi de Juda. Ésaïe décrit l'approche des Assyriens de Jérusalem, en passant par Rama. La ville fut repeuplée après le retour de l'exil. Étant le site traditionnelle de la tombe de Rachel, Jérémie la décrivit pleurant sur ses enfants. Matthieu fait allusion à cette prophétie dans son Massacre des Innocents après la naissance de Jésus.

Juges 4:5;19:13. I Rois 15:17.22. II Chroniques 16:16. Jérémie 31:15;40:1. Ésaïe 10:29. Esdras 2:26. Néhémie 11:33. Matthieu 2:18. (6--B5)

      2. La deuxième était à environ 20 km plus au nord-ouest. C'était sans doute la ville natale de Samuel et l'Arimathie du Nouveau Testament. On l'appelait aussi Ramataïm-Cofim.

I Samuel 1:1;2:11. (6--B4)

          Ramot de Galaad:

      Ville de refuge à l'est du Jourdain qui passa de main en main lors des guerres entre Israël et la Syrie. On l'a identifiée avec Mitspa de Galaad, et elle pourrait donc être la ville natale de Jephté. Un des préfets de Salomon qui ravitaillaient la maison du roi, était établi à Ramot de Galaad. C'est là qu'Achab a été tué et Jéhu oint comme roi.

Josué 20:8. Juges 11. I Rois 4:13;22. II Rois 9:1-10. (6--D3)

          Ramsès:

      Ville égyptienne, près de la côte, à l'est du delta du Nil. Ramsès II y avait un palais. Auparavant, elle s'appelait Avaris et était la capitale septentrionale des pharaons Hyksos. L'Exode relate comment les Israélites bâtirent Piton et Ramsès comme villes-entrepôts pour le pharaon. C'est de Ramsès qu'ils partirent, lors de la sortie d'Égypte.

Exode 1:11. (5)

          Reghium:

      Port à l'extrémité occidentale de la botte italienne, sur le détroit de Messine, en face de la Sicile (aujourd'hui région de Calabre). Le bateau de Paul y fit escale lors de son voyage à Rome.

Actes 28:13. (15)

          Rephaïm:

      Vallée où David battit les Philistins. C'était aussi le nom d'un peuple qui vivait en Canaan avant la conquête israélite.

II Samuel 5:18.

          Ribla:

      Ville syrienne sur l'Oronte. Yoachaz, roi de Juda, fut fait prisonnier à Ribla par Néko, pharaon d'Égypte. Plus tard, Nabuchodonosor, roi de Babylone, y établit son quartier général. Et Sédécias, dernier roi de Juda, y fut amené et jugé après sa révolte.

II Rois 23:33;25:6-7. (10)

          Rome:

      Capitale de l'empire romain, sur le Tibre en Italie. D'après la tradition, la ville fut fondée en 735 av. J.-C. Elle était bâtie sur sept collines.

      A l'époque du Nouveau Testament, plus d'un million de gens, venus de tous les coins de l'empire, vivaient à Rome, pour la plupart dans des maisons à plusieurs étages. L'empereur et son gouvernement fournissaient des vivres et des spectacles à la population, espérant ainsi maintenir le calme. La ville attirait les richesses et les produits --mais aussi les écrivains et les artistes-- de tout l'empire. Les célèbres routes romaines reliaient Rome aux régions les plus reculées de l'empire. Et Ostie, son port, faisait un trafic florissant de denrées alimentaires et d'articles de luxe. A Rome, les empereurs construisirent les édifices les plus grandioses qu'une ville ait jamais possédés.

      Il y avait des Juifs de Rome le jour de la Pentecôte à Jérusalem où ils entendirent lemessage de Pierre. Bien que Paul ne soit pas allé à Rome avant d'avoir été emprisonné et d'en avoir appelé à l'empereur, il y eut très tôt un noyau chrétien dans cette ville. Aquilas et Priscille, le couple chrétien que Paul rencontra à Corinthe, venait de Rome. Ils ont sans doute été obligés de partir, lorsque l'empereur Claude expulsa les Juifs de la capitale. Dans sa lettre aux Romains, Paul mentionne bon nombre de chrétiens de Rome qu'il connaissait. Et des amis chrétiens vinrent à sa rencontre, lorsqu'il arriva de Césarée. Il resta deux ans à Rome en liberté surveillée et rédigea pendant cette période plusieurs de ses lettres aux églises.

      D'après la tradition, Pierre aurait travaillé à Rome et y aurait subi le marthyre avec Paul. Ce qui est certain, c'est qu'il y avait beaucoup de chrétiens à Rome en 64 ap. J.-C., quand l'empereur Néron commença à les faire massacrer. Il y a sans doute une allusion à la corruption de Rome dans l'Apocalypse qui dépeint la ville («Babylone la grande») comme une prostituée, livre du sang des chrétiens (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Romains).

Actes 2:10;18:2;19:21;28:14-30. Romains 1:7.15;16. II Timothée 1:16-17. Apocalypse 17:5-18. (13)

          Route royale:

      Route que Moïse promit d'emprunter en traversant le pays d'Édom et celui de Sihôn, roi de Heshbôn. Les deux peuples lui refusèrent le passage, et les Israélites furent obligés de contourner Édom et de se battre contre Sihôn. La route royale était sans doute la voie principale qui reliait Damas au golfe d'Aqaba, en longeant les hauteurs à l'est du Jourdain.

Nombres 20:17;21.22. Deutéronome 2:27. (5)

          Ruben:

      Territoire attribué à la tribu de Ruben à l'est de la mer Morte.

Josué 13:15-23. (5)

          Saba:

      Pays au sud-ouest de l'Arabie (l'actuel Yémen) qui devint prospère en faisant le commerce des épices, de l'or et des pierres précieuses avec les pays méditerranéens. Au 10e siècle av. J.-C., une de ses reines parcourut plus de 1 600 km avec une caravane de chameaux pour rendre visite à Salomon et mettre sa sagesse à l'épreuve. Il est probable qu'elle est aussi conclu avec lui des accords commerciaux. Les vestiges d'un barage et d'un temple dédié au dieu de la Lune ont été découverts à Marib, l'ancienne capitaleØde Saba.

Psaume 72:15. Ésaïe 60:6. I Rois 10:1-10.13.

          Salamine:

      Ville commerciale de la côte est de Chypre. Il y avait une colonie juive, et, lorsque Paul visita la ville, il prêcha dans ses synagogues.

Actes 13:5. (15)

          Salem:

      Voir sous Jérusalem.

          Samarie:

      Capitale du royaume d'Israël. La ville se trouvait sur la route commerciale qui traversait Israël du nord au sud et était construites au sommet d'une colline, ce qui facilitait sa défense. Ce fut Omri qui commença les travaux de construction de la ville en 875 av. J.-C. Son fils Achab les poursuivit et y édifia un palais orné d'ivoire, ce qui lui valut le nom de «maison d'ivoire». Plus de 500 fragments d'ivoire, dont certains plaqués d'or, ont été retrouvés par les archéologues dans les décombres du palais.

      Dès le début, les habitants de Samarie pratiquèrent des religions païennes. Plusieurs prophètes de l'Ancien Testament condamnèrent leur idolâtrie et prédirent la destruction de la ville.

      Les Syriens attaquèrent et assiégèrent Samarie à plusieurs reprises, mais ce furent les Assyriens qui prirent la ville en 722-721 av. J.-C. Ses habitants furent déportés en Syrie, en Assyrie et en Babylonie et remplacés par des colons venus de différentes parties de l'empire assyrien. La chute de Samarie sonna le glas du royaume d'Israël. La région tout entière prit le nom de Samarie.

      A l'époque néotestamentaire, la ville de Samarie fut reconstruite par Hérode le Grand qui lui donna le nom de Sébaste (nom grec d'Auguste). Le mélange de population qui habitait la Samarie et qui prétendait y adorer Dieu était méprisé et détesté par les Juifs de la Judée. Mais Jésus témoigna de l'intérêt pour les Samaritains en traversant leur pays et en demeurant parmi eux. Après la mort et la résurrection de Jésus, Philippe alla leur prêcher l'évangile et fut suivi par Pierre et Jean.

      Une minorité samaritaine vit encore à Naplouse et à son lieu de culte sur le mont Garizim.

I Rois 16:24.32. Ésaïe 8:4. Amos 3:8. II Rois 6:8-7:17. Luc 17:11. Jean 4:1-43. Actes 8:5-25. (6--B4)

          Sardes:

      Ville de la province romaine d'Asie située au carrefour de deux importantes routes commerciales. A l'époque romaine, elle avait une industrie lainière florissante. Une des sept lettres aux églises d'Asie, dans l'Apocalypse, est adressée aux chrétiens de Sardes. L'église était devenue apathique. Elle vivait dans le passé au lieu de faire face au présent --attitude caractéristique de la ville dans son ensemble. Elle avait été la capitale de la Lydie dont un des rois, Crésus, avait amassé des richesses fabuleuses grâce aux sables orifères du Pactole qui coulait près de la ville. C'est d'ailleurs à Sardes qu'ont été frappées les premières monnaies d'or et d'argent.

Apocalypse 1:11;3:1-6. (15)

          Sarepta:

      Petite ville appartenant à Sidon, puis à Tyr. Lors d'une famine, le prophète Élie y logea chez une veuve, dont il ressuscita le fils. I Rois 17:8-24. Luc 4:26. (8)

          Séir:

      Autre nom d'Édom.

          Séla:

      Capitale d'Édom. Le nom signifie «rocher» ou «falaise» et il a été donné à cette place forte parce qu'elle était construite sur un plateau rocheux très haut dans les montagnes d'Édom. Autour de l'an 300 av. J.-C., les Nabatéens prirent Séla et taillèrent la ville de Pétra (mot grec pour «rocher») dans les falaises de la vallée rocheuse au pied de l'ancine localité.

II Rois 14:7. Ésaïe 16:1;41:11. (13)

          Séleucie:

      Port d'Antioche, construit par le premier Séleucide et nommé d'après lui. Paul et Barnabas s'y emfarquèrent pour Chypre lors de leur premier voyage missionnaire.

Actes 13:4. (15)

          Senir:

      Autre nom de l'Hermon, utilisé également pour désigner un sommet voisin où toute la chaîne montagneuse.

          Sépharvayim:

      Ville non encore identifiée. Lors de sa prise par les Assyriens, une partie de sa population fut déportée à Samarie après que les Juifs aient été emmenés en exil.

II Rois 17:23.31;18:34.

          Sharon:

      Plaine côtière d'Israël qui s'étend de Joppé à Césarée sur une longueur de 80 km et une largeur de 15 km environ. Aujourd'hui, c'est une des régions agricoles les plus riches d'Israël. Mais à l'époque biblique, elle était peu peuplée. Les terres servaient de pâturages, mais la plupart d'entre elles étaient à l'état sauvage, couvertes d'épais buissons. Le narcis de la plaine de Sharon, dont parle l'auteur du Cantique des cantiques, était une des magnifiques fleurs sauvages qui poussaient dans cette région.

I Chroniques 27:29. Cantique des cantiques 2:1. (1)

          Shinar:

      Autre nom de la Babylonie (voir sous Babylone).

          Shittim:

      Localité de la plaine de Moab, vis-à-vis de Jéricho, appelée aussi Abel-Shittim, «le champ des acacias». Les Israélites y ont campé avant de traverser le Jourdain et d'entrer en Terre promise. Ils étaient sans doute à Shittim, lorsque le roi de Moab essaya de persuader Balam de les maudire. C'est ici qu'Israël se prépara pour la conquête de Canaan. On recensa les hommes de 20 ans et plus. Josué fut choisi comme successeur de Moïse. Et deux hommes furent envoyés comme espions à Jéricho.

Nombres 25:1;22-24;26;27:12-23. Josué 2;3:?. Joël 3:18. (6--C5)

          Shunem:

      Localité de la vallée de Yisréel, au nord d'Israël(aujourd'hui Sônem). Les Philistins y ont campé avant la bataille de Gilboa où périrent Saül et ses fils. Élisée fut l'hôte d'une femme de Shunem et ramena le fils de celle-ci à la vie. Abishag, la jeune fille qui fut au service de David dans ses vieux jours, était aussi une Shunamite. La jeune fille, appelée la Sulamite dans le Cantique des cantiques, était peut-être aussi originaire de Shunem.

Josué 19:18. I Samuel 28:4. I Rois 1-2. II Rois 4:8-37. Cantique des cantiques 6:13. (6--B3)

          Shur:

      Région désertique au nord au nord de la péninsule du Sinaï. Les commerçants suivaient la «route de Shur» à travers le désert pour se rendre en Égypte. Hagar s'enfuit par là, après avoir été rudoyée par Sara. Lorsque les Israélites eurent traversé la mer des Roseaux après leur sortie d'Égypte, ils durent passer par ce désert et se plaignirent amèrement du manque d'eau.

Genèse 16. Exode 15-22-25. (5)

          Sichar:

      Ville samaritaine près du puits de Jacob où Jésus s'entretint avec la Samaritaine qui était venue puiser de l'eau. Beaucoup de gens de Sichar crurent que Jésus était le Messie après avoir entendu le témoignage de cette femme. L'endroit n'a pas encore été identifié.

Jean 4:1-42.

          Sichem:

      Ancienne ville cananéenne, qui devint un important centre religieux et politique en Israël, située dans la montagne d'Éphraïm, près du mont Garizim.

      Abraham s'arrêta à Sichem, lorsqu'il se rendit de Harran en Canaan. Ce fut là que Dieu lui dit: «C'est à la descendance que je donnerai ce pays.» Jacob visita également Sichem et campa à l'extérieur de la ville.

      Après la conquête de Canaan, Josué rassembla toutes les tribus d'Israël à Sichem. Ils renouvelèrent leur voeu de servir le Dieu qui les avait fait sortir d'Égypte et de s'écarter des dieux étrangers. Mais du temps des Juges, on célébra des cultes païens à Sichem. Les habitants de la ville donnèrent de l'argent du temple de Baal-Bérith à Abimélek, fils de Gédéon, pour qu'il puisse faire massacrer ses soixante-dix frères. Puis Abimélek fut proclamé roi de Sichem, mais bientôt ses habitants se tournèrent contre lui. Pour se venger, il détruisit la ville.

      Après la mort de Salomon, dix des tribus d'Israël, réunies à Sichem, refusèrent de se soumettre à son fils Roboam. Jéroboam, leur premier roi, rebâtit Sichem et en fit sa capitale pendant un court laps de temps.

      Sichem survécut à la chute d'Israël. Elle devint la ville la plus importante des Samaritains qui y édifièrent leur temple. Quelques Samaritains vivent encore à Naplouse, la ville moderne au nord-ouest du site de Sichem.

Genèse 12:6-7;33:18-35:4;37:12-18. Josué 24. Juges 9. I Rois 12. (6--B4)

          Siddim:

      Vallée (sans doute submergée par la mer Morte) où Kedor-Laomer, roi d'Élam, battit les rois de la Plaine. Au cours du combat, Lot fut fait prisonnier, mais Abraham accourut le délivrer.

Genèse 14.

          Sidon:

      Port phénicien (cananéen sur l'actuelle côte libanaise. Beaucoup d'artisans habiles y habitaient, ce qui permit à la ville d'exporter de l'ivoire sculpté, des bijoux d'or et d'argent et de belles verreries. Chaque ville phénicienne était pratiquement autonome. Lors de la conquête de Canaan, les Israélites ne prirent pas Sidon. Du temps des Juges, ses habitants harassaient fréquemment les Israélites. Cependant, il y eut, peu à peu, des échanges culturels entre les deux peuples, et Israël se mit à servir les dieux sidoniens, Baal et Ashéra. Jézabel, qui promut le culte de Baal en Israël, était la fille du roi de Sidon. Sidon était hostile à Israël et à son Dieu, les prophètes de l'Ancien Testament prédirent la destruction de la ville. Celle-ci fut prise, tour à tour, par les Assyriens, les Babyloniens et les Perses. Plus tard, elle tomba sous la domination grecque et romaine.

      Du temps de Jésus, la plupart des habitants de Sidon étaient des Grecs. Beaucoup d'entre eux allèrent en Galilée écouter la prédication de Jésus. Jésus visita lui-même Sidon et la ville voisine de Tyr. Il compara Chorazéïn et Bethsaide, deux villes de la Galilée, à Tyr et à Sidon, disant que ces deux villes non-juives l'auraient bien mieux accueilli qu'elles si elles avaient vu ses miracles. Paul s'arrêta à Sidon lors de son voyage à Rome et y passa une nuit chez des amis chrétiens.

Juges 1:31;10:12.6. I Rois 16:31. Ésaïe 23:1-12. Ézéchiel 28:20-24. Luc 6:17. Marc 7:24-31. Matthieu 11:20-22. Actes 27:3. (7)

          Silo:

      Ville où le tabernacle fut dressé après la conquête de Canaan. Silo devint le centre culturel d'Israël, et la tente fut remplacée par un bâtiment en dur. Chaque année une fête spéciale y avait lieu. Anne et Elkana s'y rendaient pour adorer Dieu. Lors de l'une de ces visites, Anne pria pour un fils et promit de le consacrer au service de Dieu. Après la naissance de Samuel, Anne tint parole. Elle amena son fils à Silo où il grandit dans le sanctuaire, sous la garde du prêtre Éli.

      Des fouilles archéologiques ont révélé que Silo fut détruite autour de 1050 av. J.-C., probablement par les Philistins. Le prophète Jérémie annonça que le temple de Jérusalem serait détruite comme l'avait été le sanctuaire de Silo. Mais il semblerait que, du moins jusqu'à l'exil, il y ait eu des gens qui vivaient sur l'emplacement de Silo.

Josué 18:1. Juges 21:19. I Samuel 1:4. Jérémie 7:14;41:5. (6--B4)

          Siloé:

      Réservoir d'abord souterrain, qui était une des sources principales d'approvisionnement en eau de Jérusalem. L'eau du réservoir était amenée par un tunel de la source de Guihon, à l'extérieur de la ville. Lorsque les Assyriens menacèrent d'assiéger Jérusalem, Ézéchias, sachant que pour survivre, la ville avait besoin d'un réseau indépendant d'alimentation en eau, donna l'ordre de construire le tunel. Il a 538 m de long et est creusé dans la roche.

      Quand Jésus guérit un aveugle de naissance, il lui mit de la boue sur les yeux et l'envoya se laver dans le réservoir de Siloé. La tour du même nom qui, en s'écroulant, tua 18 personnes, se trouvait sans doute sur le versant de la colline de Sion, juste au-dessous du réservoir.

II Rois 20:20. Jean 9:1-12. Luc 13:4.

          Siméon:

      Pays attribué à la tribu de Siméon dans le Néguev, à l'extrémité sud d'Israël. Ce territoire semble avoir été englobé dans celui de Juda.

Josué 19:1-9;15:20-32. (5)

          Sin:

      Région désertique près de Qadesh-Barnéa, où les Israélites ont campé après l'exode.

Nombres 13:21;20:1;27:14. (5)

          Sinaï:

      Montagne de la péninsule du Sinaï et région désertique tout autour. Trois mois après leur sortie d'Égypte, les Israélites arrivèrent au pied de cette montagne et y dressèrent leurs tentes. Sur le Sinaï, Dieu donna à Moïse le décalogue, ainsi que d'autres lois. On a pas pu exactement identifier le Sinaï. C'est sans doute un des deux sommets suivants: le djebel Mûsa ou le Ras es-Safsafeh au sud de la péninsule.

Exode 19:32. (5)

          Sion:

      Colline fortifiée que David prit aux Jébusiens pour en faire Jérusalem, sa capitale. Le nom de Silon est souvent employé dans les Psaumes et par les prophètes.

          Smyrne:

      Port où aboutissait une des principales routes commerciales qui traversait l'Asie (l'actuelle Izmir en Turquie). A l'époque néotestamentaire, c'était une très belle ville avec de splendides monuments publics dont le temple dédié à l'empereur Tibère, où l'on célébrait le culte de l'empereur. Une des lettres aux sept églises, dans l'Apocalypse, est adressée aux chrétiens de Smyrne.

Apocalypse 1:11;2:8-11. (15)

          Sodome:

      Ville réputée pour son immortalité où résidait Lot. Sodome fut soudainement détruite, en même temps que Gomorrhe. Lot, averti de l'imminence du désastre, put encore s'enfuir. La ville a été sans doute submergée par la mer Morte.

Genèse 13:8-13;14;19.

          Sakkot I:

      Ville égyptienne où les Israélites établirent leur premier campement lors de l'exode.

Exode 12:37;13:20. Nombres 33:5-6. (5)

          Sakkot II:

      Ville de la vallée du Jourdain qui fut attribuée à la tribu de Gad. Jacob séjourna quelque temps à Sukkot, après que lui et son frère Ésaüe aient décidé d'aller chacun de son côté. A l'époque des Juges, les habitants de Sukkot refusèrent de ravitailler Gédéon et son armée lorsque ceux-ci poursuivaient les Madianites. A son retour, Gédéon fit châtier les anciens de la ville.

Josué 13:24.27. GenèseØ33:12-17. Juges 8:4-16. (6--C4)

          Suse:

      Capitale d'Élam jusqu'à sa destruction par Assurbanipal, roi d'Assyrie, et la déportation de ses habitants à Samarie en 645 av. J.-C. Elle redevint une ville importante sous les Mèdes et les Perses. Darius I y construisit un palais splendide dont les vestiges sont encore visibles de nos jours en Iran.

      L'histoire d'Esther, la jeune fille juive qui devint reine de Perse, se déroula à la cour royale de Suse. Ce fut aussi là que Néhémie servit comme échanson. La ville fut prise par Alexandre le Grand.

Esdras 4:9-10. Esther 1:2. Néhémie 1:1. (3)

          Syène:

      L'actuelle Assouan au sud de l'Égypte. Ésaïe prédit le retour des Juifs à Jérusalem d'endroits aussi reculés que Syène. Les papyrus d'Éléphantine qu'on y a découverts mentionnent la présence de olns juifs autour de 450 av. J.-C.

Ésaïe 49:12. Ézéchiel 29:10;30:6.

          Syracuse:

      Ville de Sicile où Paul passa trois jours lors de la dernière étape de son voyage à Rome.

Actes 28:12. (15)

          Syrie:

      L'Ancien Testament appelle ainsi le pays au nord et nord-est d'Israël, occupé par les Araméens et dont la capitale était Damas (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Araméens et carte et 10e partie Atlas de la Bible).

          Tabor:

      Colline escarpée (550 m) qui domine la plaine de Yisr@el. C'est là que Barak rassembla son armée du temps des Juges.

Juges 4. Psaumes 89:12. Osée 5:1. (6--B3)

          Tahpanhès:

      Ville égyptienne, à l'est du delta du Nil où Jérémie fut emmené après la chute de Jérusalem. Il est probable qu'il y mourut.

Jérémie 43:5-10. Ézéchiel 30:18. (5)

          Tamak:

      Ville cananéenne au nord de la vallée de Yisréel. Siséra fut battu par Barak près de Tanak. Elle devint une des villes lévitiques.

Josué 12:21;21:25. Juges 5:19.

          Tanis:

      Ancienne ville égyptienne au nord-est du delta du Nil qui a été la capitale de l'Égypte de 1 100 à 660 av. J.-C. environ.

Nombres 13:22. Ésaïe 19:11. (5)

          Tarse:

      Ville de Cilicie à 16 km au nord de la côte méridionale de l'Asie Mineure. A l'époque néotestamentaire, c'était une importante ville universitaire de 500 000 habitants. L'Orient et l'Occident, les Grecs et les Orientaux s'y rencontraient. Paul est né à Tarse, et il en était fier. Il y retourna quelque temps après sa conversion. Mais Barnabas vint l chercher pour l'amener à Antioche.

Actes 9:11;21:39;22:3;9:30;11:25-26. (13)

          Tarsis:

      But lointain de Jonas lorsqu'il s'embarqua pour esquiver l'ordre de Dieu d'aller à Ninive. On importait de l'argent, de l'étain, du fer et du plomb de Tarsis. C'était peut-être la ville espagnole de Tartesso.

Jonas 1:3. Ésaïe 23:6. Jérémie 10:9. Ézéchiel 27:12.

          Tekoa:

      Ville des montagnes de Judée, à 10 km environ au sud de Bethléem. Une ╠emme avisée de Tekoa persuada David de permettre à son fils d'Absalom de rentrer à Jérusalem. Tekoa était aussi la patrie du prophète Amos.

II Samuel 14:2. Amos 1:1. (6--B5)

          Temân:

      Région d'Édom, dont les habitants étaient réputés pour leur sagesse. C'était la patrie d'Éliphaz, un des amis de Job.

Jérémie 49:7. Job 2:11.

          Thèbes:

      Ancienne capitale de la Haute-Égypte sur le Nil, à environ 750 km au sud du Caire. Deux grands temples du dieu Amon (Karnak et et Louxor) en marquent le site. De 1 500-1000 av. J.-C. Amon était le dieu officiel de l'empire égyptien, et les richesses s'accumulèrent à Thèbes. Mais malgré son éloignement, elle fut prise par Assurbanipal, roi d'Assyrie, en 663 av. J.-C. Jérémie et Ézéchiel prophétisèrent contre Thèbes (No-Amon) et d'autres villes égyptiennes.

Nahum 3:8-10. Jérémie 46:25. Ézéchiel 30:14-19. (3)

          Thessalonique:

      Ville importante de la Macédoine, sur la via Egnatia, grande voie romaine venant de Dyrrachium sur la côte adriatique. Paul visita Thessalonique lors de son deuxième voyage missionnaire. Mais l'hostilité des Juifs l'obligea à partir pour Bérée. Ses deux lettres aux Thessaloniciens furent écrites bientôt après son départ.

Actes 17:1-15;20:4;27:2. Philippiens 4:16. I Thessaloniciens 1:1. II Thessaloniciens 1:1. II Timothée 4:10. (13)

          Thyatire:

      Ville de la province romaine d'Asie (l'actuelle Akhisar en Turquie occidentale). Thyatire était réputée pour sa teinturerie, ses vêtements, sa poterie et sa cuiverie. Lydie, qui se convertit lors de la visite de Paul à Philippes, venait de Thyatire et était marchande de pourpre. Une des sept lettres de l'Apocalypse fut adressée à l'église de Thyatire.

Actes 16:14-15. Apocalypse 1:11;2:18:29. (15)

          Tibériade:

      Ville d'eau sur la côte occidentale sur la mer de Galilée. Elle a été fondée par Hérode Antipas et nommée d'après l'empereur Tibère. C'était une ville non-juive, et il semblerait que Jésus n'y ait jamais mis les pieds. Tibériade est encore une ville d'une certaine importance, contrairement aux autres localités le long de lac, mentionnées dans les Évangiles.

Jean 6:23. (14--C2)

          Tigre:

      Second grand fleuve de la Mésopotamie, il prend sa source dans les montagnes à l'est de la Turquie et, après un cours de plus de 2250 km, se jette dans l'Euphrate à 64 km de son embouchure dans le golfe Persique. Le Tigre est en crue au printemps et en automne. Les grandes villes Assyriennes --Ninive, Kalah et Assur-- ont toutes été bâties sur ses rives. Le Tigre était un des quatre fleuves qui irriguaient le jardin d'Éden.

Genèse 2:14. Daniel 10:4. (3)

          Timnath:

      Ville à la frontière nord de Juda qui tomba aux mains des Philistins. C'était la patrie de la femme de Samson.

Juges 14:6. (6--A5)

          Timnath-Serah:

      Ville attribuée à Josué où il fut enterré. Elle se trouvait dans les montagnes d'Éphraïm au nord-ouest de Jérusalem.

Josué 19:50;24:30. Juges 2:9. (6--B4)

          Tirtsa:

      Ville du nord d'Israël, réputée pour sa beauté. C'est une des localités qui fut prise par Josué. Plus tard, elle fut la patrie de Jéroboam I et la première capitale du royaume d'Israël. Sur son emplacement se trouve aujourd'hui Tell el-Far'ah, à environ 10 km au nord-est de Sichem.

Josué 12:24. I Rois 14-16. II Rois 15:14.16. Cantique des cantiques 6:4. (6--B4)

          Tishbé:

      Patrie d'Élie en Galaad, à l'est du Jourdain, dont le site exact est inconnu.

I Rois 17:1.

          Tob:

      Région au sud de Damas. Du temps des Juges, Jephté y vivait comme hors-la-loi. Les Ammonites prirent à leur solde les gens de Tob pour combattre contre David.

Juges 11:3. II Samuel 10:6. (7)

          Topheth:

      Endroit dans la vallée de Hinnom où l'on offrait des sacrifices d'enfants. Josias détruisit ce sanctuaire de Moloch.

II Rois 23:10. Jérémie 7:31;19:6.11-14.

          Trachonitide:

      Région qui, avec l'Iturée, constituait la tétrarchie d'Hérode Philippe (voir sous Iturée), à l'époque où Jean-Baptiste commença son ministère. La Trachonitide était une région volcanique, un repaire de hors-la-loi, à l'est de la Galilée et au sud de Damas.

Luc 3:1. (14:D2)

          Troas:

      Port à environ 15 km de Troie, au nord-ouest de l'Asie Mineure. Paul y passa plusieurs fois lors de ses voyages. C'est à Troas qu'il eut la vision du Macédonien qui appelait au secours et c'est là qu'il s'embarqua pour sa première mission en Europe. Au cours d'une visite ultérieure à Troas, il ramena Eutychus à la vie après sa chute par la fenêtre du troisième étage pendant la prédication de Paul.

Actes 16:8-12;20:5-12. II Corinthiens 2:12. II Timothée 4:13. (13)

          Tsiqlag:

      Ville du sud de Juda prise par les Philistins de Gat et donnée par leur roi Akish à David lorsque celui-ci fuyait devant Saül. David récupéra les prisonniers faits par les Amalécites lors d'une razzia à Tsiqlag.

Josué 15:31. I Samuel 27:6;30. (6--A6)

          Tsoar:

      Une des cinq villes ensevelies sous la mer Morte. Lot se réfugia à Tsoar, lorsque Sodome fut détruite.

Genèse 13:10;14:2.8;19:18-30.

          Tsoba:

      Royaume araméen battu par David. Il se trouvait quelque part entre Damas et Hamat.

II Samuel 8:3;10:6. I Rois 11:23.

          Tsoréa:

      Lieu de naissance de Samson.

Juges 13:2;16:31. (6--A5)

          Tyr:

      Port phénicien et cité-état sur la côte libanaise. Tyr avait deux ports, l'un sur la côte, l'autre sur une île reliée à la côte par une digue. Autour de l'an 1200 av. J.-C., les Philistins pillèrent Sidon, l'autre port phénicien qui se trouvait à une trentaine de kilomètres au nord de Tyr. A partir de ce moment-là, Tyr devint la plus puissante des deux villes.

      L'âge d'or de Tyr se situe à l'époque de David et de Salomon. Hiram, roi de Tyr, fournit des matériaux et des artisans pour la construction du temple de Jérusalem. Son commerce était florissant. Les spécialités de Tyr étaient ses verreries et sa pourpre de première qualité, extraite d'un mollusque.

      Achab épousa la fille du roi de Tyr. La ville est souvent mentionnée dans les Psaumes et par les prophètes qui condamnèrent son orgueil et son luxe. Au 9e siècle av. J.-C., Tyr commença à sentir la pression de l'empire assyrien et dut payer un tribut élevé pour conserêer un peu sa liberté. L'année de la chute de Samarie, Sargon II, roi d'Assyrie, prit aussi Tyr. Avec le déclin de l'Assyrie, Tyr retrouva sa liberté et sa prospérité. Mais après un siège de 13 ans (587-574 av. J.-C.), Nabuchodonosor, roi de Babylone, s'en empara à son tour. Enfin, elle tomba aux mains d'Alexandre le Grand, qui pénétra à Tyr en consthuisant une route empierrée depuis la côte jusqu'à l'île.

      A l'époque néotestamentaire, Jésus poussa jusqu'à Tyr et Sidon avec ses disciples (voir Ière partie: L'environnement de la Bible sous Les Phéniciens).

II Samuel 5:11. I Rois 5;9:10-14;16:31. Psaume 45:12. Ésaïe 23. Ézéchiel 26. Matthieu 15:21. Luc 6:17. Actes 21:3. (6--B1)

          Ur:

      Ville célèbre sur l'Euphrate, au sud de la Babylonie (l'Iraq actuel). C'est là que vivait la famille d'Abraham avant de s'établir plus au nord, à Harran. Ur a été habitée pendant plusieurs millénaires, avant que la ville ne fut abandonnée autour de l'an 300 av. J.-C. Lors des fouilles, on a découvert des milliers de tablettes d'argile décrivant la vie de la ville et racontant son histoire. Les tombeaux royaux (datant de 2600 av. J.-C.) contenaient beaucoup de trésors dénotant une dextérité manuelle étonante: des armes en or, une table de jeu en marqueterie, le célèbre «étendard d'¬R», une mosaïque en lapis-lazuli et en coquillages qui représentait des scènes de guerre et de paix et bien d'autres objets encore. Les ruines de la Ziggourat d'Ur, ce temple en forme de pyramide à étages existent toujours (voir 2e partie: L'archéologie et la Bible).

Genèse 11:28-31. (4)

          Uts:

      Patrie de Job, sans doute dans la région d'Édom.

Job 1:1.

          Yabesh de Galaad:

      Ville à l'est du Jourdain. Lorsque les femmes de la tribu de Benjamin furent tuées, lors d'une guerre civile de l'époque des Juges, des jeunes filles de Yabesh en Galaad furent envoyées aux Benjamites qui avaient survécu. Saül répondit à l'appel au secours de Yabesh, lorsque la ville était assiégée par les Ammonites. Plus tard, des hommes de Yabesh risquèrent leur vie en détachant son corps du rempart de Bet-Shéân.

Juges 21. I Samuel 11;31:11-13. (6--C4)

          Ybléam:

      Ville cananéenne au nord d'Israël, à 14 km au sud-est de Méguiddo. C'est là que Jéhu tua Achazias, roi de Juda.

Josué 17:11-12. II Rois 9:27;15:10. (6--B3)

          Yisréel:

      Ville au nord d'Israël et plaine où elle se trouvait, près du mont Guilboa. Saül campa près de la source dans la vallée de Yisréel avant la bataille de Guilboa. Achab, roi d'Israël, avait un palais à Yisréel. C'est là que se déroula la triste histoire de Naboth. Yoram, roi de Juda, se rendit à Yisréel pour se remettre de ses blessures. C'est là que Jézabelle fut jetée par la fenêtre du palais et qu'elle périt.

I Samuel 29:1. I Rois 18:45-46;21. II Rois 8:29;9:30-37. (6--B3)

          Zabulon:

      Territoire attribué à la tribu de Zabulon en Galilée.

Josué 19:10-16. (5)

          Ziph:

      Ville appartenant à la tribu de Juda, dans les collines au sud-est d'Hébron. David se cacha dans le désert près de Ziph, et Jonathan l'y rejoignit pour l'encourager. Mais les habitants de Ziph dénonβ0èrent David à Saül, et il partit pour le désert de Maôn et les falaises d'Engadi. Plus tard, Ziph fut l'une des villes que Roboam fortifia. Son site est encore appelé Tell Zif.

Josué 15:55. I Samuel 23:14-29. II Chroniques 11:9. (6--B6)

 

 

 

TRANSCRIPTION POUR ORDINATEURS EFFECTUÉE PAR: frère Pascal Cusson

 

TRANSCRIPTION TERMINÉE LE: 7 juin 1995 à 22 heures 14 minutes.

 

 

 

 

 

 

 

===================================================================================================================================================================================================