MÉDITATION BIBLIQUE DE LA LILB AVEC COMMENTAIRE

(texte reproduit à partir d'un enregistrement audio de la MÉB)

 

VERSETS :  1 Corinthiens 2:1-5

 

COMMENTAIRE :

Renoncer à épater :  En venant à Corinthe, Paul connaissait le goût prononcé de cette cité pour la philosophie et l'art oratoire. Alors… que faire ? S'alligner, adapter l'offre à la demande ? Paul renonce à agir ainsi. Il s'abstient de toute espèce prestige, et s'en tient à présenter l'Évangile dans sa forme la plus authentique (mais aussi la plus risquée pour un tel auditoire): Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié !

Comment faire face à cette Grèce (la "vertueuse" et fertile à merveille), dont le monde n'avait ni n'aura la pareille ? Oui, comment lui faire face sans l'affronter sur son propre terrain ? Comment lui présenter ce message d'un Christ mis à mort ? Comment la toucher sans artifices de langage, sans épater la galerie ? Il y avait de quoi être faible et tout

tremblant ! Mais le risque que Paul prend d'être faible au milieu des forts, a pour sens et pour but une foi fondée non sur les capacités humaines, mais sur les ressources de Dieu. Plutôt qu'une démonstration médiatique correcte, Paul préfère laisser l'Esprit de Dieu féconder et ses paroles et l'écoute de ses auditeurs.

Le mot traduit par "démonstration" décrit une compréhension soudaine, comme un voile qui se lève, et qui permet de répondre favorablement à l'annonce de l'Évangile. C'est une démonstration d'Esprit. Seul, il est capable de nous faire connaître la vérité du salut. Et c'est encore lui qui nous presse d'accueillir le don de Dieu.

Renoncer à copier :  Prédicateur exigeant, Paul avait cependant compris la nécessité de laisser à l'Esprit la tâche de révélation du Christ dans le cœur et l'Esprit des hommes. Il acceptait avec joie que la foi naissante des Corinthiens ait pour berceau une action de la part de Dieu seul.

Quant on considère les limites de notre exemple personnel, autant offrir tout de suite la bonne adresse !

 

À MÉDITER :

Être faible, a pour but et pour sens que la foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes, mais sur les ressources de Dieu.