Lot semblait avoir beaucoup de succès car nous le retrouvons assis à la porte de la ville (Genèse 19:1) - l’endroit représentant l’autorité. Il était devenu un chef dans la ville - possiblement un juge (19:9).

Comme Abraham est différent, lui qui par la foi porte son attention...sur ce qui est invisible (II Corinthiens 4:19) alors que Lot regardait vers le gain matériel. Bienqu’ils aient quitté Our de Babylonie ensemble pour leur voyage vers la Terre Promise, ils avaient des buts très différents.

Abraham est connu comme étant le père de ceux qui sont fidèles à Dieu. Il semble que la seule raison pour laquelle les anges se soient rendus à la maison de Lot à Sodome pour l’avertir de la destruction prochaine de la ville était à cause de la prière d’Abraham, puisque nous lisons: Quand Dieu détruisit les villes de cette région où habitait Lot, il pensa à Abraham (Genèse 19:29). C’était simplement par égard pour Abraham que Lot a pu s’échapper. Les anges étaient hésitants à entrer dans la demeure de Lot ou à accepter son hospitalité. Ils ont dit: “,,,nous passerons la nuit sur la place” (19:2). Quelle réprimande! Leur refus fait ressortir le fait que les anges condamnaient l’association de Lot avec les gens immoraux de Sodome.

Les Ecritures dénoncent clairement l’homosexualité et la sodomie comme étant un péché perfide et abominable. La loi déclarait l’homosexualité comme étant une offense capitale, groupée avec la fornication et la bestialité (comparez Lévitique 19:22-30; 20:13; Romains 1:24-27; I Corinthiens 6:9-10; et I Timothée 1:10.

Quelle fin déplorable Lot a eu! Ses propres enfants l’ont enivré; et dans son ébriété, il est devenu le père des Ammonites et des Moabites qui étaient les ennemis acharnés du peuple de Dieu (Genèse 10:31-38).

Lot exemplifie la vie d’un Chrétien qui a failli misérablement envers Dieu, ayant les yeux fixés sur les choses matérielles, et il est réduit à l’insignifiance, Nous portons plutôt notre attention sur Abraham - le père de ceux qui sont fidèles à Dieu.

Le Seigneur intervint en faveur de Sara, en faisant pour elle ce qu’il avait promis. Elle devint enceinte alors qu’Abraham était déjà un vieillard, et elle mit au monde un fils à l’époque que Dieu avait annoncée (21:1-2). Il y a une époque et un moment et si nous ne nous décourageons pas, nous récolterons quand le moment sera venu (Galates 6:9). L’enfant-miracle qui avait été promis, est entré dans la maison d’Abraham, Sara, Agar l’esclave et Ismaël. Son arrivée a introduit un tout nouvel élément dans la demeure d’Abraham. Le fils de l’esclave a révélé son vrai caractère en méprisant Isaac, l’enfant de la foi. Ismaël est devenu un grand archer, le père de douze princes, et d’une grande nation, mais il état le fils de l’esclave. Il haïssait Isaac, l’enfant de la foi, parce qu’Isaac était le fils de la femme libre et qu’il hériterait de la fortune de la famille.

Par contre, peu importe combien faible et méprisé Isaac ait pu être, il était le fils-miracle qui avait été promis au fidèle Abraham. Ces deux enfants, Ismaël et Isaac, illustrent la nature de nos vies. Nous sommes tout d’abord nés d’un père humain (Jean 3:6), mais dès qu’un pécheur croit dans son coeur et qu’il confesse de sa bouche le Seigneur Jésus, il devient le possesseur d’une nouvelle vie. Cette vie est dans le Christ par le miracle de la nouvelle naissance qui fait du croyant un enfant de la foi; Car notre nature a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit a des désirs contraires à notre propre nature (Galates 5:17; Romains 10:9; Colossiens 3:4; I Jean 3:1-2; Galates 3:26; 4:31).

Le Christ personnifié:Par Isaac, le fils promis (Genèse 21:12). - en contraste avec Ismaël, fils d’une esclave (Galates 4;22-31). La vie dans le Christ nous libère de l’esclavage de la loi.