LES CHRÉTIENS ONT-T-ILS LE DROIT D'UTILISER DES ARMES À FEU ?
Voici une question importante dans l'époque actuelle d'intense criminalitée et d'actes terroristes que traverse la Planète.
Du point de vue strictement logique... Si un gouvernement permet à ses citoyens de porter des armes ou à les entreposer chez eux, en autant bien entendu que ceux-ci aient le permis adoc dûment enregistré, alors, les chrétiens ont le droit d'en porter eux aussi puisqu'ils sont des citoyens à part entière. Si un gouvernement interdit aux civils de porter des armes, les chrétiens civils n'ont pas le droit d'en porter eux non plus. Dans ces pays-là, ce sont les policiers et les soldats qui sont garants de la protection et de l'ordre public et d'être munis d'armes à feu. Les citoyens de ces pays ainsi que les chrétiens doivent-ils cependant se laisser agresser dans les lieux publics ou chez eux sans réagir en employant tout objet contondant ou tranchant pour se faire? Bien sûr que non, quitte à passer ensuite en justice pour prouver la validitée de leurs actes.
Bibliquement parlant... les chrétiens ont-ils le droit d'utiliser des armes à feu ?
Dieu a permis aux hommes de se défendre par eux-mêmes ou par l'entremise de leurs gouvernements, cela inclu les chrétiens, puisqu'eux aussi font partie du genre humain.
Certains se fient sur Matthieu 26:52, pour dire que les chrétiens ne doivent pas utiliser d'armes à feu... Cette conclusion est trop rapide et erronée. Car il est dit /celui" ce qui inclu chaque homme et non pas uniquement le chrétien. Cela voudrait dire que s'il est mauvais pour un chrétien de prendre l'épée ou son corolaire moderne le pistolet, il est également mauvais pour tout homme de le faire. C'est spécieux comme argument, car alors, les policiers et les soldats devraient faire respecter l'ordre rienque par la discussion, ce qui serait souhaitable dans un monde idéal, mais totalement irréaliste vu la nature violente inhérente au genre humain en majoritée, et bien peu d'entre eux alors mourraient dans leurs lits !
Mais alors, pourquoi Jésus a-t-il dit cela ? Parce qu'il était sur le point d'être arrêté par des hommes mauvais et violents. Pierre avait tiré l'épée et blessé Malchus. Il voulait défendre le Seigneur, pensée louable, mais Jésus lui a signifié que s'il avait eu besoin d'être défendu des légions d'anges seraient venus à son secours. Son arrestation étant voulue dans le plan de Dieu, personne n'avait à s'en mêler, puisque lui-même ne s'y opposait point par la force. (cf. Matthieu 26:51-54; Luc 22:51; Jean 18:11). Il voulait aussi indiquer que l'édification d'un royaume spirituel ne pouvait s'édifier sur la guerre physique, même si il n'interdisait pas l'auto-défense (cf. Jean 18:36; 2 Corinthiens 10:4-6).
Un peu plus tôt dans son ministère, Jésus avait envoyé ses disciples en missions et armés de surcroît. En premier les 12, puis 70. (cf. Luc 9:1-6; Luc 10:1-17). Il leurs a dit de ne pas se charger d'argent ni de vivres ni de sacs nide vêtements de surplus, car ceux a qui ils prêcheraient l'Évangile pourvoieraient à leurs besoin ; mais cependant ils devaient garder leurs épées. En effet, la Palestine était pleine de brigands assassins et pilleurs et les disciples devaient pouvoir se défendre pour pouvoir continuer à prêcher la Bonne Parole. (cf. Matthieu 10:5-6;28:18-20; Luc 22:35-36;10:30). Certains esprits chagrins et niaisement humaniste à outrance, ont prétendus que ce devait être plutôt de petits couteaux et non des épées ! Hmmm... encore des superficiels qui n'ont ni étudié les textes originaux ni ouvert un dictionnaire biblique... Le christianisme en est malheureusement rempli de ces zozos-là ! Il s'agit bien du mot grec qui correspond à notre mot épée, l'instrument aiguisé destiné à blesser ou tuer, car sinon ce sont d'autres mots hébreux ou grecs qui seraient employés et nos traductions anglaises ou françaises n'emploieraient pas systhématiquement le mot épée ! (Actes 12:2;16:27; Hébreux 11:34-37). Qui plus est, Jésus était toujours entouré de disciples dont certains étaient armés. Cela n'avait pas à le choquer, puisque dans la Loi de Dieu les hommes devaient être armés (cf. Luc 22:38).
Les Écritures enseignent qu'il y a un temps pour tout, même pour tuer (Ecclésiaste 3:3). Certains me diront que c'est pas bien de tuer. Je répondrai que là n'est pas mon propos, ici nous traitons du fait de pouvoir porter ou non des armes. Mais tuer un fou enrager qui veut blesser violenter ou violer ami ou proche, ce n'est pas un meurtre mais une mesure d'hygiène publique voulue par la Loi de Dieu, la seule vraie Loi dans l'Univers et doit primer toutes les autres ! Le meurtre prémédité, l'assassinat politique, le crime passionnel, l'avortement, l'euthanasie, cela est interdit par Dieu et a de graves conséquences pour son auteur.
Dieu a autorisé les gouvernements à porter les armes pour la sécuritée de leurs administrés (Romains 13:1-4). Mais seulement dans ce but et non pour imposer leurs propres dictats ou ambitions personnelles ; ils sont là pour servir le peuple, seul Dieu a le droit de commander au genre humain. Dans les époques de grands troubles ou de guerre, Dieu ordonne aux hommes valides, même à Ses enfants préférés, de faire leur devoir militaire et de prendre les armes (Luc 13:3,10-13; Actes 10:1-8,34-3811 18). Il exhorte les hommes à protéger leurs foyers biens familles et amis (1 Timothée 5:8; Luc 11:21; Genèse 14:18-20;15:1).
En conclusion, tant logiquement que bibliquement, nous venons de prouver que les chrétiens ont le droit de porter une arme à feu ou de l'entreposer en autant qu'ils soient munis d'un permis de port d'armes, et que lesdites armes ne soient utilisées que pour la chasse au gibier animalier ou bien pour la défense de leurs biens êtres chers ou propres personnes. Cela inclue le fait qu'ils peuvent être policiers ou soldats et manier des armes à feu sans avoir de remords de conscience s'ils doivent en faire usage pour la défense du pays et de leurs concitoyens.