La Parole nous rappelle à trois reprises l’obéissance de Noé. Noé était un homme droit, fidèle à Dieu; il vivait en communion avec Dieu...il exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné (Genèse 6:9,22; 7:5). Ce n’est pas par hasard que Noé ait été choisi pour construire l’arche et accomplir la volonté de Dieu.

La foi de Noé et son désir d’obéir au Seigneur l’ont amené à construire l’arche. Ceci illustre le fait que la foi sans les actes est morte (Jacques 2:26). Noé a pu sauver sa famille parce qu’il a été obéissant à la Parole de Dieu. L’arche était un refuge certain contre la mort; elle est aussi un type du Christ, illustrant le fait que le croyant est sauvé de la mort éternelle. Il est écrit que: Noé bénéficiait de la bienveillance du Seigneur (Genèse 6:8; comparez Ephésiens 2:8). Et tout comme le Seigneur dit à Noé: “Entre dans l’arche, toi et ta famille (Genèse 7:1), aujourd’hui le Christ, notre arche nous appelle: “Venez à moi...et je vous donnerai le repos“ (Matthieu 11:28).

Tout comme Noé était au repos - à l’abri des eaux de la mort, de la même manière nos vies sont cachées avec le Christ en Dieu (Colossiens 3:3)

Le même Dieu qui avait dit à Noé: ”Construis-toi une arche et Entre dans l’arche”, lui dit maintenant: “Sors de l’arche...Noé sortit donc de l’arche...Noé bâtit un autel qu’il consacra au Seigneur (Genèse 6:14; 7:1; 8:16,18,20). Tout est simplement obéissance. Il y a l’obéissance de la foi et l’adoration de la foi - les deux vont ensemble. Et c’était au Seigneur que Noé avait consacré son autel. Nous entrons dans la présence de Dieu par le Christ pour notre salut, et nous allons dans le monde sous Ses ordres pour témoigner.

Mais la foi de Noé allait au-delà de l’arche au Dieu de l’arche. Il a construit un autel... au Seigneur et il L’a adoré, et l’arche n’est plus mentionnée.

La superstition aurait adoré l’arche comme étant le moyen d’être sauvé. Telle est la tendance du coeur de donner plus d’importance aux ordonnances du Seigneur qu’à Lui. C’est ainsi que les enfants d’Israël en sont venus à adorer la serpent de cuivre jaune comme étant leur salut au lieu du Seigneur Lui-même (II Rois 18:4).

Même de nos jours, certains mettent leur foi et leur certitude du ciel dans leur obéissance à des ordonnances. Ceci était aussi un problème dans l’église naissante au sujet de la circoncision. “...si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous servira de rien” (Galates 5:2). Le Christ doit régner seul - Seigneur de tout ou de rien du tout.

Car c’est par la grâce de Dieu que vous avez été sauvés, au moyen de la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu; il n’est pas le résultat de vos efforts, et ainsi personne ne peut se vanter (Ephésiens 2:8-9).

Le Christ révélé:Par l’arche (Genèse 7:1,7). Actes 4:12; I Pierre 3:20. Le Christ, notre arche de sécurité, protège le croyant des eaux du jugement.