MÉDITATION BIBLIQUE AVEC COMMENTAIRE DE LA LILB

(texte reproduit à partir d'un enregistrement audio de la MÉB)

 

VERSETS :  1 Corinthiens 7.17-24

COMMENTAIRE :  LE CHANGEMENT DANS LA CONTINUITÉ

Les vocations compatibles :  La vocation d'être chrétien est parfaitement compatible avec beaucoup d'autres: celle d'être marié, celle d'être parent, celle d'être célibataire, chef de service ou employé . . . ; dans tous ces états une chose compte, démontrer la nouvelle vie par l'obéissance de la foi. Changer de situation s'avérerait nécessaire seulement en cas d'incompatibilité avec la volonté de Dieu (inconduites et/ou désordres) ; mais si ce n'est pas le cas, il est préférable de fleurir là où Dieu nous a plantés. Quand Dieu nous appelle et nous révèle Sa grâce, où que nous soyons et qui que nous soyons, nous pouvons être rassurés, satisfaits, confiants en Dieu, et nous en remettre à Ses soins.

La liberté en Christ :  L'identité du chrétien est liée à sa relation nouvelle avec Dieu. Relation rendue possible par la mort et la résurrection de Christ.

Cette identité n'est pas dépendante des circonstances ; elle fonde la véritable liberté chrétienne: ne pas dépendre des hommes ou des circonstances pour exister, et garder fermement son espérance. Un chrétien dans une prison est plus libre qu'un non-chrétien sur une plage ! C'est la raison pour laquelle le chrétien accepte sa condition présente quelle qu'elle soit. Non par faiblesse ou par résignation, mais par force et par confiance. Des changements ne manqueront pas d'intervenir ensuite, mais venant du dedans de lui, par la puissance intérieure du levain de l'Esprit-Saint, qui fait lever toute la pâte ; c'est-à-dire à la manière de Dieu plutôt qu'à la manière des hommes.

PRIÈRE :

Père Céleste, montre-moi ce qui dans ma vie ou dans ma situation je devrais changer alors que je désire le conserver. Montre-moi aussi ce que je dois accepter de garder en l'état actuel, quand je ne rêve que de changement. Rends-moi libre, dépendant de toi seul. Au nom de Jésus, amen !

PENSÉE :

"Seulement, que chacun marche selon l'appel qu'il a reçu de Dieu."

Ne sommes-nous pas plus facilement préoccupés par ce que devraient vivre les autres et plus enclins à formuler des recommandations ou des reproches à leur intention ? . . . Pour une fois, il nous faut penser à nous plutôt qu'aux autres !

 

 

 Pascal Cusson

 

www.sondezlesecritur.com