(étude biblique) Quelle est la bonne façon de porter un jugement par Pascal Cusson SOMMAIRE DE L'ÉTUDE INTRODUCTION DÉVELOPPEMENT 1. Qu'est-ce que le bon jugement? 2. Comment Dieu nous juge-t-il? 3. Connaître les faits 4. Approche avec la bonne attitude 5. Juger d'une manière qui n'usurpe pas INTRODUCTION Il peut être déroutant de comprendre la différence dans les directives bibliques de ne pas juger les autres et d'offrir une réprimande aimante. La Bible a beaucoup à dire sur la façon dont nous devons nous traiter les uns les autres, y compris sur la manière de lutter contre le péché. Mais l'Écriture ne suggère pas que nous soyons sans péché avant d'avertir une autre personne dans l'amour et la vérité. Que veut dire la Bible lorsqu'elle nous dit de ne pas juger les autres? Quels jugements la Bible permet-elle? Proclamer, «ne jugez pas» avec un point final, comme beaucoup le font, néglige d'appliquer Matthieu 7: 1 pour l'usage auquel il est destiné. Un tel mépris se révèle alors que nous continuons à lire le verset dans son intégralité: «Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés.» Visant à éviter de froisser les plumes de notre prochain, cet extrait des Écritures est devenu un mantra pour éviter les conflits et excuser les choix coupables. Au premier signe de péché ou de lutte, certains haussent les épaules en déclarant: «ce n'est pas à moi de juger» ou «vous ne devriez pas être aussi critique». En règle générale, ces remarques ne se réfèrent pas à des critiques ou des observations concernant le jugement général que nous faisons quotidiennement. Bien que ces réponses soient parfois appropriées, leur utilisation est souvent déplacée - affirmant qu’une personne n’est pas autorisée à s’attaquer aux actes répréhensibles. La Bible nous instruit de faire face à notre propre péché avant d'affronter le péché d'une autre personne (Matthieu 7: 1-5; Luc 6: 41-42). Matthieu 7:1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 7:2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. 7:3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? 7:4 Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien? 7:5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère. Luc 6 6:41 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? 6:42 Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'oeil de ton frère. Avant de pouvoir aborder correctement le péché, il est important que nous comprenions comment la Bible définit le jugement. Le mot grec pour juger se traduit par; «Porter un jugement (et ainsi chercher à influencer) la vie et les actions des autres» et «juger, porter un jugement, exprimer une opinion (Mt 7: 1a, 2a; Lc 6: 37a; Jean 7: 24a) . Luc 6:37 : Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous. Jean 7:34 : Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice. "De plus, cela signifie" porter un jugement défavorable sur, critiquer, trouver à redire, condamner (Ro 2: 1abc, 3; 14: 3f, 10, 13a). " Romains 2:1-3 : O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses. Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité. Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu? Romains 14:3,4,10,13 : Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l'a accueilli. Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. ... Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. ... Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; mais pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère une pierre d'achoppement ou une occasion de chute. 1. Qu'est-ce que le bon jugement? «Ne jugez pas sur les apparences, mais jugez avec bon jugement» (Jean 7:24). En décollant les unes après les autres les couches de la lutte contre le péché en conjonction avec les Écritures, nous découvrirons les attributs du jugement juste. Ce faisant, nous devons procéder avec discernement et humilité dans la prière avant d'exprimer un jugement raisonnable vis-à-vis les autres ou sur autrui. La loi de Dieu s'applique à toute l'humanité; cependant, les chrétiens ne sont autorisés qu'à offrir un jugement biblique à d'autres croyants. 1 Corinthiens 5:12 explique qui doivent juger les chrétiens: «Car qu'ai-je à faire avec le jugement des étrangers? N'est-ce pas ceux à l'intérieur de l'église que vous devez juger? »Dieu juge tout le monde, ceux à l'intérieur et à l'extérieur de l'église (1 Corinthiens5; 2 Corinthiens 5:12; Romains 14:12). Romains 14:12 : Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. 1 Corinthiens 5 : 5:1 On entend dire généralement qu'il y a parmi vous de l'impudicité, et une impudicité telle qu'elle ne se rencontre pas même chez les païens; c'est au point que l'un de vous a la femme de son père. 5:2 Et vous êtes enflés d'orgueil! Et vous n'avez pas été plutôt dans l'affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous! 5:3 Pour moi, absent de corps, mais présent d'esprit, j'ai déjà jugé, comme si j'étais présent, celui qui a commis un tel acte. 5:4 Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, 5:5 qu'un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. 5:6 C'est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte? 5:7 Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. 5:8 Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. 5:9 Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les impudiques, - 5:10 non pas d'une manière absolue avec les impudiques de ce monde, ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres; autrement, il vous faudrait sortir du monde. 5:11 Maintenant, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas avoir des relations avec quelqu'un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. 5:12 Qu'ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N'est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger? 5:13 Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Otez le méchant du milieu de vous. 1 Corinthiens 6 : 6:1 Quelqu'un de vous, lorsqu'il a un différend avec un autre, ose-t-il plaider devant les injustes, et non devant les saints? 6:2 Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde? Et si c'est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements? 6:3 Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie? 6:4 Quand donc vous avez des différends pour les choses de cette vie, ce sont des gens dont l'Église ne fait aucun cas que vous prenez pour juges! 6:5 Je le dis à votre honte. Ainsi il n'y a parmi vous pas un seul homme sage qui puisse prononcer entre ses frères. 6:6 Mais un frère plaide contre un frère, et cela devant des infidèles! 6:7 C'est déjà certes un défaut chez vous que d'avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller? 6:8 Mais c'est vous qui commettez l'injustice et qui dépouillez, et c'est envers des frères que vous agissez de la sorte! 6:9a Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez p... 2 Corinthiens 5:12 : Nous ne nous recommandons pas de nouveau nous-mêmes auprès de vous; mais nous vous donnons occasion de vous glorifier à notre sujet, afin que vous puissiez répondre à ceux qui tirent gloire de ce qui est dans les apparences et non dans le coeur. Cela ne veut pas dire qu'un chrétien aurait tort de révéler les actes répréhensibles d'un non-croyant. C'est-à-dire que nous ne pouvons pas les affronter de la même manière qu'un croyant, ni avoir les mêmes attentes de repentance et de restauration. Dans Luc 17: 3, nous sommes chargés de réprimander ceux qui font partie de la famille de Dieu et de pardonner à ceux qui se repentent. Les chrétiens ne sont pas assis sur le siège du jugement de Dieu en prononçant le jugement de l'âme sur les autres. En d'autres termes, aucun humain n'est autorisé ou capable de choisir où l'âme d'une personne doit passer l'éternité - seul Dieu juge en cette qualité. Le jugement de Dieu sur les péchés de l'humanité est affiché dans toute l'Écriture. Dieu est le seul juge juste, détenant toute autorité. Personne ne connaît le jugement final que Dieu a pour chaque personne. 2. Comment Dieu nous juge-t-il? Le jugement juste ne vient jamais de nous, il appartient uniquement à Dieu. C'est-à-dire que nous ne définissons pas le péché - la Bible considère ce qui est un péché - nous répétons simplement ce que l'Écriture déclare. Le jugement que les chrétiens sont appelés à utiliser est informatif et ne fait pas autorité. L'Écriture n'appelle pas les chrétiens à juger avec une autorité divine, mais elle nous enseigne à identifier et à affronter le péché. Les jugements que nous sommes amenés à effectuer sont des observations pour déterminer le bien du mal tel que défini par les Écritures et les mettre en lumière de manière appropriée (Jacques 4:11,12; Matthieu 18: 15-18). Jacques 4:11,12 : 4:11 Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d'un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n'es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. 4:12 Un seul est législateur et juge, c'est celui qui peut sauver et perdre; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain? Matthieu 18:15-18 : Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. 3. Connaître les faits concernant une situation de péché potentielle avant de tirer des conclusions ou de formuler une accusation est une étape vitale du jugement biblique. De plus, assurez-vous que l'allégation n'est pas fondée sur des présomptions ou une simple opinion. Dieu est le seul à connaître les secrets que nous détenons au plus profond de nos cœurs. Recueillir des informations véridiques et utiliser le discernement pour déterminer si et comment la personne doit être approchée (1 Thessaloniciens 5:21). " Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon;" Dans les cas où une autre partie est amenée dans la situation, donnez la priorité à la discrétion et dites seulement la vérité (Proverbes 12:22-26; Colossiens 3: 9-10; Éphésiens 4:17-25). Proverbes 12:22,26 : Les lèvres fausses sont en horreur à l'Éternel, Mais ceux qui agissent avec vérité lui sont agréables. ... Le juste montre à son ami la bonne voie, Mais la voie des méchants les égare. Colossiens 3:9,10 : Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé. Éphésiens 4:17-25 : Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c'est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur coeur. Ayant perdu tout sentiment, ils se sont livrés à la dissolution, pour commettre toute espèce d'impureté jointe à la cupidité. Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. C'est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres. Stimulé par l'amour de Dieu et des gens, le jugement juste cherche à apporter la restauration. Paul nous enseigne dans Galates 6: 1, «Frères, si quelqu'un est pris dans une transgression, vous qui êtes spirituels, devez le restaurer dans un esprit de douceur. Gardez un œil sur vous, de peur que vous aussi ne soyez tentés. »Notre objectif est d'aider la personne à recentrer son objectif vers ce qui est saint (Jacques 5:19,20). : Mes frères, si quelqu'un parmi vous s'est égaré loin de la vérité, et qu'un autre l'y ramène, ... qu'il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s'était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés. 4. Approche avec la bonne attitude Appliqué correctement et avec bonté, réprimander un autre chrétien est l'une des actions les plus aimantes que nous puissions accomplir. Il y aura probablement plus de mal à se taire qu'en affrontant le péché. Dans Ecclésiaste 7: 5, nous lisons: «Il vaut mieux pour un homme d'entendre la réprimande des sages que d'entendre le chant des insensés.» Souvent, il est douloureux de recevoir des vérités dures et encore moins de les livrer. Aucun de nous n'aime que son péché soit exposé, mais lorsqu'il est délivré de manière réfléchie, l'aiguillon de la conviction peut devenir une douce rédemption (Proverbes 27: 5-6; 1 Corinthiens 16:14). Proverbes 27:5,6 : Mieux vaut une réprimande ouverte Qu'une amitié cachée. Les blessures d'un ami prouvent sa fidélité, Mais les baisers d'un ennemi sont trompeurs. 1 Corinthiens 16:14 : Que tout ce que vous faites se fasse avec charité! Nous devons approcher ceux qui ont besoin de reproches avec humilité - nous sommes tous des pécheurs. Donné avec des motivations justes, les réprimandes appropriées ne sont pas enracinées dans l'hypocrisie. Affronter le péché d'une autre personne sans reconnaître le péché personnel est injuste, rempli de fiertée mal placée et hypocrite (1 Jean 1: 8; Jacques 3; 4:6). 1 Jean 1:8 : Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Jacques 3 : 3:1 Mes frères, qu'il n'y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement. 3:2 Nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu'un ne bronche point en paroles, c'est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride. 3:3 Si nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu'ils nous obéissent, nous dirigeons aussi leur corps tout entier. 3:4 Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, sont dirigés par un très petit gouvernail, au gré du pilote. 3:5 De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt. 3:6 La langue aussi est un feu; c'est le monde de l'iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne. 3:7 Toutes les espèces de bêtes et d'oiseaux, de reptiles et d'animaux marins, sont domptés et ont été domptés par la nature humaine; 3:8 mais la langue, aucun homme ne peut la dompter; c'est un mal qu'on ne peut réprimer; elle est pleine d'un venin mortel. 3:9 Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l'image de Dieu. 3:10 De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu'il en soit ainsi. 3:11 La source fait-elle jaillir par la même ouverture l'eau douce et l'eau amère? 3:12 Un figuier, mes frères, peut-il produire des olives, ou une vigne des figues? De l'eau salée ne peut pas non plus produire de l'eau douce. 3:13 Lequel d'entre vous est sage et intelligent? Qu'il montre ses oeuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. 3:14 Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. 3:15 Cette sagesse n'est point celle qui vient d'en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. 3:16 Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. 3:17 La sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie. 3:18 Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix. Jacques 4:6 : Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c'est pourquoi l'Écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. La Bible nous avertit de ne pas affronter le péché de quelqu'un avec lequel nous luttons également d'une manière suggérant que nous sommes en quelque sorte au-dessus de tout reproche (Matthieu 7). 7:1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 7:2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. 7:3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? 7:4 Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien? 7:5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère. 7:6 Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent. 7:7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. 7:8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe. 7:9 Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? 7:10 Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent? 7:11 Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. 7:12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes. 7:13 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. 7:14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. 7:15 Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. 7:16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? 7:17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. 7:18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. 7:19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. 7:20 C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. 7:21 Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 7:22 Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? 7:23 Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. 7:24 C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. 7:25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc. 7:26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. 7:27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. 7:28 Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine; 7:29 car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes. Lorsque nous rencontrons un autre chrétien qui partage un péché similaire, comme les ragots, nous ne nous abstenons pas d'aborder le problème. Au lieu de cela, nous affrontons le péché tout en reconnaissant que c'est aussi notre lutte personnelle. Humblement, nous devons inviter la personne à nous rejoindre au pied de la croix dans le repentir, ensemble, à la recherche du pardon et de la restauration. Spurgeon remarque dans l'Évangile du Royaume: «Nos réformes doivent commencer par nous-mêmes, sinon elles ne sont pas vraies et ne doivent pas découler d'un bon motif. Nous pouvons réprimander le péché, mais pas si nous nous y adonnons. Nous pouvons protester contre le mal, mais pas si nous le pratiquons volontairement. » 5. Juger d'une manière qui n'usurpe pas Confronter le péché d'une autre personne ne devrait jamais susciter d'applaudissements ni de drames. Au lieu de cela, nous devons nous guider mutuellement vers la justice avec compréhension, amour et vérité biblique. Il ne devrait jamais être livré sur le bout du doigt d'une personne avec l'intention de l'abattre dans l'humiliation. Cherchant à faire honte à quelqu'un dans le repentir, nous essayons - intentionnellement ou non - d'usurper le travail du Saint-Esprit. Nous ne devons pas faire honte ni condamner ceux qui sont confrontés au péché. Les chrétiens sont appelés à identifier avec amour le péché et à marcher avec compassion aux côtés de la personne sur le chemin du repentir de Jésus. Nous avons démêlé les différences entre les jugements injustes et justes, ainsi que l'identification des chrétiens à juger. En prenant soin que nous affrontons les péchés des autres, nous sommes mieux à même de nous aimer et de nous servir les uns les autres d'une manière qui honore Dieu. Lorsque nous nous concentrons sur la restauration et non sur la rétribution, nous pouvons marcher aux côtés de nos frères et sœurs alors que nous sommes conformes à la ressemblance avec le Christ. Un espoir de restauration est donné aux pécheurs lorsque, dans le vrai repentir, des méfaits sont posés au pied de la croix. C’est là que nous recevons un refuge contre la colère de Dieu - nous sommes pardonnés. www.sondezlesecritures.com