L'UNIVERS BIBLIQUE



Israël, UNE RÉGION ACCIDENTÉE



      La terre promise est très petite. Du nord au sud --de Dan à Beersheba pour utiliser l'expression de la Bible-- il y a à peine 230 km. L'extrémité nord de la mer Morte n'est qu'à 80 km de la côte (bien que située à environ 400 mètres au-dessous du niveau de la mer). Le pays ressemble, en fait, au toit d'une maison. Il s'élève progressivement de la Méditerranée jusqu'à près de 1000 m d'altitude, puis il plonge abruptement dans la profonde dépression où coule le Jourdain. A cet endroit s'est produit une fracture et un affaissement de l'écorce terrestre, et un sillon s'est formé qui va jusqu'en Afrique orientale. A l'est du Jourdain et au nord de la Galilée, les montagnes sont bien plus élevées --2000 m au pays d'Edom, à la limite orientale du désert, et presque 3000 m au nord (Hermon, Liban).
      Les nations voisines considéraient donc les Israélites comme des tribus montagnardes. «Leur Dieu est un Dieu des montagnes», disaient les serviteurs de Ben-Hadad. Le coeur de leurs royaumes se trouvait sur le haut plateau entre la côte et la vallée du Jourdain. C'est de là qu'ils pouvaient repousser les attaques des Philistins qui venaient des régions côtières. Mais celles-ci, ils n'ont jamais pu vraiment les conquérir. De temps en temps, ils se sont étendus vers la Syrie ou au-delà du Jourdain où ils ont soumis Moab et Edom. Mais les montagnes de Judée étaient leur première et dernière base d'opération.