Une perspective de départ par Pascal Cusson



 «… Ayant confiance en cette chose, que celui qui a commencé une bonne œuvre en vous l'achèvera jusqu'au jour de Jésus-Christ…» - (Philippiens 1: 6)


Ceci est le premier mois d'une nouvelle année. Un croyant que je connais m'a informé qu'il ne prenait plus de résolutions pour le Nouvel An. Quand je lui ai demandé pourquoi il avait répondu: «Ma volonté est presque toujours hors de pouvoir accomplir ce que je veux atteindre.»

L’église préférée de l’apôtre Paul était celle qu’il avait implantée à Philippes. Ayant amené des dizaines et des dizaines de personnes à croire au Christ dans cette ville, il se retrouve en prison et incapable d'avoir aucun contact physique avec eux. En tant que pasteur, il ne peut pas utiliser ses pouvoirs de raison et de persuasion ou ses dons spirituels de sagesse, de prédication et d'enseignement pour se délivrer de la situation fâcheuse où il se trouve. Pourtant, il a une confiance inébranlable qu'ils continueront dans leur foi jusqu'au retour de Jésus-Christ.

Cette confiance n'est pas basée sur eux ou sur lui-même. Il croit sa perspective positive et optimiste à leur sujet, car il sait que Celui qui a commencé une œuvre miraculeuse en eux achèvera ce qu'il a commencé.

Le mot «perspective» signifie «regarder jusqu'au bout». Au début d'une nouvelle année, il est très important d'avoir une perspective saine. Je ne pense pas à des résolutions motivées par la volonté mais à des objectifs spirituels que seul le Christ ressuscité et vivant peut faire. Je parle de ce que vous aimeriez voir le Christ faire dans votre vie cette année.