AARON:
      (éthymologie incertaine; peut signifier brillant). Frère de Moïse, son aîné de 3 ans (Ex. 7.7). Il était descendant de Lévi Par Qehath et Amram (Ex. 6.14-27). Le texte ne parle pas de dangers menaçant ses premières années; on peut en conclure qu'Aaron naquit avant la proclamation des atroces lois égyptiennes condamnant à mort les petits garçons hébreux. Aaron était plus jeune que sa soeur Marie. Il épousa Élichéba, fille d'Amminadab, et soeur de Nahchôn, de la tribu de Juda. Élichéba lui donna 4 fils: Nadab, Abihou,
Eléazar et Itamar (Ex. 6.23;
Nh. 3.2). Au mont Horeb, Moïse, appelé à se lever pour affranchir son peuple opprimé, voulut fuir cette mission redoutable, objectant qu'il avait la parole lente, la langue embarrassée. Dieu lui rétorqua: «Aaron, le Lévite, n'est-il pas ton frère? Il est éloquent, lui!» Aaron reçut l'ordre d'aller tout de suite d'aller dans le désert, à la rencontre de Moïse. Il obéit. Les frères se rejuignirent, s'embrassèrent (Ex. 10.4-16,27). De retour en Égypte, ils convoquèrent les anciens du peuple d'Israël, pour leur annoncé la libération imminente (29-31). Aaron, porte-parole de Moïse, exécutait ses ordres, tenait même la verge lors des premières entrevues avec les anciens, avec Pharaon, et pendant les trois premières plaies (4.30;7.2,9,19) mais c'était Moïse qui commandait, et qui était responsable de l'acte (17.5; 8.5,16). Bientôt après, Moïse renonce partiellement au concours d'Aaron; dès lors, chaque fois que la verge est employée comme symbole, c'est Moïse qui la brandit (9.23;10.13 et cf. 22;14.16,21;17.5; Nom. 20.11). Aaron et Hour soutenaient les bras de Moïse pendant le combat contre Amalec (Ex. 17.12). L'Alliance de l'Éternel avec Israël au Sinaï se ratifia, selon la coutume, par un repas commun. On chargea Aaron, 2 de ses fils, Moïse, et 70 anciens d'Israël, représentant le peuple, de partager ce repas et de contempler le Dieu d'Israël durant cette solennité (Ex. 24.1,9,10). Moïse s'attarda sur la montagne; le peuple, impatienté par l'absence de son chef, demanda à Aaron de lui faire des dieux qui marcheraient à sa tête. Aaron faiblit, céda, fabriqua le veau d'or (Ex. 32). Selon les instructions que Moïse avait reçues, Aaron et ses fils devaient exercer le sacerdoce. D'après ces prescriptions aussi, quand le tabernacle fut achevé, prêt à fonctionner, Moïse oignit solennellement Aaron et ses 4 fils, les sanctifia par des sacrifices et les revêtit de robes somptueuses, symboles de la sacrificature (Ex. 28;40.13-16; Lév. 8). Aaron fut donc le premier grand prêtre et occupa cette charge durant presque 40 ans. Peu après son départ du Sinaï, il s'associa à Marie pour dénigrer Moïse, parce que celui-ci avait épousé une Éthiopienne (Nom. 12.1-16). La révolte de Qoré fut dirigée à la fois contre le sacerdoce exclusif d'Aaron et de ses fils, et contre l'autorité politique de Moïse. La mort violente des rebelles attesta que Dieu lui-même avait conféré leurs fonctions respectives à Moïse et à Aaron. En outre, la verge qui avait fleuri pour Aaron et la maison de Lévi prouva le droit d'Aaron au sacerdoce (Nom. 16 et 17). Vers la fin du voyage dans le désert, lorsque le peuple campa pour la deuxième fois à Qadech, Aaron et Moïse, en frappant le rocher, déshonorèrent Dieu. A cause de ce péché, le privilège d'entrer dans la Terre Promise leur fut refusé (Nom. 29.1-13). Peu après, alors que les Israélites campaient à Moséra, Dieu ordonna à Moïse d'emmener Aaron sur la montagne de Hor, de lui enlever ses vêtements, et d'en revêtir Éléazar, fils d'Aaron. Le frère de Moïse mourut là, âgé de 123 ans. Le peuple observa un deuil national de 30 jours (Nom. 20.23-29;33.37-39; Deu. 10.6). Dans 1 Chr. 12.28`27` le mot Aaron pris dans un sens collectif désigne les prêtres descendant d'Aaron. V. Sacrificateur et Souverain sacrificateur.

www.sondezlesecritur.com