8 façons dont Dieu veut nous bénir tous dans la crise des coronavirus



Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les Écritures nous disent de compter toute nos joies lorsque nous sommes confrontés à diverses épreuves et tribulations dans la vie? (Jacques 1: 2-4)

La joie est une étrange réponse aux épreuves et aux souffrances.

Et pourtant, notre foi nous promet que Dieu est déterminé à faire le bien lorsque l'ennemi veut nuire. (Genèse 50:20)

Dieu s'est engagé à sortir la vie de la mort. (Romains 4:17)

Dieu s'est engagé à prendre chaque mauvaise chose qui nous arrive et à l'utiliser pour nous bénir. (Romains 8:28)

Les épreuves peuvent être un camp d'entraînement rempli de bénédictions si nous permettons à Dieu de faire son chemin en nous et au-travers de nous. Voici 8 façons dont Dieu veut nous bénir dans la crise du coronavirus:



1. La bénédiction de la foi sur la peur


    La peur plane sur une pandémie mondiale. La couverture médiatique sombre et maussade imprègne les ondes. Ce virus nous a obligés à faire face à l'incertitude à chaque tour d'horloge. Nous connaissons et aimons tous des personnes vulnérables au coronavirus. Ça c'est effrayant. Si vous êtes une personne âgée ou si vous avez un problème de santé sous-jacent, cette maladie peut induire en vous de l'anxiété et même de la panique.

    Et cette crise n'attaque pas seulement notre santé. Elle attaque nos moyens de subsistance.

    La Bourse est en chute libre. Les portefeuilles se sont cassés la figure. Les grandes entreprises se restructurent pour résister à la tempête tandis que les petites entreprises se battent pour rester à flot. Il y a à peine une semaine, des centaines de milliers de travailleurs occupant un emploi stable sont en congé pour une période de temps indéterminées. Les hôpitaux et les professionnels de la santé se préparent à ce qui pourrait être un tsunami de besoins d'assistances médicales urgentes à la population.

    La vie telle que nous la connaissons n'est pas notre vie habituelle en ce moment.

    Toute cette incertitude est conçue par l'Ennemi,  Satan, pour induire une chose: la peur.

    Mais l'Écriture nous dit que la peur n'est pas de Dieu. (2 Timothée 1: 7) En fait, lorsque nous cherchons Dieu, il a promis de nous délivrer de nos peurs.

    Le Psaume 34: 4 dit: «J'ai cherché le Seigneur, et il m'a répondu; il m'a délivré de toutes mes peurs. »

    Nous avons un choix à faire dans chaque crise. Nous pouvons choisir la peur, ou nous pouvons choisir la foi.

    Mais comment choisissons-nous la foi?

    Commencez par chercher le Seigneur. Soumettez-lui toutes les craintes que vous rencontrez concernant cette crise. Mettez-vous à genoux, nommez vos peurs une par une et dites: «Père, je vous donne cette peur.» Et sachez que Dieu s'est engagé à vous délivrer de tous.



2. La bénédiction de relâcher le contrôle


    Lorsque la vie se déroule bien, nous sommes tentés de penser que nous sommes maîtres de notre propre destin. Le chaos d'une pandémie enlève le voile de nos yeux. Soudain, nous voyons ce qui était là depuis le début, mais nous ne le savions tout simplement pas, ne voulions pas le savoir par orgeuil, l'avions oublié stupidement…

    Nous n'avons pas le contrôle.

    Pas même un peu. Cela peut être effrayant - jusqu'à ce que vous réalisiez qui est.

    Dieu.

    Il contrôle votre santé, vos finances, votre vie, votre monde.

    Lorsque la peur plane, reconnaissez que vous avez fait confiance à la mauvaise source. Le gouvernement, votre santé, votre compte bancaire, votre travail — ce ne sont pas de mauvaises choses, mais faire confiance à ces choses, c'est… frapper le mur finalement, car étant issues et gérées par des humains imparfaits, elles vous feront défaut aux moments les plus critiques soit par imprévoyance, incompétence, négligence, pingrerie, non suffisance des connaissances scientifique vu le manque d'investissements dans la recherche, etc. etc. ...

    Dieu ne le fera pas.

    L'apôtre Paul, qui a été emprisonné, battu, mordu par des serpents et naufragés, nous donne une grande assurance de notre Père céleste en disant: «Il nous a délivrés d'un tel péril mortel et il nous délivrera de nouveau. Nous lui avons confié nos espoirs qu'il continuera à nous délivrer. » (2 Corinthiens 1:10)

En somme, Dieu :      "Il a."     "Il sera."     "Il continuera."

    Donc, à votre tour, affirmez que Dieu est en contrôle. Il nous a délivrés dans le passé. Il nous délivrera maintenant. Et Il continuera de nous délivrer à l'avenir.



3. La bénédiction de la puissance et de la paix de Dieu


    Nous aimons tous l'histoire de Jésus parlant de la paix aux eaux tumultueuses de Marc 4, mais nous savons comment cette histoire se termine. Il est facile d’oublier que les disciples ne l’ont pas fait. Marc 4:37 dit: "Une bourrasque furieuse s'est levée, et les vagues ont déferlé sur le bateau, de sorte qu'il était presque submergé." Les disciples de Jésus étaient terrifiés, et à juste titre. Ils étaient sur le point de se noyer.

    Nous voulons tous expérimenter la paix de Dieu, mais nous ne pouvons pas expérimenter sa paix tant que nous n’avons pas compris sa puissance. Et nous ne pouvons pas comprendre sa puissance sans tempête. Ces deux attributs de Dieu vont de pair.

    Le révérend Billy Cerveny dit: «Lorsque vous lisez l'histoire de la Bible, le chaos n'est jamais la preuve de l'absence de Dieu. C’est l’arène dans laquelle Il se déplace. C'est là qu'Il habite. Si c'est vrai alors, c'est vrai maintenant. "

    La puissance de Dieu réside dans le chaos parce que c'est là que nous Le voyons le plus clairement. Son pouvoir est plus évident lorsque nous reconnaissons à quel point nous sommes impuissants ... quand nous réalisons que sans lui, nous nous noierons.

    Une pandémie mondiale qui a mis la civilisation au point mort est l'endroit idéal pour que Dieu affiche sa puissance. Et c'est l'endroit parfait pour nous de faire l'expérience de sa paix, qui est une paix que le monde ne peut pas offrir, une paix qui transcende nos circonstances et notre compréhension. (Jean 14:27, Philippiens 4: 7)

    Ne manquez pas l’occasion de saisir l’ampleur de la puissance de Dieu dans cette crise et de recevoir sa paix.



4. La bénédiction d'une fondation solide - la Parole de Dieu


    Il y a des années, j’ai enseigné une étude biblique aux femmes sur ce que j’appelle notre panneau d'instrumentation de vol de la foi. J'ai été intrigué par la façon dont les pilotes apprennent à voler grâce au système complexe d'instruments du tableau de bord de l'avion. Lorsque la visibilité est inexistante, lorsqu'il n'y a pas d'horizon, lorsque les tempêtes font rage et que tout le reste échoue, ces instruments guideront un pilote en toute sécurité vers sa destination.

    Mais ces instruments ne fonctionnent que si un pilote sait comment les utiliser.

    En tant que chrétiens, nous avons un panneau de vol à utiliser lorsque nous ne pouvons pas trouver l’horizon, lorsque des vents violents nous bousculent. Nos instruments sont les promesses de la Parole de Dieu. Sa Parole ne nous fera pas défaut. Il nous guidera en toute sécurité à la maison.

    Assemblez vos instruments. Collectionnez-les maintenant. Gardez-les à proximité. Priez souvent.

    Il y a tellement d'Écritures que vous pouvez mettre sur votre panneau de vol de foi personnel. Mes versets préférés proviennent d'un seul chapitre des Psaumes. Prenez Covid 19 et retournez-le avec un Psaume 91!

    "Il vous sauvera sûrement du piège de l'oiseleur et de la peste mortelle. Il vous couvrira de ses plumes, et sous ses ailes vous trouverez refuge; sa fidélité sera votre bouclier et votre rempart. Vous ne craindrez ni la terreur de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, ni la peste qui traque dans les ténèbres, ni la peste qui détruit à midi. » (Psaume 91: 3-6)

    Le secret de la délivrance de Dieu réside dans les deux premiers versets du Psaume 91, qui disent: «Quiconque habite à l'abri du Très-Haut reposera à l'ombre du Tout-Puissant. Je dirai du Seigneur: «Il est mon refuge et ma forteresse, mon Dieu, en qui j'ai confiance». »

    Demeurez à l'abri de Dieu et vous trouverez du repos pour votre âme. Déclarez qu'il est votre refuge et votre forteresse, et votre foi grandira.

    Comptez sur la Parole de Dieu lorsque la peur vous envahit. Cachez Sa Parole dans votre cœur - c'est le seul fondement solide de votre vie.



5. La bénédiction de la simplicité


    Pour rester en sécurité et arrêter la propagation du COVID-19, nous devons ralentir le rythme de vie. Beaucoup d’entre nous n’ont pas le choix d'appliquer cette directive. À moins que vous ne travailliez dans le gouvernement, les médias, les soins de santé de pompiers d'ambulances et de police ou quelques autres industries de services dits essentiels, , votre vie se simplifie. De nombreuses industries ont poussé un coup d'arrêt brutal.

    Les rassemblements religieux sont annulés. L'école est annulée. Les programmes extrascolaires sont annulés. La vie telle que nous la connaissons est annulée.

    Ce virus a forcé beaucoup d’entre nous à faire ce que nous ne ferons pas, ce que nous ne pouvons pas faire, d’ordinaire. Cela nous a obligés à ralentir.

    Les enfants de mes amis ont peur de ne pas voir leurs amis, mais ils ont  décidé de relever leurs manches durant cette période éprouvante.  Je leurs ai suggéré de rattrapper leur retard dans le ménage de leurs demeures de la cave au grenier, de tout y astiquer à fond, tout laver murs et plafonds et pourquoi pas repeindre, de nettoyer leurs cours et incidamment de préparer un bout de terre pour y faire un jardin ; de se connecter plus souvent sur les réseaux sociaux avec conversations par caméras pour prendre des nouvelles de parents et d'amis ; de se préparer de bons repas en y faisant participer grands et petits, puis de les savourer à la table tout en se congratulant les uns les autres pour leurs dons culinaires ; les parents et les adolescents peuvent lire des contes aux plus petits ; chanter des cantiques et lire et étudier la Bible ensembles ; jouer à des jeux de société, et aussi prendre du repos afin d'être en forme lorsque travail et école reprendront.

    Si le coronavirus a radicalement modifié votre emploi du temps d'une frénésie effrénée à un rythme d'escargot, adoptez le changement. Vous en avez probablement besoin.



6. La bénédiction de la dépendance


     Nous voulons tous être autonomes. Nous n'aimons pas nous appuyer sur les autres. Mais en cas de crise, nous devons nous appuyer sur ceux qui nous entourent.

     Alors que certaines industries comptent des dizaines de milliers de travailleurs, d'autres travaillent 24h / 24 et 7j / 7. Ensuite, il y a ceux des catégories de santé à haut risque qui sont devenus des fermetures complètes pendant cette crise.

     Nous devons TOUS dépendre les uns des autres. Et ce n'est pas une mauvaise chose. Les Écritures nous disent qu'«un cordon de trois brins ne se rompt pas rapidement». (Ecclésiaste 4: 9-12)

     L'église du Nouveau Testament était en crise constante. S'appuyer les uns sur les autres était une nécessité, et non seulement cela a profité au corps de Christ, mais aussi aux individus dans le corps. Nous sommes conçus pour avoir besoin les uns des autres.

     Être dépendant des autres ne vous rend pas faible. Cela vous rend humain. Et rappelez-vous, vous bénirez les autres si vous les laissez vous servir en cas de besoin. (Galates 6: 2)



7. La bénédiction d'être une bénédiction


    Pour ceux qui trouvent qu'ils ont plus de temps dans cette crise, cherchez des moyens de répondre aux besoins des autres. Demandez-vous qui pourrait avoir besoin d'aide avec ses enfants. Qui a besoin d'un repas ou d'une épicerie pour s'en sortir? Qui a besoin de quelqu'un pour lui téléphoner pour voir s'il va bien? Qui a besoin de savoir que vous vous souciez de lui et que vous priez pour lui?

    Être pro-actif. Demandez au Seigneur qui a besoin de votre aide et soyez les mains et les pieds de Dieu pour eux.

    En fin de compte, rien ne nous fait nous sentir mieux que de faire une différence dans la vie de quelqu'un. Bénir quelqu'un d'autre se retournera toujours favorablement en votre faveur et vous bénira. (Philippiens 2: 3-4)



    8. La bénédiction de l'unité


    Ce n'est un secret pour personne que notre planète est fortement divisé. Les tempêtes flamboyantes entre partis et positions politiques font rage tandis que les membres d'église prennent parti. Cela peut être décourageant.

    Mais en cas de crise, rien de tout cela n'a d'importance. Ou ça ne devrait pas en avoir du tout. Certains essaieront de remporter des victoires politiques sur une crise comme celle-ci, mais la plupart des gens mettront ces différences de côté pour prendre soin de leurs voisins. (Psaume 133: 1)

    Vous pouvez être quelqu'un qui choisit d'aimer votre prochain. Pas seulement maintenant dans la crise, mais toujours.

    Comme le coronavirus menace de détruire la vie et les moyens de subsistance, il devrait faire ressortir le meilleur de nous. Laissez-le faire ressortir le meilleur de vous. Laissez-le nous unifier.

    Vue à travers le bon bout de la lorgnette de la Sainte Voie de Dieu écrite dans SA Parole, la crise du coronavirus peut être un canal de bénédictions pour vous et par vous pour les autres. Ne manquez pas ces occasions de grandir et de laisser couler les bénédictions de Dieu en vous et autour de vous.

 

Pascal Cusson

 

www.sondezlesecritur.com