Quand la base de la foi est fictive



Lorsqu’une croyance a une base, nous savons contre quoi lutter, nous
pouvons démontrer par A plus B que son fondement est faux. Mais
Lorsqu’elle possède une base fictive, il est infiniment plus difficile de lutter
contre elle, c’est comme se battre contre un fantôme, contre quelque chose
que vous ne voyez pas et qui n’existe pas dans la réalité. Comment saper
une base fictive ?

Nous pouvons démontrer à partir de textes bibliques qu'une doctrine ou une conviction intime sont vraies ou fausses, une autre personne peut en faire de même.

Mais lorsque ce n’est pas le cas et qu’elle affirme que c’est
une conviction profondément ancrée en elle par l’Esprit-Saint de Dieu, avec
quoi pouvons-nous lutter contre cela ?

Nous ne pouvons pas saper un fondement s’il n’existe pas vraiment. L’islam
n’a rien sur lequel nous pouvons fonder notre conviction. Tout est basé sur
la foi en un seul homme, depuis l’apparition de l’ange Gabriel dans la grotte,
jusqu’à son voyage dans les sept cieux, en passant par les soi-disant messages
mentaux qu’il recevait.

La religion est loin d’être une science exacte que l’on peut vérifier à partir
d’une équation. Malgré les prophéties bibliques, la foi y joue un rôle non
négligeable. Mais lorsqu’elle est aveugle, lorsqu’il n’y a pas de prophéties et
que tout, absolument tout est basé sur la foi qui, elle-même, est construite
sur du néant et le mensonge, il arrive que des gourous peu instruits, avec des
histoires invraisemblables, parviennent à duper des gens éduqués, dotés d’un
esprit rationnel. Eh oui !

Cela semble incroyable, n’est-ce pas ? En réalité, c’est simple. Il ne s’agit pas
dans un premier temps de faire croire en ce qu’on dit, mais de faire naître la
foi en ce qu’on est, et de persuader les autres qu’on est incapable de mentir.
Cela prend du temps, certes, mais l’efficacité de cette méthode est sans
pareille.

Lorsque nous disons ou faisons quelque chose, nos paroles et nos actes sont
examinés jugés, et posés sur la balance, alors que les propos et les promesses
de celui qu’on croit incapable de mentir passeront sans être mis en doute,
surtout si douter est lui-même un interdit. Ceux qui en sont victimes ne sont
pas toujours en mesure de s’en rendre compte.

Si le gourou déclare qu’une fourmi vient d’avaler un éléphant, il sera cru,
puisqu’on le croit incapable de mentir. Il devient comme Dieu. Il est lui-
même un gage de vérité à tout ce qu’il dit et à tout ce qu’il fait. Ses paroles
auront le même poids que celles de Dieu, ainsi que ces actes, même les plus
condamnables. Et c’est exactement le cas de Mahomet.

Il peut décapiter des innocents, commander des meurtres, capturer des
femmes pour en faire des esclaves sexuelles, détruire des familles, briser des
mariages, pratiquer le vol à grande échelle, et des attouchements sur une
fillette de six ans, ou l’acte sexuel sur une mineure qui n’a pas atteint sa
maturité sexuelle prévue par Dieu, recourir à la torture d’un homme jusqu’à
ce qu’il révèle où sont cachés les avoirs de sa tribu puis le faire exécuter, cela
ne sera pas porté sur son compte. On lui trouvera toujours des excuses.
Personne n’osera porter un jugement négatif contre lui, puisque
théoriquement il ne peut rien faire de répréhensible.

Les actes qui auraient valu une condamnation à quiconque d’autre, resteront
en ce qui le concerne, des initiatives commandées et approuvées par Dieu.
Tout se joue dans notre cerveau qu’il a formaté pour accepter tout ce qui
vient de lui comme véridique. Il peut produire des versets pour le sortir de
situations difficiles, ou répondre sur le champ à une question et faire croire
que le verset est descendu du ciel.

S’il déclare que Dieu chasse des démons avec des météores, s’il affirme avoir
parcouru l’Univers en quelques heures sur un âne volant, ou que le Soleil se
couche dans un étang boueux sur la terre, les intellectuels qui croient en son
infaillibilité ne douteront pas, ou trouveront un alibi pour expliquer ce
malentendu.
On prendrait pour un fou quiconque oserait commettre l’imprudence
d’affirmer que Dieu prie pour lui (sourate 33:56). Mais pour celui qu’on
croit infaillible, on essaiera toujours de trouver une autre signification au mot
prier. Dans le fond, c’est une déification totalement infondée, un hypnotisme
collectif dont on se sort difficilement, à moins de découvrir puis de renverser
ce pilier, cette base fictive sur laquelle tout repose et qui est ancrée dans le
cerveau comme une vérité absolue.

Lorsqu’on atteint ce stade, la foi devient une maladie, où seule la personne
concernée possède la clef de sa guérison au prix d’un immense effort. Il faut
éviter d’en arriver-là, car nous perdrions notre jugement et notre sens
critique pour devenir un être mécanique susceptible d’accomplir des actes de
folie, n’étant plus en mesure d’analyser rationnellement les fausses promesses
qui s’y rattachent. C’est le cas de ces islamistes qui se font exploser en tuant
des innocents, afin de devenir soi-disant des martyrs.

Serait désavoué n’importe quel scientifique qui osait déclarer que la création
de l’Univers dura six jours de vingt-quatre heures, que Dieu mit deux fois
plus de temps pour réaliser la terre et les montagnes que pour créer tout le
reste de l’Univers, y compris les sept cieux, et que notre planète était faite
avant le ciel et avant la galaxie dont elle fait partie.

Il n’aurait pas été crédible s’il avait laissé entendre que la terre était aussi
étendue que le ciel, que s’il y a sept cieux, il doit y avoir forcément sept
terres, que Dieu retient le ciel de tomber sur la terre, etc. Pourtant au vingt
et unième siècle on accepte que ces paroles aient pu être dictées par un ange
envoyé par le Créateur de l’Univers Lui-même.

Pourquoi ? Parce que le pilier central, le mur porteur, est toujours debout.
Ce pilier peut consister à croire à l’infaillibilité d’une personne, ou à
s’imaginer qu’il lui est impossible de mentir. Cette personne peut demander
au croyant de tuer un membre de sa famille, ou d’avaler du poison, il se
soumettra comme s’il obéissait à Dieu. Nous avons connu des cas de ce
genre dans des sectes religieux aux Etats-Unis, au Canada et en Europe.

 

www.sondezlesecritur.com