LE CULTE

QUESTION 1 : Un dimanche soir deux hommes dans notre congrégation pratiquent "un lavage de pieds". Est-ce correcte de faire cela comme une partie du service d'adoration ?

RÉPONSE : Non! Il n'y a ni Écriture sainte, ni précédent pour le faire ainsi dans la Parole de Dieu. Comme un article d'adoration, ça commencé dans le quatrième siècle par l'église apostate. Jésus a fait la déclaration après le lavage des pieds de Son disciple "car je vous ai donné un exemple, que vous devez faire comme je vous ai fait." En disant cela, Il n'instituait pas d'acte d'adoration. Il enseignait simplement des individus par son exemple que nous devons, avec humilité, nous soumettre les uns aux autres. C'était la tradition à ce temps-là à cause de la chaussure commune et les conditions poussiéreuses de laver les pieds de ceux entrant dans la résidence. Jésus a utilisé cette tradition particulière (peut-être parce qu'il n'y avait aucun hôte présent) pour enseigner Ses disciples pour toujours de ne pas glorifier eux-mêmes, mais humblement adopter une attitude de serviteur les uns envers les autres et à Dieu! Car ajouter cette pratique, ou un autre, comme un article d'adoration à Dieu est présomptueusement pécher contre Lui ( Psaumes 19:13)! C'est l'adoration vaine (Matthieu 15:9)! C'est de prêcher un autre évangile (Galates 1:6-9)! C'est d'ajouter à la parole de Dieu (Apocalypse 22:18)!


QUESTION 2 : Est-ce que tapper des mains tandis qu'on chante est interdit dans le Nouveau Testament ?

RÉPONSE : Oui! Les applaudissements sont souvent engagés pour donner l'éloge et honorer des interprètes impies et les fantaisistes qui avec leurs pratiques d'adoration complémentaires et non scripturales (Éphésiens 5:19; Colossiens 3:16; 1 Corinthiens 14:15) usurpent l'éloge, l'honneur et la gloire qui appartient correctement à notre Dieu. Eux et ceux qui louent (en applaudissant), n'adorent pas en esprit et en vérité (Jean 4:24), parce qu'ils n'ont aucune autorité pour ce qu'ils font (Apocalypse 22:18)! Aucun n'a l'autorité d'utiliser les mains pour créer un rythme battu dans l'accompagnement de musique vocale en adorant Dieu. Cela ne diffère nullement de l'utilisation de drums ou d'autre rythme produisant des instruments! Il n'y a aucune Écriture sainte dans le Nouveau Testament qui autorise le battement des mains ou des instruments mécaniques dans l'adoration à Dieu! Dans Colossiens 3:16, on nous dit quoi que nous faisons dans la parole (qui inclut le chant) ou l'acte (qui inclut le jeu, le battement, le chant), il doit être fait au nom du (par l'autorité ) Seigneur Jésus. Clairement, Éphésiens 5:19, Colossiens 3:16 et 1 Corinthiens 14:15, nous voyons que la musique autorisée selon le Nouveau Testament est strictement vocale et congrégationel, qui exclut le battement et le jeu! Nous ne pouvons pas, sans péché, enlever de la Parole de Dieu (Apoc.. 22:18). Nous ne pouvons pas, sans péché, ajouter à la Parole de Dieu (Apoc.. 22:19). Nous ne pouvons pas changer Sa Parole d'aucune façon (Galates 1:6-9)!

Nous ne pouvons aller non plus à l'Ancien Testament apprendre comment nous devons adorer sous le Nouveau Testament. C'est vrai, parce que l'Ancien Testament a été annulé à la croix de Christ. Lisez s'il vous plaît soigneusement les passages suivants : 1 Corinthiens 3; Galates 3:16-29; Éphésiens 2:13-19; Colossiens 2:13-14; Heb. 7:12; Heb. 8:7.


QUESTION 3 : Est-ce que c'est un péché pour les femmes de laisser leurs têtes découvertes pendant les services d'adoration (1 Corinthiens 11:1-16) ?

RÉPONSE : Non! Ceux qui enseignent ainsi ont échoué pour comprendre que c'était une " tradition" dans Corinthe dans le premier siècle de porter un long voile (la longueur du corps) pour montrer ou dénoter la soumission. Cette "tradition" n'est pas répandue dans la plupart des civilisations aujourd'hui! Bien il serait incorrect de lier une " tradition", le principe de soumission reste un principe éternel ( Genèse 3:16)! Ainsi, l'apôtre inspiré a écrit dans 1 Corinthiens 11:3, "Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme et que Dieu est le chef de Christ". Cela signifie que de même que l'homme doit être dans la soumission à sa tête, qui est Christ, que la femme doit être dans la soumission à sa tête, qui est l'homme. Il ne signifie pas que la femme doit montrer sa soumission en pratiquant "une tradition" de soumission (le port d'un voile) qui était répandu au premier siècle en Corinthe!


QUESTION 4 :Est-ce que les chrétiens d'aujourd'hui sont commandés de prendre le Repas du Seigneur?

RÉPONSE : Oui! Nous sommes commandés de le faire le premier jour de la semaine! S.V.P. lisez (Actes 2:42; Actes 20:7; 1Corinthiens 11:20-29; 1Corinthiens 16:1-2). Ne pas obéir à cette écriture est un péché!


QUESTION 5 : Commande-t-on les Chrétiens aujourd'hui de donner la dîme comme ceux dans l'Ancien Testament ?

RÉPONSE : Non! Ceux qui vivent sous les lois du Nouveau Testament (Chrétiens) ne sont pas liés selon les lois de l'Ancien Testament . La Loi ancienne a été enlevée du chemin, parce qu'elle a été accomplie par Christ avec Sa mort sur la croix (2 Corinthiens 3:13-14; Colossiens 2:14). Cependant, on a donné des instructions aux Chrétiens sur comment donner. "Que chacun de vous, le premier jour de la semaine mettre à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons. " (1Corinthians 16:2). "Chaque homme selon comme il se propose dans son coeur, alors qu'il donne; non à contrecoeur, ou de nécessité : car Dieu aime un donneur joyeux."

Un Chrétien aujourd'hui n'est pas nécessairement limiter à une somme spécifique ou un pourcentage spécifique de ses bénéfices. Il est simplement instruit à donner comme Dieu l'a fait prospéré . Cela ne doit pas être pris pour dire que l'on peut contribuer de des restes de notre paie. Certainement cela ne chercherait pas d'abord le royaume de Dieu et Sa justice (Matthieu 6:33). Dans tout notre donation, soit du temps ou de l'argent, nous devons le faire sacrificiellement (Marc 12:41-44). Cela peut souvent excéder la dîme (10 pour cent) de la Loi Ancienne.


QUESTION 6 : Pourquoi on ne permet pas aux femmes de questionner, de prier, ou de prêcher pendant le service d'adoration ?

RÉPONSE : C'est la volonté de Dieu! 1Timothée 2:11-12 interdit à la femme d'usurper l'autorité que Dieu a donné à l'homme : "Que la femme écoute l'instruction en silence, avec une entière soumission. Mais je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme, mais elle doit demeurer dans le silence." La raison donnée dans les versets 13-14 est : "Car Adam a été formé le premier , Ève ensuite. Et ce n'est pas Adam qui a été séduit, c'est la femme qui séduite, s'est rendue coupable de transgression."

Cela ne signifie pas, cependant, que la femme est inférieure à l'homme. Dieu a assigné des rôles différents à chacun et chacun doit fonctionner dans ses rôles assignés pour être agréable à Dieu. Les rôles significatifs assignés aux femmes sont exprimés dans 1Timothée 5 et Tite 2. Les femmes chrétiennes n'auront aucun désir de violer ou aller au-delà des limites de ce que Dieu a prescrit pour eux!


QUESTION 7 : Il semble y avoir une contradiction entre Corinthiens 1 14:33-38 / 1 Timothée 2:11-15 et Actes 2:17-18. Le passage d'Actes semble permettre ce que les autres passages, écrits par Paul, interdit. Pourriez-vous expliquer!

RÉPONSE : Puisque la Parole de Dieu est "la vérité", il est clair qu'il ne peut y avoir aucune contradiction. Tout d'abord, les passages de Paul n'interdisent pas la femme de prophétiser ou d'enseigner, comme l'a fait Priscille, travaillant personnellement avec son mari instruisant Apollos ( Actes 18:26) et aussi bien que les filles vierges de Philippe, l'évangéliste ( Actes 21:8-9). Les passages de Paul dans le contexte montre simplement que l'on ne permet pas à une femme de s'engager de la sorte dans l'enseignement en public ou prophétiser ce qui exerce l'autorité sur l'homme. Ceux qui se tiennent pour compte qu'elle le peuvent, lisent quelque chose dans la Parole de Dieu qui n'est pas là, mais ce n'est vraiment rien de plus d'une supposition d'homme faillible! Assumer ainsi est pécher (Galates 1:6-9; Apocalypse 22:18-19).


QUESTION 8 : Pourquoi lorsque les gens prient disent-ils "au nom de Jésus notre Seigneur"?

RÉPONSE : Jésus est le médiateur entre Dieu et l'homme (1Timothée 2:5). C'est pourquoi dans Colossiens 3:17, il nous est dit de 'rendre des actions de grâces à Dieu par Lui'. En disant ces mots, nous sanctifions and honorons Christ dans notre coeur, et devant les hommes, comme notre seul et unique médiateur et Seigneur!


QUESTION 9 : Est-il défendu pour une personne de se justifier lui-même en priant Dieu?

RÉPONSE : L'homme ne peut pas se justifier par lui-même! C'est Dieu qui justifie (Romains 8:33). Un homme est justifié par la foi (Romains 5:1), quand il entend (Romains 10:17) et obéit (Romains 6:16-18) la doctrine de Christ, c'est-à-dire le Nouveau Testament.


QUESTION 10 : Est-il Biblique de performer des actes simultanés d'adoration durant l'assemblée, tel que chanter durant le repas du Seigneur?

RÉPONSE : Non! Le culte biblique consiste clairement de cinq actes séparés et distincts : (1)Chanter (Éphésiens 5:19; Colossiens 3:16), (2)Prier (1 Timothée 2:8; Actes 2:42), (3)Enseigner (2 Timothée 4:2; Actes 20:7), (4)Communion (1 Corinthiens 11:23-30; matthieu 26:26-29), (5)Collecte (1 Corinthiens 16:1-2; 2 Corinthiens 9:7).

Il n'y a pas de commandement, d'exemple, ou d'implication qui autorise des actes d'adoration simultanés. En d'autres mots, Il n'y a pas d'autorité qui le permet. Il n'y a pas de différence dans cette fausse pratique et la pratique impie d'utiliser un groupe de chanteurs dans lequel un groupe de chrétiens tentent de chanter pour chaque chrétien dans l'assemblée. Dans les versets ci-haut mentionnés la Bible enseigne que chaque chrétiens chante quand c'est le temps de chanter. Comment ceci peut-être quand certains mangent et boivent pendant que d'autres chantent? Ça ne peut pas être fait ainsi!


QUESTION 11 : Si on permet aux chorales de chanter surtout des chansons inconnues au reste de l'église, permettrait-on à l'église de chanter une chanson que certains des membres ne connaissent pas ?

RÉPONSE : Les chorales dans un culte d'adoration à Dieu ne sont pas autorisé par les Écritures saintes même si une chanson est connue par le reste de l'église ou non! Éphésiens 5:19 et Colossiens 3:16 autorisent seulement le chant vocalisé (des paroles clairement exposées). Ces passages exigent l'exclusion de solos, des duos, des trios, des quatuors, les choeurs de n'importe quelle taille et la musique instrumentale, sous aucune condition, à rendre un culte d'adoration à Dieu (Galates 1:6-9; Apocalypse 22:18-19)

L'adoration à Dieu doit être faite décemment et en ordre (1Corinthians 14:40). Certainement, quand un leader de chant (l'homme) utilise la période d'adoration pour enseigner la musique, incluant de nouvelles chansons, il est en erreur! Cela ne signifie pas (quand il n'y a aucun livre de chants disponible) que chacun dans l'assemblée, incluant les visiteurs, doit être totalement familier avec chaque chant que le leader pourrait choisir. Comment es-cet que le leader de chants, ou un autre, puisse connaître qui connaît quoi et combien le connaissent ? Doit-il savoir que chaque personne dans l'assemblée connaît chaque parole et chaque note de chaque verset ? C'est sûrement impossible et, certainement, Dieu n'exige pas l'impossible. Le leader de chants, comme toujours, doit toujours faire de son mieux de choisir soigneusement des chants bibliques et diriger l'adoration par les chants pour que toutes choses puissent être faites selon la vérité "décemment et en ordre." (Clairement, ce serait indécent et en désordre si le leader de chant devait diriger un chant que seulement lui et quelques-uns d'autres connaissaient!) Aussi, chaque individu dans l'assemblée doit faire de leur mieux bibliquement pour accomplir les demandes d'Éphésians 5:19 et de Colossiens 3:16, dans les limites de leurs propres capacités individuelles.

QUESTION 12 : Pourquoi les hommes ne se couvrent pas la tête durant le culte d'adoration à Dieu

RÉPONSE : Parce que c'est un manque de respect, indiquant une non-soumission. Cela apporte le déshonneur à notre Chef, qui est Christ. (1 Corinthiens 11:3-4)


QUESTION 13 : Parce que nous avons maintenant la liberté en Christ, serait-il acceptable de brûler des bougies ou de dormir dans les services d'adoration ?

RÉPONSE : Non! Aucun de ces deux choix ne serait approprié! Nous devons adorer Dieu en esprit et en vérité (Jean 4:24). Donc le sommeil pendant les services d'adoration violerait clairement ce passage et puisque la combustion de bougies dans les services d'adoration comme un acte religieux n'est pas autorisé dans le Nouveau Testament, tous les deux seraient péché!

Notre liberté dans Christ "nous a rendus libre (L'Ancien Testament) de la loi du péché et de la mort" (Romains 8:2), mais nous n'utilisons pas cette liberté pour faire ce que nous voulons. Nous devons marché et être mené par l'Esprit Saint (Romains 8:4-14). Cela se produit dans notre obéissance à la Parole de Dieu!


QUESTION 14 : Doit-il y avoir un siège spécial dans l'église pour les membres "en vue" (comme le prédicateur ou les anciens) ?

RÉPONSE : Non! Les Chrétiens sont tous un en Christ (Jean 17:21; Galates 3:26-29). Christ a parlé fortement contre ceux qui ont aimé les places supérieures dans les synagogues, en nous enseignant à tous à avoir des attitudes d'humilité et de service (Matthieu 23:1-12). Si nos attitudes sont appropriées et imitent celles de notre Seigneur comme Il a lavé les pieds de Ses disciples (Jean 13:1-17), il n'y aura aucun "siège spécial" où les saints se rassemblent!


QUESTION 15 : J'ai inclus un document intitulé "Rompre le pain." Expliquez s'il vous plaît qu'est-ce qui est enseigné ? Est-ce bien ou mal ?

RÉPONSE : Le document soumis enseigne que comme des Chrétiens, quand nous prenons le Repas du Seigneur, nous devrions :

A) Sentir que Dieu nous parle .

B) Avoir des sentiments envers la manière que nous vivons en Christ.

C) Penser qui a besoin de quoi dans l'assemblée.

D) Penser aux perdus.

Aucun des quatre articles suggérés n'est enseigné dans la Parole de Dieu! Le Repas du Seigneur est simplement et seulement un rappel; une commémoration de la mort de notre Sauveur et doit être prise le premier jour de la semaine ( Actes 20:7) en Sa mémoire (1 Corinthiens 11:26). Il ne doit pas être pris pour montrer autre chose, ni se rappeler autre chose! Prendre le Repas du Seigneur pour les raisons inscrites par l'auteur du document en question est de violer la Parole de Dieu!

L'auteur du document a suggéré que les Chrétiens pensent à ces quatre articles pour empêcher le Repas du Seigneur de devenir "ennuyeux". Nous suggérerions que si la mort de notre Seigneur sur la croix ne puisse pas empêcher le Repas du Seigneur de devenir ritualiste et ennuyeuse, donc il est certain que ces choses suggérées par l'auteur, aussi, ne le peuvent pas! Quand l'adoration d'un Chrétien (Jean 4:24) est en esprit (l'attitude appropriée) et en vérité (selon Sa volonté), le Repas du Seigneur ne sera pas ennuyeux ou ritualiste pour lui, mais, au contraire, sera un point culminant, significatif et digne d'éloges de sa semaine!


QUESTION 16 : Est-ce correct pour un fornicateur de prendre le Repas du Seigneur ?

RÉPONSE : Non! Une personne engagée dans de telles activités s'est séparé lui-même de Dieu (Ésaïe 59:1-2). Lui ou elle ne marche plus dans la lumière et est hors de la communion avec Lui (1 Jean 1:6-7). Avant que l'on peut adorer de façon acceptable, on doit être en communion avec Lui, parce que dans un état de séparation Il a caché Sa face du pécheur impénitent, qu'Il n'entendra pas (Ésaïe 59:2)! Jésus a dit dans le sermon sur la montagne que l'on ne doit pas adorer avant qu'on soit réconciliée avec un frère qui a quelque chose contre nous-mêmes (Matthieu 5:23-24). Combien plus qu'un pécheur doit être d'abord réconcilié avec le Seigneur avant l'engagement dans l'activité d'adoration du Repas du Seigneur!


QUESTION 17 : Paul dit dans 1 Corinthiens 14:34 que les femmes doivent se taire dans les assemblées et encore le même auteur dit dans Galates 3:26-29 que nous sommes tous de même à cause du sang de Christ. Que veut-il dire ?

RÉPONSE : Galates 3:26-29 ne discutent pas de fonctions et des rôles d'hommes et de femmes dans l'église ou dans les services d'adoration de l'église. Ce passage particulier est un passage "de salut" et apprend que tous, indépendamment de la race, la position dans la vie, ou le genre (le sexe), peuvent et doivent être sauver sous le système de foi du Nouveau Testament (par opposition à la loi de l'Ancien Testament - Galates 3:23-25) en étant baptisé en Christ Jésus.

Nous devons être prudents pour ne pas prendre un passage hors du contexte, ni ajouter dans un passage plus de ce qui a été destiné. Ceux qui utilisent ce passage pour enseigner que les femmes peuvent prendre un rôle principal dans l'église sont en conflit direct avec 1 Corinthiens 14:34-35; 1 Timothée 2:11-12 et beaucoup d'autres passages. C'est une mauvaise manière de traiter la Parole de Dieu (Galates 1:6-9; Apocalypse 22:18-19)!


QUESTION 18 : si on interdit aux femmes de prêcher dans l'église, cela signifie-t-il qu'ils ne doivent pas parler aux incroyants de Christ ?

RÉPONSE : Que la Bible enseigne que les femmes ne doivent pas enseigner en présence mixte (des hommes et des femmes) des assemblées; ni d'aucune façon pour usurper l'autorité sur l'homme est très défini et clair (1 Corinthiens 14:34-35; 1 Timothée 2:11-12). Cela ne signifie pas cependant qu'elle n'a pas la responsabilité d'enseigner les incroyants à propos de Christ dans un arrangement privé. Nous avons été approuvé par un tel exemple dans le cas d'Aquila et Priscilla ( Actes 18:24-28) et par ceux qui ont été dispersés à l'étranger dans Actes 8:1-4. On a aussi directement commandé que ces femmes aient enseigné, est aussi, évident (Tite 1:3-4).


MERCI DE VOTRE VISITE
"TOUTES LES ÉGLISES DU CHRIST VOUS SALUENT !" (Rm 16.16b)