Pourquoi le dimanche des Rameaux est toujours entre les mains de Dieu malgré la pandémie



COVID-19 nous a durement touchés. Certains craignent pour leur vie ou celle de leurs proches. D'autres peuvent craindre la perte de leurs moyens de subsistance, car des entreprises non essentielles ont été contraintes de fermer indéfiniment, entraînant des pertes de bénéfices et des licenciements massifs.

En plus de toutes ces inquiétudes, alors que nous nous dirigeons vers la semaine de Pâques, nous ne pouvons donc pas rencontrer nos familles religieuses locales. Le dimanche des Rameaux est ce jourd'hui, et c'est généralement un jour d'espoir et de fête. Mais les célébrations de cette année seront très différentes. Et cela peut vous laisser le sentiment que la vie est hors de contrôle. C’est un sentiment tout à fait compréhensible.

Mais nous savons que Dieu contrôle toujours toutes choses. Les psalmistes en parlent tout le temps - probablement parce qu'ils, comme nous, devaient être rappelés souvent souvent à l'ordre par Dieu.

Dieu est notre refuge et notre force, une aide très présente dans les ennuis. Par conséquent, nous ne craindrons pas, bien que la terre cède sous nos pieds, que les montagnes soient déplacées au cœur de la mer, que ses eaux rugissent et écument, que les montagnes tremblent au gonflement des eaux. (Psaume 46: 1-3)

Même en pleine pandémie, le dimanche des Rameaux est toujours entre les mains de Dieu.

Et même si les plans de nos églises ont été modifiés cette année, les plans de Dieu ne sont jamais contrecarrés.

Voici trois vérités qui vous aideront à regarder le dimanche des Rameaux avec espoir et foi, même au milieu de la pandémie du coronavirus.



1. COVID-19 n'est pas une surprise pour Dieu.


Quand nous regardons lorsque Jésus est entré à Jérusalem le dimanche des Rameaux, il est facile de voir comment Dieu contrôlait. Une foule de gens se sont rassemblés autour de Jésus, et ils chantaient ses louanges. Le roi messie d'Israël est entré dans la capitale, et le peuple a reconnu son autorité, déposant leurs manteaux et branches de palmier pour que son âne n'ait pas besoin de marcher sur la terre.

Revenons à cela vendredi suivant, et il est un peu plus difficile de voir comment Dieu contrôlait, quand le même roi était suspendu à une croix.

Mais voici le truc. Rien de tout cela n'a été une surprise pour Jésus. Ce n'était pas une surprise pour lui lorsque les gens ont chanté ses louanges en entrant dans la ville. Et alors même qu'il montait à Jérusalem, il était pleinement conscient que c'était la dernière semaine de son ministère terrestre. Il savait très bien que cette semaine se terminerait par sa crucifixion. Jésus savait que pendant que cette foule de gens chantait ses louanges, une foule différente l'entourerait plus tard cette semaine pour appeler à sa mise à mort.

Mais plus encore, Jésus savait que Dieu le Père avait un plan.

De la même manière, Dieu n’est pas surpris que COVID-19 soit devenu une pandémie mondiale. Et il n'est pas non plus surpris que cette crise se poursuive pendant la Semaine Sainte. Et en plus, il a toujours un plan, et Dieu est toujours en contrôle. Il a un plan pour utiliser même les pires tragédies pour faire des choses incroyables.

Et c'est parce que même si Dieu n'est pas l'auteur de maux tels que la crise de COVID-19, il travaille à travers toutes choses pour le bien (Romains 8:28). Ayez confiance qu'il a un plan dès maintenant alors que vous célébrez le dimanche des Rameaux de chez vous.



2. Notre besoin de salut n'a pas changé. Nous le ressentons encore plus. (Et c'est une bonne chose.)

Lorsque Jésus est entré à Jérusalem, la foule de gens qui le louaient utilisait un mot qui peut sembler inconnu à beaucoup d'entre nous.

Et les foules qui l’ont précédé et qui l’ont suivi criaient: «Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna au plus haut! »(Matthieu 21: 9)

Hosanna est un mot hébreu qui peut littéralement être traduit par «s'il vous plaît, sauvez». Alors que la foule chantait les louanges de Jésus, c'était leur attente et leur prière que c'était lui qui vienne les sauver.

Le peuple d'Israël a vécu sous l'oppression d'un empire étranger ou d'un autre pendant la plus grande partie des cinq derniers siècles avant la naissance du Messie. Ils attendaient que leur Messie vienne les libérer de l'esclavage et enfin les a libérés, une fois pour toutes.

Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que Jésus est venu les libérer de quelque chose de bien plus grand que l'Empire romain. Il est venu pour les libérer de leur esclavage au péché et à la mort. Et c'est le même salut que Jésus nous offre aujourd'hui. Sans Jésus, tout est perdu.

Mais nous ne ressentons pas toujours la réalité de cela. Vivant dans le monde moderne avec une richesse et un confort relatifs, nous nous endormons souvent à notre besoin d'être sauvé.

Mais alors que nous vivons cette menace actuelle pour notre santé et notre bien-être, nous nous rappelons à quel point la vie est délicate et à quel point nous avons besoin de Jésus, à la fois dans cette vie et dans la suivante.

Alors, alors que vous célébrez le dimanche des Rameaux, faites-le avec le même genre de dépendance désespérée, mais joyeuse, que la foule a placée sur Jésus lorsqu'il est entré à Jérusalem.



3. Le dimanche des Rameaux est un jour d'attente.


Le dimanche des Rameaux est un grand jour d'anticipation. C’est le début de la Semaine Sainte, où nous nous souvenons de la semaine du ministère de trois ans de Jésus, qui culminait avec la célébration de sa résurrection le dimanche de Pâques.

La Semaine Sainte raconte pourquoi l'Église existe, où nous trouvons notre espérance et ce que l'avenir nous réserve. C’est une semaine d’attentes enthousiastes à propos des grandes choses que nous savons que Dieu fera parmi nous, de la même manière que pour la foule lors de ce premier dimanche des Rameaux. Dieu est toujours en train de faire de grandes choses, même aujourd'hui.

Ainsi, au lieu de vous laisser envahir par un sentiment de découragement, d'effroi ou de déception cette semaine, demandez à Jésus de remplir à nouveau votre cœur d'un sentiment d'espoir. Dieu a fait de grandes choses. Il fait de grandes choses (même si vous ne pouvez pas les voir actuellement). Et Dieu fera de grandes choses.

Crois le. C’est ce que signifie ce dimanche des Rameaux.
C'est une semaine sainte à retenir.

Peu importe ce qui se passe ce dimanche des Rameaux, le Vendredi Saint et Pâques, la Semaine Sainte de cette année sera mémorable. Choisissez de chercher toutes les façons uniques dont Dieu travaille dans votre vie, dans votre famille et dans votre communauté pendant cette période.

Il travaille. Est-ce que tu regardes?

Le Dieu qui sauve ne nous a pas quittés. Il travaille activement. Il a un plan. Des miracles que nous ne pouvons pas encore imaginer sont à nos portes.


Pascal Cusson

www.sondezlesecritur.com