L'avortement


Il y a environ quarante ans, certains pays ont commencé à autoriser à effectuer des avortement légaux. Puis en 1973 l'avortement fut légalisé sans restriction aux États-Unis, à charge aux États d'appliquer ou non cette loi. En 1979, ont été effectué plus de cinquante-cinq millions d'avortements un peu partout dans le monde. Oui, le monde a permis l'avortement avec des lois iniques !
En comparaison, le massacre des enfants organisé par Hérode n'est qu'une goutte d'eau dans cet océan d'infâmie, mais pas davantage excusable ! [cf. Matthieu chapitre 2 versets 16 à 18].
Le Pharaon qui a ordonné le massacre de tous les nouveaux-nés Hébreux par égorgement, ne vaut pas mieux que les pros-choix d'aujourd'hui ! [cf. Exode chapitre 1 versets 15 à 22]


La vie humaine débute-t-elle dès la conception dans L'UTÉRUS?



Oui, la vie commence dès la conception, dès qu'un spermathosoïde fusionne avec un ovule ! Si la vie ne commence pas a ce moment-la, quand débute-t-elle alors ? Quelqu'un peut-il prouver bibliquement qu'elle débute plus tardivement ? Bien sûr que non ! Le sexe du bébé, sa race, la couleur de sa peau et de ses yeux, ses traits futurs, etc, sont déterminés dès la conception par l'ADN des deux géniteurs. A douze semaines, l'ovule fécondé prend la forme d'un être humain et cela jusqu'a l'accouchement, moment magique ou le bébé pousse son premier cri pour saluer sa venue au monde ! Dieu l'a voulu ainsi et personne n'a le droit d'aller a l'encontre de Sa volonté divine !


Que dit la Bible concernant l'interruption de grossesse ?


La Bible enseigne clairement qu'il est interdit d'interrompre sciemment une vie humaine, c'est un grave péché ! [cf. Genèse chapitre 9 verset 6 ; Proverbes chapitre 6 verset 17]. Donc, l'avortement est lui aussi strictement interdit !

Le mot grec brephos utilisé dans le Nouveau Testament nous indique clairement la pensée de Dieu concernant le fait que les enfants conçus doivent être mis au monde. Ce mot grec démontre sans ambiguïtée que Dieu, Le Créateur de toutes choses, se préoccupe des enfants autant dans le ventre de leurs mères qu'après leur venue au monde ! ( Avant celle-ci : cf. Jérémie chapitre 1 versets 4 et 5 ; Psaumes chapitre 119 versets 13 a 16 ;  Luc chapitre 2 versets 12 a 16.]  [Après la naissance :  cf. 1 Pierre chapitre 2 verset 2 ; 2 Thimothée chapitre 3 verset 15 ; Luc chapitre 18 verset 15 ; Actes chapitre 7 verset 19].
L'exemple le plus criant de ce soucis divin est celui de la conception de Jésus, Vrai Dieu et Vrai Homme, qui a consenti a descendre du ciel, a s'incarner dans la chair, a traverser toutes les phases de l'enfance jusqu'a l'état d'homme fait !

Dieu n'approuve pas l'avortement, même si la grossesse cause des désagréments ou n'est pas souhaitée Le droit de vie et de mort n'appartient qu'a Dieu [cf. Job chapitre 1 verset 21].

En conclusion : nous n'avons pas le droit d'utiliser l'avortement sous aucun prétexte, point barre !