Genèse 31-33

 

 

Alors que Jacob retournait chez lui, quelqu’un lui a fait savoir que son frère Esaü venait à sa rencontre accompagné de 400

hommes armés. Jacob n’a pas interprété cela comme étant un accueil chaleureux. Même si cela s’était produit il y a vingt

ans, comment pouvait-il oublier que son frère avait menacé de le tuer? Donc nous ne sommes pas surpris de lire: Jacob fut

saisi d’une très grande peur (Genèse 32:8). Il ressentait à présent le besoin urgent de prier avec ferveur. Avant sa prière,

il s’était donné beaucoup de mal à diviser ses femmes, ses enfants et ses troupeaux en deux groupes afin que si Esaü attaquait

d’un côté, l’autre groupe pourrait fuir dans l’autre direction.

 

Remarquez la façon dont Jacob a prié - en remémorant au Seigneur Sa Parole: “Retourne dans ton pays...j’agirai et tout ira

bien pour toi” (32:10; 31:3). Et à vrai dire, nous avons besoin de tirer une leçon de la prière de Jacob - celle de connaître

la Parole de Dieu suffisamment, afin que nous puissions, nous aussi, rappeler au Seigneur que nous comptons sur Ses promesses

spécifiques.

 

Jacob a aussi confessé au Seigneur le fait que, même si le Seigneur lui avait fait ces promesses, il n’en était pas digne

et ne les méritait pas - Seigneur, je ne suis pas digne de toutes les faveurs (32:11). Comme ceci est vrai pour nous tous!

Nous avons péché 70 x 7 fois contre Dieu et nous ne sommes pas dignes de recevoir aucune réponse à nos prières (Matthieu

18:22). Tant que nous aurons confiance en nous-mêmes et que nous serons exigeants, nous n’avons pas à nous attendre à ce

que Dieu réponde à nos prières. Oh, comme nous avons besoin de nous agenouiller devant Lui avec une grande humilité, en Le

remerciant pour Sa protection et Sa provision, et en Le louant pour le fait que notre suffisance et notre sécurité reposent

réellement en Lui.

 

Observez aussi, ce qui a poussé Jacob à prier: “Délivre-moi de mon frère Esaü, car j’ai peur de lui, je crains qu’il vienne

me tuer avec les femmes et les enfants,” (Genèse 32:12). Au premier abord, il pourrait sembler que Jacob suppliait Dieu seulement

dans son intérêt personnel; qu’il s’agissait seulement de la prière d’un père et d’un mari aimant. Mais aussitôt il ajoute:

“Souviens-toi que tu m’as dit: “J’agirai et tout ira très bien pour toi, je rendrai tes descendants innombrables, comme les

grains de sable au bord de la mer” (32:13).

 

Donc Jacob supplie Dieu pour demander bien plus que la protection de ceux qu’il aime. L’objet de sa prière est que Dieu soit

glorifié dans l’accomplissement de la promesse faite à Abraham.

 

Selon les apparences, il semblait que Jacob faisait face à une mort certaine. Seul et séparé de sa famille, il a passé la

nuit à agoniser en prière. Il combattit contre un ange, celui-ci fut vainqueur. Jacob pleura et demanda grâce” (Osée 12:5).

Dieu a répondu à sa prière - cela a été le commencement d’une nouvelle révélation dans sa relation spirituelle avec le Seigneur

qui lui a dit: “On ne t’appellera plus Jacob mais Israël, car tu as lutté contre Dieu, et contre les hommes, et tu as été

le plus fort” (Genèse 32:29).

 

Le Christ révélé:En tant que l’Ange de Dieu qui guide (Genèse 31:11-13). L’Ange parle non seulement au nom de Dieu, mais comme

étant Dieu, ne laissant aucun doute qu’Il est le Seigneur.