MÉDITATION BIBLIQUE AVEC COMMENTAIRE DE LA LILB

   (texte reproduit à partir d'un enregistrement audio de la MÉB)

 

   VERSETS :  1 Corinthiens 7:1-9

   COMMENTAIRE :
  
  
   VIVRE, SELON LE DON DE DIEU
  
  
   Après avoir donné une série d'avertissements, Paul répond à une série
   de questions qui lui ont été transmises par lettres.
  
   La première question pourrait se formuler ainsi : "Des couples
   chrétiens doivent-ils continuer à avoir des rapports sexuels normaux
   après leur conversion ?"
  
   Et la seconde question pourrait être : "Ceux qui ne sont pas mariés,
   célibataires, veufs ou divorcés, peuvent-ils se remarier ?"
  
   Une institution égalitaire :
  
   Oui, un homme et une femme chrétiens se doivent l'un à l'autre. Mais,
   quel étonnement ! Dans le mariage, l'homme et la femme possèdent les
   mêmes droits et obligations. Dans l'expression la plus intime de leur
   amour, chacun doit pratiquer le renoncement et le don de sois.
  
   Un don de Dieu :
  
   La réussite d'un mariage ou d'un célibat, ne résultent pas uniquement
   de la bonne volonté ou de la bonne foi. Le chrétien doit reconnaître
   ses limites personnelles, pour mener à bien son projet de vie. Il doit
   compter sur le secours de la grâce, car le mariage comme le célibat,
   sont avant tout "dons de Dieu".
  
   Deux voies possibles :
  
   Chaque personne est un être sexué, qui doit apprendre à maîtriser et
   canaliser les pulsions qui l'habite. Le mariage constitue le cadre
   légitime de leur libération (des pulsions sexuelles). Tous, n'ayant
   pas le don de contrôler physiquement et émotionnellement leur
   sexualité, le mariage devient un instrument dans les mains de Dieu,
   pour écarter l'impureté.
  
   Application :
  
   Puisque votre état civil n'est pas uniquement le résultat de la
   volonté ou des circonstances, quel rôle Dieu joue-t-il dans votre
   situation et dans votre expérience ?
  
   La pensée du jour :
  
   « Mais chacun tient de Dieu un don particulier. »
  
   Il est plus facile de recevoir un cadeau que d'en profiter pleinement,
   surtout si... lorgnant de côté, j'ai l'impression que celui du voisin
   est meilleur. Recevoir un charisme, celui du mariage ou du célibat,
   est une richesse ; mais avant tout, une responsabilité devant Dieu.
   Reconnaissons-le, et vivons-le !
  

 

Pascal Cusson

 

www.sondezlesecritur.com