J'AI SOIF...

 

 

 

      Jésus a connu l'une des morts les plus atroces: la crucifixion.

      Peu avant de mourir, il s'est écrié: "J'ai soif!" Lui qui, tout au long de sa vie terrestre, offrait à quiconque l'eau vive, celle qui étanche toutes les soifs de ce monde, le voilà supplicié, et la soif s'ajoute à sa détresse, à son tourment. Pour Dieu, quelle souffrance d'assister à l'agonie de son Fils sans intervenir... Il n'aurait eu qu'un mot à dire, et celui-ci était délivré. C'est pour notre salut que Dieu a gardé le silence. Jésus a supporté ce qui nous était réservé. "Le châtiment qui nous donne la paix est retombé sur Lui." (És. 53.5).

      Prière:

      Seigneur, j'ai soif de Ta vie en moi, de l'eau vive que Tu as promise à ceux qui croiraient en Toi...

      Je désire voir cette eau couler dans la vie des hommes et des femmes de mon temps...

      Toi seul peux apaiser les grandes et les petites soifs de ceux qui s'attendent à Toi...

      Tu sais, Seigneur, que sans cette eau vive que Tu nous proposes, nous ne sommes que semence sans vie.

      Dans le terrain quelque peu aride de mon coeur, laboure et fais germer la semence d'éternité, l'amour.

      Merci Seigneur d'être venu jusqu'à nous, d'avoir accepté de mourir sur la croix pour nous sauver de la mort, de la séparation d'avec Toi. Merci pour Ta puissance de Résurrection manifestée au matin de Pâques et aujourd'hui encore dans l'intimité de notre âme.

      Pour ta présence et ta grâce qui se renouvellent de jour en jour, Merci Seigneur.

      Tu es vraiment ressuscité!

 

AUTEUR:  Robert Schmid.